Ça : le réalisateur de Mourir peut attendre voulait faire une version proche de Shining

Mathieu Lapon | 24 septembre 2021 - MAJ : 27/09/2021 17:20
Mathieu Lapon | 24 septembre 2021 - MAJ : 27/09/2021 17:20

Cary Fukunaga, qui promeut actuellement Mourir peut attendre, est revenu sur sa version préliminaire de Ça, qu'il compare à Shining.

De l'horreur de Stephen King à l'espionnage de Ian Fleming, il n'y a parfois qu'un pas. Avant de s'attaquer au dernier chapitre du cycle en vigueur de 007 (qui ne manque pas de faire polémique sur la succession de Craig), Cary Fukunaga était attaché au reboot de Ça. Le réalisateur avait rédigé un scénario complet et s'apprêtait à tourner le film, mais il s'est retiré trois semaines avant le début de la production pour divergences artistiques (celles qui servent souvent de synonyme pour "le réalisateur a été viré").

Le metteur en scène américain, étant dans la dernière ligne droite de la promotion de Mourir peut attendre, a expliqué les tenants et aboutissants de sa version mort-née du projet, qu'il juge proche du style d'un autre monument adapté de Stephen King : Shining. Une approche qui n'aurait pas convenu aux producteurs Dan Lin et Roy Lee.

 

PhotoLes producteurs qui apprennent que Shining inspire leur réalisateur

 

A quelques jours de l'avant-première du vingt-cinquième James Bond, Fukunaga a explicité à The Hollywood Reporter que son approche du film aurait été plus calme et psychologique, là où ses partenaires avaient l'intention de rendre le clown tueur plus démonstratif. Une différence de ton et d'inspiration qui aurait conduit à son départ, selon lui :

"J'ai travaillé sur ce film pendant quatre ou cinq ans avec Warner, puis il a été transféré à New Line, juste avant qu'il n'entre en production. Je pense que la vision de New Line était très différente de ce que je voulais. J'aurais voulu faire un drame saupoudré d'éléments horrifiques, comme Shining. New Line semblait plutôt vouloir quelque chose comme Annabelle [des films Conjuring]. C'était le cœur de notre désaccord."

 

PhotoUne image exclusive du "désaccord"

 

Et c'est finalement assez évident que l'exemple de Shining n'ait pas rassuré les producteurs, souhaitant probablement surfer sur la vague des films horrifiques perclus de jumpscares et répondant plus aux attentes du jeune public ciblé par cette nouvelle adaptation. Résultat : le monde a eu le droit à la version plus bourrine de 2017 (avec Andy Muschietti à la réalisation), qui a cumulé dans les 700 millions de dollars au box-office mondial, et a engendré sa suite en 2019 avec Ça : Chapitre 2.

On peut donc en conclure que la stratégie des producteurs a été payante, même si on regrette un peu leur choix. En tout cas, Fukunaga n'a aucune rancune et continue d'ailleurs à travailler avec les deux producteurs du Ça, Dan Lin et Roy Lee. Reste maintenant à savoir ce que donnera sa vision de 007 le 6 octobre 2021 dans les salles françaises.

Tout savoir sur Ça

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Romain
25/09/2021 à 22:55

La deuxième partie est sacrément mauvaise.

Szalem
25/09/2021 à 20:42

Son scénario prenait énormément de liberté par rapport aux livres! C'est surtout cela qui a rebuté...

Pour ceux qui veulent, le script est d'ailleurs disponible à cette adresse :

https://fr.scribd.com/document/360134920/IT-by-Chase-Palmer-Cary-Fukanaga#

Bonne soirée à tous!

Xbad
24/09/2021 à 19:30

Perso je suis un grand fan du livre que j'ai lu deux fois, j'ai trouvé cette version vraiment très bonne, ne pas oublier que shinnig est l'adaptation la moins aimé de King lui même

Loulou48
24/09/2021 à 18:39

Les fautes de participé dans le article ça craint !

Hasgarn
24/09/2021 à 17:09

Tient, c'est marrant : j'ai arrêté le visionnage parce que j'en avais marre de prendre des coups de coudes pour me dire : "attention, ça va faire peur".

Cary avait mieux saisi ce qu'il fallait faire, le livre est bien plus une histoire de personnages que de l'horreur. Horreur qui ne surgit que pour mettre la psychologie des héros à l'épreuve, pas pour faire "Bouh". Très bonne idée de faire à la mode de Shinning, il aurait certainement fait mieux :)

Maxibestof
24/09/2021 à 16:30

Son scénario (enfin il y a eu 2 versions de son scénar) était bien plus ambitieux que le Ça actuel et surtout bien plus osé et sombre.

votre commentaire