Andres Muschietti dévoile la scène post-générique qui aurait dû conclure le premier Ça

Christophe Foltzer | 5 septembre 2019 - MAJ : 05/09/2019 08:06
Christophe Foltzer | 5 septembre 2019 - MAJ : 05/09/2019 08:06

Popularisée avec les films Marvel, la scène post-générique est vite devenue incontournable pour tout blockbuster, au point de se transformer rapidement en gros cliché. Au point aussi qu'on retient plus les films qui décident de ne pas y succomber.

Et c'est vrai qu'à mettre des scènes post-génériques partout et tout le temps, fatalement, le procédé perd un peu de sa saveur et de son intérêt. D'autant plus que cela nous met dans un état d'esprit très série télé, avec un teasing de la mort pour le prochain épisode et que, bon, nous, ce qu'on veut, c'est avant tout voir de vrais films qui ont un début, un milieu et une fin.

 

PhotoDans le prochain épisode....

 

Aussi, lorsque le premier Ça est sorti en 2017, on s'attendait, et on craignait, à ce qu'il utilise le même procédé puisqu'il était établi dès le départ que le film ne serait que la première partie de l'histoire et qu'il y aurait obligatoirement une suite. Heureusement, il n'en n'était rien, Andrés Muschietti a su conclure son film sur une séquence qui faisait office de vraie conclusion pour l'histoire qu'il venait de nous raconter, tout en ouvrant des portes pour la suite. Il n'y avait pas de scène post-générique et ça nous allait parfaitement.

Sauf qu'aujourd'hui, à quelques jours de la sortie de Ça : Chapitre 2, on apprend qu'en fait une scène post-générique était bel et bien prévue à l'origine, ainsi qu'il vient de l'expliquer au micro du Huffington Post en révélant que la fameuse scène devait nous présenter Jessica Chastain en Bev adulte, histoire de bien exciter les fans :

 

photo, Jessica ChastainJessica Chastain

 

"Ce que beaucoup de monde ignore, c'est que Ça devait comporter une scène post-générique. On y voyait Bev répondre au téléphone. Donc, une scène post-générique située 27 ans plus tard, où vous verriez un téléphone sonner. C'est un i-phone, ce qui est impossible en 1989, et une main s'en saisit, la caméra tourne autour de cette tête rousse que l'on voit de dos pour révéler qu'il s'agit de Jessica Chastain."

Une courte séquence qui, à n'en point douter, aurait fait un gros effet, surtout qu'à l'époque tout le monde rêvait de voir Jessica Chastain dans la suite, sans pour autant qu'elle ait confirmée quoi que ce soit, mais qui a dû être annulée par manque de temps pour la tourner. Et, quelque part, on se dit que ce n'est pas plus mal parce qu'on en a un peu marre de ce procédé typique d'un nouveau mode de consommation des films basé uniquement sur l'idée d'une récompense pour avoir patienté jusqu'à la fin.

Ça : chapitre 2 arrivera sur nos écrans le 11 septembre prochain.

 

Affiche française

Tout savoir sur Ça

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Number6
05/09/2019 à 19:26

Ouaip, moi je rêvais de Amy Adams perso.

Seth
05/09/2019 à 13:23

Effecticement dans la série Sharp Objects elles étaient toutes les deux dedans et jouaient le même personnage à des époques différentes.

Neodraken
05/09/2019 à 10:18

Bizarrement j'ai vu que beaucoup aurait préféré Amy Adams à Jessica Chastain par rapport à la ressemblance avec la gamine.

votre commentaire