Luc Besson : cinq nouvelles accusations de violences sexuelles visent le producteur de Valerian

La Rédaction | 28 novembre 2018 - MAJ : 28/11/2018 18:35
La Rédaction | 28 novembre 2018 - MAJ : 28/11/2018 18:35

Le producteur français Luc Besson, déjà sous le coup de quatre accusations de méconduite sexuelle rendues publiques ces derniers mois, fait face à de nouvelles accusations.

C’était déjà Mediapart qui avait publié une enquête initiale où quatre collaboratrices du scénariste, réalisateur et producteur français rapportaient des comportements allant du harcèlement à l’agression sexuelle caractérisée. Le journal en ligne vient de dévoiler un nouveau volet de son investigation, contenant cinq témoignages supplémentaires.

 

Photo Luc BessonSur le tournage de Valerian

 

Témoignent ici d’anciennes collaboratrices du studio EuropaCorp, d’ex-étudiantes, des comédiennes ou mannequins, qui portent le nombre d'accusatrices à neuf. Toutes décrivent des actes délictueux, survenus dans des conditions qui ne sont pas sans rappeler le modus operandi reproché il y a un peu plus d’un an à Harvey Weinstein. Allant du geste déplacé jusqu’à la relation sexuelle imposée, les actes dont est accusé Luc Besson dans l’article de Mediapart s’étalent de 1995 à 2015.

Le producteur, dont le studio Europa Corp est actuellement dans la tourmente économique après le semi-échec du mastodonte Valerian et la Cité des mille planètes, travaille actuellement aux finitions de son thriller féminin Anna, et n'a pas souhaité s'exprimer pour le moment.

 

Photo Luc Besson, Natalie Portman Sur le tournage de Leon

Tout savoir sur Luc Besson

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Le Waw
29/11/2018 à 17:22

Attention, si "Léon" est le début de la fin de Besson et de sa chute dans le maelström de la beaufitude, et si il contient des passages fortement scabreux à tel point que même les parents de Nathalie Portman ont exigé à ce que certaines scènes soient retirés, il est bien mis en scène, et recèle de superbes moments.

Et puis si "Valerian" est une purge scenaristique, pour une fois j'ai trouvé que le gros Luc avait au moins bénéficié d'une belle direction artistique. Et personnellement m'a permis de me redonner envie de découvrir les formidable bd de Mézières dans lesquelles je m'étais e fant toujours refusé de lire à cause de son nom à la con. Que j'avais tort. En dehors de ça ce t'as de pus à pour moi littéralement chié sur Tardi et Adele Blanc sec en pondant cette adaptation sacrilege.

Manu
29/11/2018 à 14:49

"Pas d'accord sur Léon. Besson s'est déjà justifié à ce sujet : Léon est un gros gamin et il ont une relation plus de pré ado / ado que d'enfant / adulte." heu ouai justement, c'est ce genre d'argument bien malsain qu'on péd* pourrait facilement tenir. Si pour toi, c'est normal qu'un mec de 40 ans passé a une relation ado / ado avec une mineur, ca fait peur.

Birdy
29/11/2018 à 13:02

Pas d'accord sur Léon. Besson s'est déjà justifié à ce sujet : Léon est un gros gamin et il ont une relation plus de pré ado / ado que d'enfant / adulte.

Number6
29/11/2018 à 10:55

A la rigueur, Léon est plus phytophile pour moi.

sylvinception
29/11/2018 à 10:38

Number6 excellent mdr!!

River, Le Waw et les autres, y en a qui apprécient Léon (même s'il y a effectivement quelques scènes "bizarre"...) sans pour autant être des p*tains de péd*philes, merci de votre compréhension.

Number6
29/11/2018 à 08:13

J'en pose une 6eme accusations nouvelles. J'ai amené ma femme voir Valerian, en sortant elle m'a dit '' plus jamais ça, va te en.uler''. Si c'est pas une agression sexuelle ça.

Le Waw
29/11/2018 à 07:13

Revoyez Léon... Certains passages sont assez gênant.


En tout cas si en début de carrière il a réalisé de bons films Subway étant un de mes films culte. A partit de Léon ça a sombré dans le beauf et la merditude.

River
29/11/2018 à 07:00

Ha, mais en fait il suffit de voir ses films pour se douter que c'est un violeur d'actrice. J'ai toujours eu un malaise en matant ses films concernant les actrices. Tjs très jeune, enfantines c'est super chelou (sérieux Léon est un chef d'oeuvre de malaise hein, juste pour dire...).

Enfin
29/11/2018 à 06:41

Ce sale type impose ses pratiques perverses depuis plus de 20 ans dans le monde du cinéma. Tout le monde le sait. Qu'il paye et se soigne. Cf Weinstein.

Decker
29/11/2018 à 01:42

un type qui écrit et produit des trucs pour beaufs et qui les réalise et c'est un gros beauf, étrange...

Plus
votre commentaire