Sans surprise, le nouveau Halloween pourrait avoir droit à une suite

Christophe Foltzer | 12 septembre 2018
Christophe Foltzer | 12 septembre 2018

Mine de rien, quoi qu'il en pense, le nouvel Halloween est quand même le 11ème film de la saga, remake compris. Alors, s'il fait table rase de tout ce qui s'est passé après le premier film, qu'il ne vienne pas nous dire qu'il n'a pas de suite dans les idées.

C'était l'une des sagas phare du cinéma d'horreur dans les années 80-90 et, le fait qu'elle ait tourné plusieurs fois en eau de boudin, ne l'a pas empêché de continuer, avec et sans Michael Myers d'ailleurs. Si le tueur au masque blanc n'était plus apparu correctement depuis un long moment, le film de David Gordon Green qui sortira sur nos écrans le 24 octobre prochain devrait remettre quelques pendules à l'heure.

 

photoMichael Myers ne change pas...

 

Parce que oui, on va le répéter une nouvelle fois, cet Halloween sera un peu particulier dans la mesure où il fera directement suite au premier film de John Carpenter, ignorant tout ce qui s'est passé ensuite, ce qui permet en plus le retour de Jamie Lee Curtis au casting. Alors, forcément, avec une telle remise à zéro des compteurs, on se dit que l'occasion est trop belle pour ne pas recommencer une saga, sans gamine avec des pouvoirs psys, sans fabricant de masques et sans secte démoniaque qui contrôle le tueur.

 

photo, Jamie Lee CurtisLaurie Strode, par contre...

 

Une perspective que le producteur Jason Blum envisage évidemment, même si, pour une fois, ce n'est pas cette idée qui a dicté le projet ainsi qu'il l'a déclaré au Festival de Toronto après la projection du film, quelques temps après avoir assuré qu'il ne ferait pas de suite :

"Je pense qu'on s'est emmêlé les pinceaux. J'adorerais en faire des suites et j'espère que nous ferons la suite, et nous la ferons si le film fonctionne bien. Nous n'allons pas prendre cette décision avant d'avoir récolté les avis sur le film. Mais j'espère vraiment qu'on la fera."

Bref, rien ne semble sûr pour le moment, même si les premiers retours concernant le film sont très positifs et laissent présager une très bonne carrière en salle. En tout cas, Jason Blum a bien raison de ne pas mettre la charrue avant les boeufs. Histoire de ne pas répéter les mêmes erreurs que la saga il y a 25 ans.

 

photo HalloweenVivement bientôt

commentaires

Nicolas
31/01/2019 à 21:33

Oui c'est bien Qu'il font des nouveau films d'Halloween mes les encien film pourrai ressortir parce que il a plus moyen les avoir surtout 6 ème

Nicolas Muller
14/09/2018 à 18:47

SI on est fan de la série, Seul Halloween la nuit des masques et Halloween 2 puis Halloween 20 ans après son cohérents car ils font suite.
Ensuite on peu avoir une pensée positive pour Halloween 3 le sang du sorcier qui ne reprend pas la trame de Michael Myers mais est un fabuleux vestige de l'époque révolu des films d'horreurs des années 80.
Ensuite Halloween 4, 5 et 6 font partis des épisodes qui ont dénaturé l'oeuvre de Carpenter, car très (trop) année 90 et des scénarios peu cohérents.
(on peut juste les regarder en hommage à Donald Pleasance).
Il y a aussi Halloween Résurection sorte de Loft Story version Michael Myers... peu d'interêt.
Peut être ces opus prendront ils de la valeur un jour comme Halloween 3 commence à sortir du purgatoire.
Ensuite les Halloween version Rob Zombie, sont intéressant car l'empreinte du réalisateur y est flagrante, mais les fans de John Carpenter's regrettront l'univers(sale) Hard Rock Crados Violent de Rob Zombie qui s'éloignent franchement de l'univers des tout premiers épisodes.
Alors évidemment je vais foncer au cinéma voir cette nouvelle adaptation car quand on est fan un remake ou une nouvelle interprétation est toujours l'occasion de susciter un regain d'interêt, attirer de nouveaux fans et peut être le donner l'envie de découvrir ce qui m'a fait devenir fan : la musique captivante de John Carpenter, le décor des années 70 avec une Jamie Lee Curtis qui donne de la voix....

Georges Abitbol
12/09/2018 à 16:17

Certes mais n'oublions pas que 3 ans séparent l'original de Big John et sa séquelle plus ou moins adoubée par le maître. Donc le concept de franchise n'a pas immédiatement germé dans les esprits de Carpenter et Debra Hill. Pour ce qui est des dérives, c'est l'oeuvre de Moustapha Akkad, conscient que Myers avait encore son rôle a jouer dans le paysage horrifique des 80's
(après le four du 3ème) alors que les aventures de Jason (et dans une moindre mesure Freddy) se déclinaient à un rythme annuel avec un succès rarement démenti...

votre commentaire