David Cronenberg évoque la suite des Promesses de l'Ombre et son expérience avec les frères Weinstein

La Rédaction | 5 septembre 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
La Rédaction | 5 septembre 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Le maître est à Venise, à l’occasion de la remise d’une récompense honorifique, et en a profité pour en dire plus sur son travail.

Artisan de la Body Horror, initialement sulfureux metteur en scène de séries B, progressivement reconnu jusqu’à devenir un auteur incontournable et couru par les festivals internationaux, David Cronenberg génère encore quantité de réactions quand il prend la parole.

Invité par la Mostra de Venise, qui doit lui remettre un Lion d’or pour l’ensemble de sa carrière, le metteur en scène s’et entretenu avec le Hollywood Reporter. Il a notamment expliqué que la perspective de voir un jour la suite des Promesses de l'ombre était plus qu’incertaine.

 

photoDavid Cronenberg

 

« C’est quelque chose que j’aurais pu très bien faire. C’eût été très différent, parce que nous aurions renvoyé le personnage principal en Russie. Mais de toute évidence, ça ne s’est pas fait. Quelqu’un s’en chargera sûrement et ce ne sera sans doute pas moi. Mais bon, on ne sait jamais. »

Interrogé sur les Weinstein, qu’il avait un temps désigné comme des « trous du cul » face à plusieurs étudiants, David Cronenberg a expliqué que c’était surtout son expérience professionnelle qui lui était apparue problématique, les frangins lui ayant semblé bien peu fiables.

 

photo

 

« J’ai travaillé avec les Weinstein. Ils ont distribué mon film eXistenZ, mais à l’origine, mon contrat avec Bob Weinstein et sa compagnie stipulait qu’il sortirait mon film au moins sur 700 écrans, et il me semble que je me suis finalement retrouvé dans à peine 30 salles. Il était très remonté parce que nous avions eu une projection test qui ne s’était pas bien passée.

Et pour des types qui se vendaient comme des génies du marketing, ils se comportaient plutôt comme un studio classique, c’est-à-dire qu’après un retour négatif, ils perdaient foi dans l’entièreté du projet. »

Enfin, les amateurs de son roman Consumés apprécieront de découvrir que la prochaine création de l’artiste pourrait bien se transformer en œuvre littéraire.

 

Photo David CronenbergCronenberg sur le tournage de History of Violence

Tout savoir sur David Cronenberg

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
TheMoon
05/09/2018 à 12:15

Oui possible mais de toutes façon,

Bien que ce sont des magicien du 7eme art, plusieur realisateur et producteur ont mis en garde les artistes sur les frères Weinsteins.

Vincenzo Natali à l'époque ou il bossait sur Cypher a conseillé de ne jamais bosser avec eux.

Samuel Hadidda, producteur français qui a sortie Tarantino de l'anonymat ne c'est pas entendu avec eux pour la distribution de True Romance de Tony Scott.

Matt
05/09/2018 à 11:16

Bien qu''ayant adhéré que très moyennement à ses trois dernières oeuvres (Cosmopolis surtout),je trouve ExistenZ bien intéressant. Domage qu'il se soit planté au box-office. Les Weinstein auraient vraiment dût supporter cette oeuvre. Mais en même on aurait peut-être pas eu son Spider qui sait...

votre commentaire