Les Gardiens de la galaxie 3 : finalement Disney n'aurait aucune envie de réengager James Gunn

Christophe Foltzer | 2 août 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 2 août 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Signe des temps, les blagues de mauvais goût d'il y a quelques années peuvent nous coûter notre carrière actuelle et ça, James Gunn l'a malheureusement compris il y a deux semaines lorsque Disney l'a viré comme un malpropre.

Si vous avez manqué le début : alors qu'il préparait Les Gardiens de la galaxie 3, de vieux tweets bien pourris de James Gunn sont remontés à la surface à cause de Mike Cernovich, militant Alt-Right et conspirationniste notoire. Des blagues de mauvais goûts dont le réalisateur s'était déjà excusé il y a quelques années mais qui ont fait monter Disney dans les tours. Le studio l'a donc viré sans autre forme de procès.

Depuis, c'est la guerre. Plusieurs personnalités sont montées au créneau pour défendre le metteur en scène, son casting a publié une lettre de soutien et il semblerait que Disney et Gunn tiennent bientôt une réunion pour en discuter.

 

Les Gardiens de la GalaxieJames Gunn et son frère

 

Alors que certains voient dans cette réunion un possible réengagement du réalisateur par le studio, rien n'est moins sûr. En effet, on voit mal le Disney tout puissant revenir sur sa décision et égratigner son image. Tout comme il semble évident que, malgré leur protestation public, le casting des Gardiens ne boycottera pas le prochain film si Gunn n'est pas réintégré, parce qu'ils ont signé des contrats et que les casser leur coûterait extrêmement cher.

Alors que le flou artistique le plus total règne sur cette affaire, une source anonyme proche du dossier vient de révéler que, selon elle : "Disney ne va pas réengager James Gunn. Ces tweets étaient si horribles, et Disney a des standards très différents des autres studios." Au passage, la source précise que le studio n'était pas au courant de l'existence de ces messages malheureux avant qu'il ne l'engage en 2012 et que ce n'est que lorsqu'ils sont réapparus qu'il en a pris connaissance.

 

Photo James Gunn, Chris PrattSur le tournage des Gardiens 2

 

Bref, il semble peu probable que James Gunn ne revienne dans la course. D'autant plus que le calendrier de production des Gardiens de la galaxie 3 n'a pas encore été modifié et que son tournage est toujours prévu pour le mois de février 2019. C'est Mike Cernovich qui doit se frotter les mains.

Il a réussi son coup en installant une psychose sur les réseaux sociaux et parmi les réalisateurs, en faisant disparaitre l'humour débile, le second degré, ainsi que la liberté d'expression en moins de deux semaines et en confortant Disney dans son fauteuil de dirigeant intransigeant. On lui souhaite une belle descente d'organe bien douloureuse dans les prochains jours.

 

Photo Elizabeth DebickiDisney ne changera pas d'avis (allégorie)

Tout savoir sur Les Gardiens de la galaxie Vol. 3

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Isis
03/08/2018 à 15:08

Ils ont peut-être trop peur d'avoir l'air con, ou alors ils sont trop fiers. Je trouve ça idiot de leur part qu'ils ne reviennent pas sur leur décision. Surtout que la lettre des acteurs était très bien et émouvante. C'est vrai que Woody Allen est pédophile mais ça tout le monde s'en fout et lui pardonne, lui personne le vire, si ça se trouve même Disney l'adore, lui on lui jette pas la pierre,c'est tout le contraire de James Gunn, qui n'est pas pédophile. Très triste pour James Gunn, mais je le soutiens toujours!

lol
03/08/2018 à 13:53

Kick Ass> de 1 ça ne répond pas au paradoxe dont je parlais sur les gens qui font de l'hystérie pour l'un et pas pour l'autre

de 2 "quand on est une star elles nous laissent faire" voilà c'est fait.

de 3 ça ne change rien aux tweets publics et apologistes de la pédophilie qu'a écrit James Gunn donc c'est invalide à 100 pourcent

Karlito
03/08/2018 à 08:30

Coluche, Desproges manquent... Il serait temps de distinguer le second ou troisième degrés les gars. Avec internet, il n'y a plus de subtilité, on prend tout pour argent comptant (content pour ceux qui aiment les délires conspirationnistes). Les blagues juives de Desproges ou de Coluche ne passeraient plus aujourd'hui, car le QI générale baissent drastiquement.

James Gunn vient de l'écurie Troma. C'est forcément c'est un provocateur et si on ne comprend pas les délires crasses de cette firme, on ne pige pas ses propos. Disney était parfaitement au courant bien entendu, leur erreur c'est de l'avoir embauché, mais p-e que sa vision des GOTG vivifiait Marvel de telle manière qu'ils ont du se dirent "on va de faire un paquet de brouzoofs avec et puis si on le vire, on pourra toujours garder sa vision".

George Abitbol
02/08/2018 à 22:26

Mon dieu mais qu'allons nous faire? Marvel Studio ne va jamais s'en remettre!!! D'autant que les films de chez eux ont une telle identite qui transpire à travers la vision personnelle de leurs réalisateurs, impossibles de les remplacer! La preuve, quand Wright est parti de Antman, ça a été un tel effondrement, un tel échec qu'ils en ont même fait une suite. Quant aux GOTG, impossible de passer derriere Gunn. Ah tiens, on me rappelle dans l'oreillette que les Russo ont très bien su se dépatouiller avec ces personnages pour les integrer aux Avengers sans dénaturer leur univers...

Bon bah alors, on s'en baleck du renvoi de Gunn???

THOMAS
02/08/2018 à 17:12

Blague pedophile : CHECK (car découvert par l’extrême droit américaine)
Blague sur les gays : IMMONDE
Blague sur les trans : IMMONDE
Blague sur les Juifs : IMMONDE
Blague sur les chrétiens : CHECK
et la liste est longue

Quelqu'un peut m'expliquer la logique de la liberté d'expression ? C'est confus.

kick ass
02/08/2018 à 16:38

lol: "dîtes moi quand c'est Trump qui dit "p*ssy" en privé dans un car en parlant d'adulte consentants ça pose problème ?"

Trump (en 2005) : «Il faut que je prenne des Tic-Tac au cas où je l’embrasse. Je suis automatiquement attiré par les belles, je les embrasse tout de suite. C’est comme un aimant. Je les embrasse, je n’attends même pas. Quand on est une star, elles nous laissent faire. On peut faire tout ce qu’on veut. Les attraper par la chatte. On peut faire tout ce qu’on veut.»

@lol c'est quoi votre définition du "consentement" exactement?

Ben Linus
02/08/2018 à 16:08

Disney n'était pas au courant. Non, ils ont juste embauché Gunn comme ça par hasard, ils ne connaissaient pas son background d'humoriste provocateur, ils n'ont mené aucune recherche sur lui... La blague du siècle, vraiment.

Andarioch
02/08/2018 à 15:04

"il nous faudrait un plus gros bateau"

lol
02/08/2018 à 15:02

J'aime beaucoup le journaliste à la fin de son article qui se sent obligé de critiquer le travail de Mike Cernovich qui a retrouvé ces tweets, dîtes moi quand c'est Trump qui dit "p*ssy" en privé dans un car en parlant d'adulte consentants ça pose problème ? là de l'apologie à la pédophilie en public ? non ? Rien ? C'est bizarre quoi comme si il y avait du deux poids deux mesures.

(Ce comm va être effacé d'ailleurs je le sens bien)

Mechanic
02/08/2018 à 14:10

Tiens du petit rebelle pseudo anti-conformiste qui colle des étiquettes à tout va et nourrit le cliché des réac incapables d'aligner 5 phrases sans agresser l'autre et faire plein de fautes.

Plus
votre commentaire