Les Gardiens de la galaxie : plusieurs personnalités d'Hollywood apportent leur soutien à James Gunn après son renvoi par Disney

Christophe Foltzer | 23 juillet 2018 - MAJ : 23/07/2018 11:43
Christophe Foltzer | 23 juillet 2018 - MAJ : 23/07/2018 11:43

Finalement, la grosse annonce du week-end, ce n'était ni le trailer de Shazam, ni celui d'Aquaman, mais bel et bien l'annonce du renvoi de James Gunn, pour des raisons un peu fumeuses.

Rappel des faits : Il y a quelques jours, des vieux tweets de James Gunn, le réalisateur des deux Gardiens de la Galaxie et homme fort du MCU, sont remontés à la surface. Des sales blagues s'étalant sur une période allant de 2009 à 2012, dans lesquelles Gunn se moquait ouvertement du viol et de la pédophilie. Alors oui, ce n'est pas très malin, mais Gunn s'en était déjà excusé à l'époque, il est comme ça, il aime mettre le doigt où ça fait mal. Un humour que n'a pas compris Disney puisque le studio l'a viré aussi sec, provoquant la colère des fans.

 

Photo James GunnJames Gunn a un truc qui le gêne en ce moment

 

Si Dave Bautista et Sean Gunn ont réagi très rapidement, que les fans ont lancé une pétition pour que le studio le réengage et que Chris Pratt est resté bien silencieux sur cette question lors de son passage au Comic-Con, d'autres personnalités n'ont pas hésité à apporter leur soutien au réalisateur sur les réseaux sociaux. En première ligne, Selma Blair, qui supplie Disney de revenir sur sa décision parce que "si les gens sont punis malgré leur évolution, qu'est-ce que cela dit de notre capacité à changer ? Cet homme fait partie des gentils."

 

Photo Hellboy II - Les légions d'or mauditesSelma Blair

 

Une intervention quelque peu binaire certes mais qui a au moins le mérite de poser une vraie question. De son côté, Fede Alvarez, réalisateur du remake d'Evil Dead et du prochain Millenium, ne cache pas sa colère :

"Je n'arrive pas à croire ce que Disney est en train de faire à James Gunn. Cette culture de la tolérance zéro doit cesser."

Lloyd Kaufman, patron de la firme Troma (chez qui Gunn a fait ses armes) avoue pour sa part être choqué par ce qui arrive :

"Dites-le au monde s'il vous plait ! James Gunn est l'homme le plus gentil, le plus loyal, le plus modeste et le plus talentueux que je connaisse et il mérite tout notre soutien durant cette période horrible !"

 

Photo Uwe BollUwe Boll

 

Plus gênant, Uwe Boll, probablement l'un des pires réalisateurs du monde, a aussi pris la défense de Gunn dans une intervention qui surprend par son bon sens :

"James Gunn ne devrait pas s'excuser. Particulièrement pour de vieux Tweets. Nous avons tous twitté ou dit des choses qui tapaient sous la ceinture à un moment donné. Il n'y a pas d'innocent, mais qui en a quelque chose à foutre hein ?"

Enfin, le comédien Patton Oswalt, entendu récemment dans la série Happy !, décide de s'attaquer à la racine du mal en s'en prenant directement à celui qui a remonté les vieux tweets de James Gunn, Mike Cernovich, militant Alt-Right et conspirationniste notoire :

"Voici l'un des tweets les moins dégueulasses de Mike Cernovich, la type qui, après avoir mené une campagne contre les jeux vidéo a réussi à faire virer James Gunn des Gardiens de la galaxie 3. Passez un bon week-end."  On vous laisse cliquer sur le lien pour voir par vous même.

 

Photo , Patton OswaltPatton Oswalt

 

Et finalement, c'est Dave Bautista qui est revenu à la charge en relançant le débat qui, selon lui, dépasse de très loin le cadre de cette affaire et en appelle directement à un combat philosophique et sociétal de première importance :

"Qu'allez-vous faire quand les cybernazis vous attaqueront ? Qui vous soutiendra ? Qui va lâchement prendre ses distances ? Qui va vous punir pour d'horribles blagues passées alors que vous avez inspiré des millions de gens ? Des millions !!

Ce qui s'est passé ici dépasse de loin le cadre des Gardiens 3, James Gunn, moi ou Disney. C'est une attaque cybernazi qui a réussi. A moins que nous ne commencions à nous unir contre cette merde, que les gens soient choqués ou non, cela va devenir bien pire. Et cela peut arriver à n'importe qui."

Et, on l'avoue, on partage son point de vue. Après, faut dire aussi qu'il faut être un peu con pour énerver Drax. Bref, cette histoire est loin d'être terminée.

 

Photo Dave BautistaDrax est colère

commentaires

Simon Riaux - Rédaction
24/07/2018 à 18:25

@catp

Cela a effectivement une origine politique, l'individu à l'origine de la "révélation" étant un militant de l'alt-right américaine, pro-Trump, masculiniste revendiqué et fréquent propagateur de fausses nouvelles.

En revanche, il ne faut pas y voir une conséquence du rachat Fox/Disney, les autorités américaines ont déjà donné un premier feu vert et la position de Gunn est bien secondaire là-dedans.

captp
24/07/2018 à 17:22

Arnaud: ça je n'en sait rien par contre ce dont je suis sur c'est que JG depuis des années est ultra engagé contre le harcèlement et le viol .qu'il ait balancé des tweets de m**** c'est un fait que disney ne pouvait pas ignorer en l'engageant ,il a toujours eu un humour a 2 balles et encore plus avant..Ce qui m'étonne c'est qu'il y avait largement moyen de contrebalancer ses vieux tweets avec l'acharnement que le gars mets en œuvres pour dénoncer ça depuis pas mal de temps .il arrête pas de tweeter ...
Mais disney n'a même pas attendu un round d'observation histoire de sonder la polémique.
Pire je pense que la crise va être plus profonde maintenant .
Autre chose aussi quand même,je suis loin d’être un conspirationniste a deux balles mais en politique les coups de p**** ça existe et le passe temps favori de JG c'est de défoncer Trump ,il arrête pas ,il le pique avec la régularité d'un métronome.
Et en cette période de rachat de la Fox par Disney, ou l'accord du gouvernement Américain est indispensable, je me dis que cela PEUT être tout simplement une raison politique.
Bref ... nous verrons bien avec le temps ;)

MystereK
24/07/2018 à 13:45

"Si le président Trump a fait le quart de ce que James Gunn a fait, tout Hollywood lui serait tombé dessus. Hypocrisie quand tu nous tiens."

Apparement vous ne comprennez pas la différence entre James Gunn et Donald Trump.

Le premier, dans une période de sa vie, à fait dans la provocation et dans l'humour bas de game, souvent pas drôle, par révolte ou pour choquer, rien qui ne reflète pleinement ses valeurs.

Le second croit à chaque chose qu'il dit, il fait du dénigrement systématique des femmes, il est mysogine, xénophobe et méprise les autres, il est convaincu que ce qu'il dit est juste. Trump n'a pas fait le quart de ce que Gunn a fait, Trump en a fais 10 fois plus, il continue à le faire, et pire, il croit à chaque mots qui sort de sa bouche !

Deux personnalités totalement différentes, une qui a joué un rôle comme beaucoup de nous l'ont fait quand nous étions plus jeune, une autre qui n'a pas changé au fil des ans, qui n'a pas évolué parce qu'il est convaincu de détenir la vérité et se voit au dessus des autres.


Si Disney a choisi James Gunn au début des années 2010, c'est bien parce qu'il avait ce côté décalé qu'ils cherchaient et qu'il leur a apporter en s'assagissant, aujourd'hui ils le virent à cause de ce côté décalé qu'ils connaissaient très bien. On peut s'imaginer qu'ils ont dû avoir peur de l'importance qu'il prenanit dans leur système de production.

N'oubliez pas que Les Gradiens... est une sorte de mirroir de la personnalité de James Gunn, des bad guys qui se transforme au fil de leurs aventures pour devenir des personnes quasi respectables. C'est pour cela qu'il avait besoin de Gunn, il savait de quoi il parlait, et le virer c'est renier le message positif de ces films qui leur ont apporté beaucoups d'argent.

Arnaud
24/07/2018 à 10:15

Le torpiller alors qu'il y a quelques mois ils lui ont filé les clés de la gestion du MCU cosmique. Pas sur quand meme

captp
24/07/2018 à 07:46

mouai! j'ai bien du mal à avaler que Disney connaissait pas le passif de James Gunn .
ça m'a plus l'air d'un prétexte à deux balles pour le torpiller tout ça.

Baneath88
23/07/2018 à 19:10

Plutôt réconfortants ces témoignages. En plus d'établir un précédent très dangereux, cette décision totalement déraisonnable en dit long sur l'absence de courage d'un Disneyn qui a tellement peur d'affronter la moindre controverse qu'elle se dérobe quand il s'agit défendre ceux qui lui apportent quelques couleurs (et Dieu sait que le tableau est déjà bien terni).

Andarioch
23/07/2018 à 16:55

@Pseudo

qu'il soit viré n'est pas le problème, ce sont les raisons qui interpellent. Il n'y a rien de pathétique à s'inquiéter d'une dérive qui en dit long sur l'évolution des moeurs, certains pouvoirs de nuisance, les risques liés à internet (je dirais à mes enfants ATTENTION à ce que vous mettez sur le net, regardez ce qui est arrivé à Gunn),...

Andarioch
23/07/2018 à 16:49

Imaginons que ces acteurs aient une conscience d'un côté et de l'ambition de l'autre. Comment réagir? Si Bautista ne craint pas grand chose (il veut revenir au catch, non?) c'est plus tendu pour les autres. Pour qu'une protestation de leur part ait la moindre chance d'aboutir à un résultat il faudrait,
1, qu'elle soit collective. Faut faire bloc, donc d'abord en discuter, se mettre d'accord, ne pas se précipiter bêtement. D'où, peut-être, ce côté "je réserve mes déclarations pour plus tard". Disney pourra alors difficilement virer tout le casting d'un coup. et
2, qu'elle soit tenue secrète, pour que Mickey ne perde pas la face.
Autant dire que quoi qu'il arrive, il y a peu de chance que ça passe par des tweets ravageurs ou des déclarations tonitruantes.
En même temps je dis ça mais ça sous entend des comportements raisonnables et altruistes, c'est pas gagné^^ (Je devrais écrire des scénar pour Disney, tiens!)

Pseudo
23/07/2018 à 16:33

C'est bon faut arrêter le gars est pas condamné à mort, on l'a juste viré. Ça arrive à des millions de gens, mais seul le sort des puissants et des stars vous importe. Pathétique.

Arnaud
23/07/2018 à 16:13

@Vickers
Certes parce qu'il a toujours joué son role de provocateur, ca ne veut pas dire qu'il n'est pas capable parfois de reflechir

@Altair
Personnellement (mais ca n'engage que moi) personne n'a le monopole de ce qui est drole ou pas, et je trouve vraiment dommage (et dangereux) de virer qqun pour des blagues (en plus faites avant d'etre chez Disney, et qui ont ete effacées depuis quelques temps maintenant)
Pour Chris Pratt et Saldana, si ils ne veulent pas se mouiller tres bien pour eux, ils sont libres. Et si ca se trouve ils pensent que Disney a raison (encore une fois ca aussi ils ont le droit), mais je ne vois pas l'interet de poster des tweets aussi inutiles ... Ou tu veux prendre position et tu le fais, ou tu ne veux pas et tu reagis pas. Mais poster pour dire "peace and love" ... mouais ... je vois pas l'interet

Plus

votre commentaire