Sale temps à l'Hôtel El Royale avec Chris Hemsworth et Dakota Johnson nous a montré à quoi il ressemble, on vous dit tout

Christophe Foltzer | 24 juillet 2018 - MAJ : 25/07/2018 15:43
Christophe Foltzer | 24 juillet 2018 - MAJ : 25/07/2018 15:43

Réalisateur de La Cabane dans les bois, créateur de la série Daredevil et bossant actuellement sur le film X-ForceDrew Goddard nous prépare aussi un film très étrange.

De Sale temps à l'hôtel El Royale, nous ne savons pas grand chose, voire quasiment rien. quelques photos mystérieuse et une bande-annonce un peu étrange et puis basta. Raison de plus pour sauter sur l'occasion quand la Fox nous propose d'en découvrir quelques images en exclusivité. On vous prévient comme d'habitude : ATTENTION, SPOILERS.

 

 

SCÈNE 1 (THE ONLY ONE) 

Nous n'avons découvert qu'une longue scène du film qui devrait normalement se situer dans la première partie du métrage. Jon Hamm arrive dans sa chambre au design très particulier et révèle tout de suite qu'il n'est pas un simple vendeur d'aspirateur. Dans le double fond de sa valise, des pinces, des ciseaux, bref, il y a un truc qui ne tourne pas rond.

Sentiment confirmé quand il téléphone à sa femme et qu'il récite la prière du soir avec son enfant. En même temps, il découvre deux micros planqués dans le combiné et enquête dans le reste de la grande chambre. C'est avec stupeur qu'il réunit une bonne vingtaine de mouchards planqués un peu partout. Il s'arrête face au miroir, inquiet.

 

photo, Jeff Bridges, Cynthia Erivo, Jon HammUn casting qui promet

 

Il se rend ensuite à l'accueil de l'hôtel. Il est vide. Passant derrière le comptoir, il subtilise un jeu de clé alors que la télévision crache un discours de Nixon. Il découvre le maitre d'hôtel dans le placard, inconscient et une seringue plantée dans le bras et se dirige dans un couloir particulièrement sombre. Comme il le craignait, il passe derrière les chambres, toutes équipées d'un miroir sans tain tandis que sa chambre est filmée par une caméra.

Il découvre un pasteur (Jeff Bridges) en train de défoncer son plancher, une femme noire qui répète une chanson, il met le son et enfin plusieurs chambres vides. Après avoir enlevé la pellicule de la caméra il revient en arrière et s'arrête devant une vitre parce qu'il y voit un couteau et un revolver. Dakota Johnson entre dans la chambre avec une otage ligotée qu'elle attache solidement sur la chaise face au miroir. Hamm les observe et, peu rassuré, décide de partir.

Il sort de l'hôtel en trombe alors que le temps se couvre. Il fonce vers une cabine téléphonique et passe un coup de fil au FBI. C'est un agent fédéral et, comme il le craignait, il se passe des choses étranges et ils ont un problème.

 

photo, Dakota Johnson50 nuances de chelou

 

LE BILAN

Ce qui frappe d'emblée, c'est le rythme très lent de la séquence qui pose tout de suite une sacrée ambiance. Laissant la place au mystère et à l'étrange, la scène nous intrigue à de multiples reprises. Vis-à-vis de Jon Hamm dans un premier temps, suspect à bien des égards auquel on ne s'attache vraiment que lorsqu'il passe son coup de fil.

Ensuite, nous épousons son point de vue et nous vivons avec lui cette descente dans les ténèbres. Effectivement, tout ceci est angoissant, mystérieux tout autant que fascinant. Il faut reconnaitre à Drew Goddard de composer ses cadres avec précisions et sa mise en scène fonctionne du tonnerre. A noter aussi la beauté des décors, le grain particulier de l'image et la photographie magnifique.

 

photo, Chris HemsworthNon, on n'a pas vu ce passage, calmez-vous.

 

Les personnages intriguent eux-aussi et semblent particulièrement tarés. Cela nous promet forcément un gros pétage de plomb dans la suite de ce film qui laisse penser qu'il s'agira d'un bon gros thriller paranoïaque en huis-clos bien déjanté. Mais c'est à peu près tout ce que l'on peut en dire en l'état.

Difficile dans ces conditions de dresser un premier bilan de Sale temps à l'hôtel El Royale avec si peu d'éléments à disposition. Le film pose des bases intéressantes, fait office de jolie promesse et intrigue clairement. Reste maintenant à attendre le 7 novembre prochain en espérant qu'on ne se fiche pas de nous.

 

Affiche

commentaires

DakotaFan
26/07/2018 à 23:02

Dakota mv jtm

Andarioch
25/07/2018 à 10:01

La cabane dans les bois (inégal mais vraiment hors des sentier battus), Daredevil (vouiiiiii), ça sent bon quand même. Vivement...

Pulsion73
24/07/2018 à 18:47

Rectification: ...."de quoi ont l'air ces morceaux....." . Bref, ce film m'intéresse. Le mystère qui s'en dégage donne envie.

Pulsion73
24/07/2018 à 15:21

Décidément, la rédaction a vu une partie ou des bouts de certaines choses. ^^. Ça fait bizarre, aligné comme ça. A chaque info : "On a vu une partie....", ouaaaah, dingueuuuuuu! Bon, sur ce, je vais voir de quoi à l'air ces morceaux de viande que la redaction nous agite devant les naseaux, je cède à la tentation. ^^

votre commentaire