Oscars : pour défendre Polanski, Emmanuelle Seigner refuse la prestigieuse invitation de l'Académie

Prescilia Correnti | 9 juillet 2018 - MAJ : 09/07/2018 20:12
Prescilia Correnti | 9 juillet 2018 - MAJ : 09/07/2018 20:12

Dans la suite de l’affaire Roman Polanski qui avait ébranlé le monde du cinéma, la parole est à sa femme, Emmanuelle Seigner, qui vient tout juste de pousser sa gueulante.

Il y a environ deux mois de cela, le réalisateur Roman Polanski est revenu dans l'actualité dans le cadre d'une salle histoire de viols, et d’accusations sexuelles sur mineurs. Sordide affaire qui remonte à plus de 40 ans en arrière et qui aurait pu figurer dans les romans policiers de feu Pierre Bellemare.

Le fait est qu’à la suite de tout ce tumulte judiciaire, plus ou moins compliqué, Roman Polanski a été "contraint" d’avouer via un communiqué ce qu’il avait fait en 1977, ce qui a eu pour conséquence sa radiation définitive de l’Académie des Oscars. Une proclamation qui l’avait énervé au plus haut point et dont il avait clamé l’injustice et la révocation quelques jours plus tard.

 

Photo Le PianisteRoman Polanski sur le tournage du Pianiste

 

Aujourd’hui Roman Polanski est toujours radié de la prestigieuse Académie, et c’est sa femme, Emmanuelle Seigner qui sort ouvertement du silence. Cette dernière a récemment signé une lettre ouverte au Journal Du Dimanche exposant son refus de rejoindre l’Académie des Oscars, et toute l'hypocrisie qui émane de cette institution : 

« L'Académie américaine des arts et des sciences du cinéma me propose de la rejoindre, en compagnie d'autres actrices, au nom d'une féminisation par ailleurs nécessaire. Qui peut croire que je ne me sente pas concernée par l'égalité des femmes et des hommes ?

 

Photo Emmanuelle SeignerEmmanuelle Seigner dans D'après une histoire vraie

 

Féministe, je le suis depuis toujours, mais comment puis-je faire semblant d'ignorer que l'Académie, il y a quelques semaines, a mis à la porte mon mari, Roman Polanski, pour satisfaire l'air du temps ? La même Académie l'avait récompensé de l'Oscar du meilleur réalisateur pour Le Pianiste en 2003. Curieuse amnésie.

Cette Académie pense probablement que je suis une actrice suffisamment arriviste, sans caractère, pour oublier qu'elle est mariée depuis vingt-neuf ans avec l'un des plus grands metteurs en scène. Je l'aime, c'est mon époux, le père de mes enfants. On le rejette comme un paria et d'invisibles académiciens pensent que je pourrais "monter les marches de la gloire" dans son dos ? Insupportable ­hypocrisie. »

 

Photo Emmanuelle SeignerEmmanuelle Seigner

 

Emmanuelle Seigner conclut finalement en disant être "la seule à pouvoir témoigner à quel point il regrette ce qui s'est passé il y a quarante ans". Pour finir sur une belle preuve de soutien à son mari : "Roman n'est en rien cette caricature machiste, symptôme du mal qui ravagerait le cinéma."

Le dernier film en date du réalisateur Roman Polanski est sorti l'année dernière, D'après une histoire vraie. Vous pouvez d'ailleurs si vous le souhaitez retrouver notre critique.

 

Affiche

commentaires

Hasgarn
10/07/2018 à 12:26

maxleresistant : elle n'est pas radiée, elle est invitée à rejoindre l'académie, c'est pas la même chose.

Joe Staline
10/07/2018 à 11:41

Emmanuelle Seigner conclut finalement en disant être "la seule à pouvoir témoigner à quel point il regrette ce qui s'est passé il y a quarante ans".

Il regrette ? Alors il n'a qu'à passer devant le juge et y donner ses regrets. Mais il ne faudrait pas non plus excuser le fait que ce Monsieur ait fui au moment de son procès à l'époque. Et qu'il serait normal qu'il soit aussi jugé pour cette fuite. Nul ne doit être au dessus des lois.

Fil
09/07/2018 à 22:06

Au delà de Polanski et même si je souscris à une féminisation des institutions quelles qu'elles soient, je ne comprends pas pourquoi une invitation lui a été adressée. Franchement Emmanuelle Seigner à part les rôles dans les films de son mari euh...

maxleresistant
09/07/2018 à 20:57

"On le rejette comme un paria et d'invisibles académiciens pensent que je pourrais "monter les marches de la gloire" dans son dos ? Insupportable ­hypocrisie. "

Ca s'appelle de la courtoisie. Sachant que elle, n'a aucune raison d'être radiée, et qu'ils ont envoyés des invitations en masse (visant les minorités et les femmes), ils allaient pas la snobé à cause de son mari.

Bref, elle prend mal qu'on l'invite, mais si on l'avait pas invitée, elle aurait pas apprécié non plus.

votre commentaire