Oscars : la prestigieuse Académie du cinéma radie Roman Polanski et Bill Cosby

Prescilia Correnti | 4 mai 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Prescilia Correnti | 4 mai 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Conformément aux codes de conduite appliqué par l'Académie des Oscars, les deux hommes ont subi l’objet d’une exclusion définitive.

L’histoire se situe dans le sillage de l’affaire Harvey Weinstein qui, décidemment, emporte tout sur son passage. Cette fois, c’est au tour de l’Académie qui remet les prestigieux Oscars qui a tranché à la suite l’affaire judiciaire qui concernait Roman Polanski.

Ce dernier, réalisateur connu notamment pour Le PianisteRosemary's Baby ou encore Oliver Twist, avait été reconnu coupable en 1977 pour détournement de mineure, concernant la fameuse accusation de viol de Samantha Geimer, alors qu'il était initialement inculpé de chefs d'accusation beaucoup plus grave.

Mais à la suite d'un revirement du juge qui risquait de le condamner à une peine bien plus lourde que prévue, Polanski pris la fuite. Malgré plusieurs tentatives d'extraditions, le réalisateur avait réussi à échapper aux griffes acérées de la justice et une levée de boucliers avait alors déferlée sur la toile.

 

Photo Le PianisteJ'ai en visuel le verdict qui m'attend depuis 40 ans

 

L'année dernière, le réalisateur avait dû renoncer à la présidence des César face à l'association "Osez le féminisme." Malheureusment pour lui, il y a un bien un moment où le passé nous rattrape, ce qui nous amène à aujourd’hui, où Polanski affublé de toute part, n’a eu d’autre solution que de se rendre et d’avouer qu’il avait effectivement eu une relation sexuelle illégale avec une mineure de 13 ans (le tout sous influence de stupéfiants).

«  Le Conseil des gouverneurs de l’Académie des arts et sciences du cinéma s’est réuni mardi et a voté l’expulsion de l’acteur Bill Cosby et du réalisateur Roman Polanski de ses membres, en accord avec ses (nouvelles) normes de bonne conduite. Le Conseil continue à encourager des normes éthiques qui exigent de ses membres de se conformer à ses valeurs de respect de la dignité humaine » selon le communiqué de l’Académie.

 

Roman Polanski Au moins, ça a le mérite d'être clair

 

Une annonce qui ne semble pas non plus ravir la principale intéressée, Samantha Geimer, qui depuis tout ce temps voit ici une sorte de sentence hypocrite de la part de l’Académie :

« A propos de l’Académie qui expulse un membre qui, il y a (plus de 40 ans) a plaidé coupable pour un seul chef d’accusation et a purgé sa peine, c’est une mesure laide et cruelle qui ne sert que les apparences. Ça ne change en rien la culture sexiste d’Hollywood et cela montre qu'ils dévoreraient les leurs pour survivre. »

De son côté, l’acteur Bill Cosby n’est pas en reste puisque lui aussi est rattrapé par une bien sale histoire. Lui qui du haut de ses 80 balais a été l’une des personnalités préférées des Américains pour son rôle dans Cosby Show a été accusé d’agression sexuelle en 2004 à l’encontre de la basketteuse Andrea Constand. Depuis, des dizaines d’autres femmes ont fait entendre leurs voix et l’accusent, elles aussi, d’abus sexuels.

 

Photo Bill CosbyBill Cosby (obviously)

 

Le procès de Bill Cosby avait d'ailleurs été l'un des premiers à être médiatisé depuis l'éclosion de la tempête Weinstein. Il avait fait l'objet du mouvement #MeToo qui s'était lancé sur Twitter dans le but de défendre les victimes d'agressions sexuelles (ou de devenir le but d'une hargne sociale selon le point de vue).

Enfin pour conclure, seul l'avocat de Roman Polanski, Jan Olszewski s'est exprimé sur cette affaire :

"Il fait partie de l'Académie depuis des années. Tout le monde le savait parce que son procès en justice a été transparent et connu de tous. Il y a là des sommets d'hypocrisie. [...] Roman est un homme fort psychiquement. Il a déjà vécu des choses dans sa vie mais oui, certainement, il n'est pas content... Il est bouleversé".

Le dernier film en date du réalisateur Roman Polanski est sorti l'année dernière, D'après une histoire vraie. Vous pouvez d'ailleurs si vous le souhaitez retrouver notre critique.

 

Affiche

Tout savoir sur Roman Polanski

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Dirty Harry
06/05/2018 à 23:18

Non il n'y a pas dix ans l'académie luttait pour la réhabilitation de Polanski aux US et maintenant ils font les indignés de service ! Quelle tartufferie c'est incroyable, une caricature d'anglo-saxons donneurs de leçons !

STEVE
05/05/2018 à 08:40

L'hypocrisie d'Hollywood me dégoûte

Marvelous
05/05/2018 à 06:49

hypocrisie du Show Biz et de ses adepte !
Niqué vous

Zanta
04/05/2018 à 19:49

En effet, tout le monde était déjà au courant, et ça aurait continué sans arrêt des années si il n'y avait pas eu l'affaire Weinstein...
Ainsi, tout le casting de "D'après une histoire vraie" doit sans doute avoir une vision très claire pour tenir le numéro d'équilibriste consistant à d'une part dénoncer le pervers Weinstein et d'autre part tourner avec un graaand cinéaste.

Grunt
04/05/2018 à 18:45

Vraiment des racistes à Hollywood ! Bill Cosby viré parce qu'il est noir, Polanski viré parce qu'il est blanc !

Le Waw
04/05/2018 à 18:32

Même si ce n'est pas grand choses c'est bien. Maintenant qu'ils purge t une vrai peine et aillent crever en prison.

votre commentaire