Bumblebee : Steven Spielberg a donc (un peu) repris la main sur la saga Transformers

Christophe Foltzer | 18 juin 2018 - MAJ : 18/06/2018 17:34
Christophe Foltzer | 18 juin 2018 - MAJ : 18/06/2018 17:34

Art et réalité sont codépendants. Surtout en ce moment. Alors que la société occidentale entre de plein-pied dans la revalorisation de la femme, le cinéma se met au diapason. D'où beaucoup de projets mettant des héroïnes en avant.

Et ce n'est pas nous qui allons nous en plaindre puisque le cinéma ne devrait même pas se poser ce genre de questions et être dans une certaine égalité depuis longtemps. Une vision naïve certes mais qui pourrait se concrétiser dans les années qui viennent vu le violent débat auquel nous assistons en ce moment.

Vous l'aurez remarqué, les femmes sont mises en avant actuellement dans les grosses productions. Wonder Woman, Captain Marvel, les films prévus sur Harley QuinnOcean’s Eight et bien d'autres, les femmes sont en train d'investir un terrain que beaucoup leur interdisait jusqu'à présent et avec succès pour la plupart, ce qui ne gâche rien.

On pourrait alors penser que le prochain Bumblebee de Travis Knight, premier spin-off de la saga Transformers, suive le mouvement uniquement par pur opportuniste commercial, Michael Bay n'étant pas le réalisateur le plus progressiste et égalitaire qui soit.

 

Photo Hailee SteinfeldHailee Steinfeld, première vraie héroïne de la saga

 

Et bien, on se tromperait lourdement puisque le producteur du film, Lorenzo di Bonaventura, vient de révéler au micro d'Entertainment Weekly que cette décision n'est pas à mettre sur le compte d'un quelconque calcul mais relève en réalité de Steven Spielberg, coproducteur de la saga depuis ses débuts en 2007 :

"Steven a toujours eu cette idée d'une jeune fille en compagnie de Bumblebee. Il pensait que c'était une très bonne combinaison, alors nous sommes allés dans cette direction. C'est un très bon changement. Lorsque nous en débations, l'idée du changement au profit d'une jeune fille amenait un vrai plus dans la direction que nous souhaitions."

Producteur de la saga, Spielberg a été largement mis en avant sur le premier Transformers sorti en 2007, avant de ne devenir qu'un simple nom au générique, tant Michael Bay semblait avoir pris possession de la franchise.

Et c'est vrai que cette simple idée d'héroïne (incarnée par Hailee Steinfeld) pourrait faire le plus grand bien à la saga, bien macho (pour ne pas dire pire), surtout après la fausse piste de la gamine dans Transformers 5 censée avoir un rôle très important et en fait non. Verdict le 26 décembre prochain.

 

Affiche

 

commentaires

ouha
18/06/2018 à 20:24

C'est hyper politisé Bumblebee en fait.

Babar77
18/06/2018 à 19:37

@Theo
Merci pour votre réponse.
Elle ne fait que confirmer vos propos abjects.
Bonne route.

Theo
18/06/2018 à 18:52

@ Babar77: les femmes qui sont libres ne portent pas le voile, les femmes libres se battent en Algerie au Kurdistan , dans des pays musulman contre le voile, elles prennent des risques voyez vous, le voile est une regression , les femmes qui enlevent le voile sont attaquées à l'acide par vos copains les islamistes, çà commence à debarquer en France cette mode à l'acide,mais c'est bien , continuez de dormir tranquille,c'est vous qui êtes dansle cliché de la soumission et de la collaboration et du politiquement correct quand çà va partir en vrille il n'y aura que 2 camps, il faudra bien choisir son camp, celui de la soumission ou de la liberté

Dirty Harry
18/06/2018 à 18:13

L'article est une enfilade de tous les tubes du progressivement correct : on devrait montrer aux apprentis journalistes ce qu'est une pensée standardisée dans les journaux culturels aujourd'hui.
Comment peux t on partir de Transformers et penser réellement que "la société va bouger" grâce à du divertissement de ce genre (aussitôt vu aussitôt oublié pour l'immense majorité de ce type) ?

Babar77
18/06/2018 à 17:46

@ Theo
Bonjour,
Donc si j'ai bien compris votre propos tient dans l'équation suivante: voile = femme soumise?
Je côtoie toutes sortes de personnes. Y compris des musulmans et musulmanes et dans ce que vous dites il n'y a rien de plus faux. C'est un cliché stupide dont vous vous faites le relais.
Comme si la question de la libération de la femme était liée à un simple bout de tissu. Votre commentaire n'est pas lié à une volonté de libérer des femmes musulmanes prétendument opprimées mais de cracher votre haine envers une communauté ciblée.. C'est toujours la même rengaine. SI vraiment vous vous souciez de la condition de la femme, allez voir du coté de certaines villes en Belgique ou aux Pays-Bas où les femmes sont prostituées et exposées dans des vitrines telle de la vulgaire marchandise. Quelle hypocrisie. !!!

Bob
18/06/2018 à 10:41

Toujours une pincée de politique dans les articles de Mr Foltzer. Peut-être devrait t il aller chez Libé ?

Theo
18/06/2018 à 10:29

" Alors que la société occidentale entre de plein-pied dans la revalorisation de la femme,"...
dîtes donc les gars de Ecran large, vous vivez dans quel monde , dans quelle ville?
moi j'habite à lyon et à la sortie des écoles c'est un festival de femmes voilées que je vois, çà n'existait pas à ce niveau délirant il ya ne serait ce que 5 ans ....
franchement atterissez dans le monde reel, la societe occidentale regresse à grande vitesse, ( regression de type islamiste),

Zanta
18/06/2018 à 10:23

Tiens tiens...
M'étonnerait pas que Spielby joue cette carte aussi pour la franchise Indiana Jones.
(aussi confrontée au problème Shia LeBoeuf.)

maxleresistant
18/06/2018 à 10:21

Honnêtement, en voyant le trailer je ne me suis même pas dit "à tiens c'est une femme l'héroïne cette fois"

C'est pas un genre de film où le sexe du héros à une véritable importance. En tout cas pas pour moi.

J'ai surtout retenu du trailer que cette fois il semblerait qu'ils ont essayés de donner une vraie histoire au film plutôt que de faire une suite d'excuses pour faire exploser des trucs.

votre commentaire