Bumblebee était en fait le reboot de la saga Transformers

Christophe Foltzer | 18 février 2019 - MAJ : 18/02/2019 17:01
Christophe Foltzer | 18 février 2019 - MAJ : 18/02/2019 17:01

Aaaaah Transformers... Ça nous fait plaisir de reparler de lui tiens, surtout parce qu'on sait d'avance ce que l'on va vous dire. Et que ça nous arrange, faut pas se leurrer.

Quand le premier Transformers sort en 2007, c'est un peu le gros choc. Deux mondes qui se rencontrent, celui de Michael Bay et celui de Steven Spielberg, pour donner vie à l'une des licences de jouets les plus populaires du monde. Gros carton, K.O. technique, même si le film ne peut éviter de grosses faiblesses scénaristiques et un jeu d'acteurs parfois hasardeux. Mais le spectacle est là et c'est le plus important.

 

Photo Mark WahlbergPétage de câble intégral

 

Sauf que, problème, les films suivants ne vont pas aller en s'améliorant, Michael Bay disant ouvertement qu'il en a sa claque des Autobots mais ne pouvant se désister aussi facilement. Résultat des courses, dès le second film, on bascule dans le n'importe quoi le plus total, dans la beauferie absolue et cela ne se démentira pas jusqu'à l'inintéressant Transformers 5 : The Last Knight qui, non content de malmener la chronologie de l'univers, n'en a clairement plus rien à faire de son public et de toute notion de cohérence.

Aussi, l'arrivée du Bumblebee de Travis Knight, sorti à Noël dernier, apparaissait comme une bouffée d'oxygène. Un spin-off situé en 1987 en forme d'origin story, au budget moindre que la saga principale mais à la volonté plus intimiste aussi. Si le succès n'a pas été autant au rendez-vous qu'escompté (le film n'a rapporté "que" 458 millions de dollars contre 605 millions pour Transformers 5), tout le monde a salué l'effort et l'envie de voir la saga emprunter ce chemin plutôt que l'autre.

 

photo, Hailee SteinfeldPlus modeste, mais tellement plus sincère

 

Et c'est peut-être ça, justement, qui a poussé Hasbro et la Paramount à faire une annonce fracassante lors du dernier Toy Fair de New-York ce week-end. En effet, les deux géants ont annoncé que la saga Transformers allait bel et bien connaitre un gros reboot et que Bumblebee était en réalité la première étape de ce nouvel univers étendu.

Alors, dans les faits, ça ne nous avance pas à grand-chose puisque l'on ne sait pas avec exactitude ce qui est prévu pour la suite, mais voilà, l'univers créé par Michael Bay n'existe plus officiellement et les prochaines productions devraient donc adopter, probablement, le même modèle économique que le film de Travis Knight. Ce qui, ne nous leurrons pas, est très certainement la meilleure chose à faire. Avec, à la clé, la promesse que la saga sera enfin à la hauteur de nos attentes.

 

photoEn route vers la suite

commentaires

Godzi la hardy
21/05/2019 à 19:48

Perso...je me suis jamais posé de questions à propos de l'âge de l'extinction et de The Last Knight, j'attendais déjà avec un impatience un 7ème volet, j'ai peut être pas lus toute la page et que ça vas sans doute enervé certains ici présent, mais dite moi pas que le reste de la saga de Bay vas être annulée ?! Sinon à propo de Bumblebee...j'ai quelques doutes mais pourquoi ne pas voir par moi même ce que ça vas donné prochainement ? \(^~^)/

Naim
27/02/2019 à 08:48

je ne sais pas si c'est une bonne ou mauvaise annonce mais pour la suite je crois que j'ai une petite idée derrière la tète

Les parole que on entendra dans la 1 er bande annonce c'est celui de Optimus , quintessa , Megatron et a la fin Unicron


Optimus: les humains penser que la fin du monde c'etais le 21 décembre 2012 la fin du monde .. il se trompe sa vient tous juste de commencer

Megatron: Le Dieu du chaos

Quintessa: il se réveille

Unicron: je vais faire subir ma colère dans tous l'univers



Unicron:

VHS_Guy
18/02/2019 à 16:51

La phrase d'accroche de votre publication sur la page principale.

"Après cinq films en mode WTF, la saga Transformers a tenté de s'acheter une respectabilité avec Bumblebee pour repartir sur des bases scènes... "

"scènes" ou "saines" ? On prend des stagiaires qui n'ont pas fini l'école dans votre équipe ?

Gral94
18/02/2019 à 16:18

Bien sûr que les enfants peuvent s'identifier clairement à un dessins animé ou à tout autre personnage de fiction. combien de petites filles ont rêvé d'être la reine des neiges, combien de jeune garçons se sont identifié à flash macqueen (pourtant une voiture)... combien de déguisement sont commercialisés pour que les enfants puissent s'identifier à leur personnage préféré...

combien d'enfants jouent dans la cours en disant je suis Harry et toi tu es Ron ou Hermione.

l'identification à un personnage (fictif ou non) est la base même des jeux d'enfant, car ces derniers dévéloppent dès le plus jeune âge un univers imaginaire qui leur est propre.

et ceci n'est pas récent déjà quand j'étais enfant les gosses s'identifiaient à goku ou seiya

en mettant en scène un père de famille surprotecteur avec sa fille et inventeur un peu minable, la série c'est clairement coupée des enfants et des ado qui représentent une grosse partie du public de transformers (une autre grosse partie étant leur parents qui les emmènent au cinéma). et clairement le rôle de mark Wahlberg ne fait pas rêver un enfant (aucune identification possible), alors que l'ado un peu loser et geek qui récupère une camaro qui se trouve être un robot géant, ça parle plus au jeune public.

concernant harry potter: oui effectivement un adulte qui découvre ses pouvoirs et qui va à l’école des sorcier, c'est pas crédible je suis d'accord avec toi. Mais un adulte qui découvre ses pouvoirs , qui apprend à se battre auprès d'un mentor afin de réaliser sa destinée , la c'est déjà plus crédible et ça s'appelle highlander par exemple....
pourquoi j'ose cette comparaison: le pitch général est le même entre les deux films, le personnage principal découvre qu'il à un ou des pouvoirs/habilité, il apprend à les dominer et à la fin il doit combattre le grand méchant qu'il finit pas vaincre (Mega Happy End).
finalement les deux film dans leur construction ne sont pas si différent l'un de l'autre (comme énormément de films/livres de fantasy). mais ce qui fait leur grosse différence c'est que l'un met en scène un enfant et l'autre un adulte, parce que le premier à clairement était écris à destination d'un jeune public afin que ces derniers puissent s'identifier au héro.

gege
18/02/2019 à 14:33

@gral94

non c'est avant tout pour une cohérence du récit, un adulte qui d'un coup découvre ses pouvoirs ou qui va à l'école des sorciers c'est pas très crédible. Combien de dessin animé ou film d'animation on des animaux tout gentil comme héros, personne ne s'identifiera à un panda ou une souris à grandes oreilles. Avant tout on apprécie une histoire pas forcément son héros.

FurySanctuary
18/02/2019 à 12:43

Préquel, reboot, spinoff, ils ont enfin tranché pour la chose la plus logique. Juste espérer que les producteurs et Lorenzo di Bonaventura en tête arrêtent maintenant de pondre des théories sans queue ni tête pour justifier le moindre clin d'oeil dans le film.
Genre, Optimus qui est venu puis reparti de la Terre ...

Pour la question de l'identification, c'est peut être que j'étais fan dès la première heure avec le dessin animé G1 (Generation One, j'avais 4/5ans) mais je m'identifiais aux robots pas aux humains.
Et c'était pareil pour les amis et connaissances qui sont encore fans et collectionneurs aujourd'hui.
Les histoires/scénarios de Transformers mettent en avant les robots. Il n'y a pas tout le temps d'humains, se sont plus des faire valoir ou pour ancrer une période. Transformers a 35ans cette année, 35ANS !!! Les noms et couleurs restent pour identifier facilement un personnage et seul son design évolue selon série. G1, BeastWars, RiD, Armada, Energon ... et cela jusqu'à aujourd'hui.
Transformers est une licence avec de nombreux supports (dessin animé, film animé, films live, comics avec les excellents IDW, jeux vidéos ...).

Je vomis sur les films de Bay et j'ai énormément hésité jusqu'au dernier moment, mais ce Bee mérite d'être vu. Cela n'a rien à voir avec l'incohérence et les actions illisibles à l'écran. Sans même parler de la vision sous la ceinture de Bay pour les actrices.
Au ciné ou en bluray/dvd, regardez-le, il faut lui donner sa chance et seulement après vous pourrez dire que vous n'aimez pas pour telles ou telles raisons.

Gral94
18/02/2019 à 12:12

@gege

pour un adulte effectivement non, mais pour un enfant Oui!

D'après toi pourquoi une très grosse majorité des livres de fantasy mette en scène un jeune garcon/adolescent, qui fini par ce découvrir des pouvoirs ou un grand destin? parce que ces livre s'adresse en priorité à des adolescents où à de jeunes adultes et majoritairement masculin

il suffit de lire Eddings, tad williams, robert jordan, JK Rowlins et bien d'autres...

et c'est pareil pour les films. qui dans les années 80 ne s'est pas identifié à Luke Skywalker qui avait 19 ans au début de l'épisode IV.

Crois-tu que la saga harry potter aurait eu autant de succès en livre ou en film si le héro avait eu 40 ans? certainement pas!

cepheide
18/02/2019 à 11:38

Alors pour moi le 5 est l un des meilleurs avec le 3. Justement parce que totalement décomplexé.

gege
18/02/2019 à 10:49

@gral94

et depuis quand faut s'identifier au héros pour allez voir un film ou l'aimer....

Gral94
18/02/2019 à 10:23

C'est vrai que the last Knight, c'était un bon gros WTF en mode je prends le public pour des c@#s... merci @David Goodenough... je pense qu'ils ont tellement perdu leur public, que des personnes comme moi qui ont été voir tous les épisodes (the last knight inclus) n'ont carrément plus trouvé aucune motivation pour aller voir ce spin off/origine story/reboot...

globalement la série est correcte jusqu'au 3 mais à partir du 4 et son semi reboot c'est devenu bien chiant. De plus prendre acteur de 42 ans (a l’époque) - alors que la série s'adresse avant tout à un public jeune - fût une grosse erreurs marketing... aucune identification au héros pour le jeune public.

votre commentaire