Ed Skrein parle de son renvoi d'Hellboy pour cause de whitewashing

Christophe Foltzer | 27 mai 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 27 mai 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Finalement, on s'y fait à la perspective de nouveau Hellboy sans Guillermo Del Toro aux commandes. La consécration récente du réalisateur n'y étant probablement pas étrangère. Mais que cela ne nous fasse pas oublier les quelques problèmes que le film a déjà connu.

En effet, alors qu'il était sur le point de commencer son tournage, le Hellboy de Neill Marshall s'est retrouvé au centre d'une petite polémique lorsque la production a annoncé, en août dernier, le départ du comédien Ed Skrein. Ce dernier devait incarner un personnage secondaire de l'histoire, le Major Ben Daimio, asiatique dans le comics.

 

Photo

Ben Diamio

 

Redoutant plus que tout des accusations de whitewashing, c'est Ed Skrein lui-même qui s'était retiré du projet en conseillant les producteurs d'engager un comédien plus apte à remplir sa fonction, en gros un asiatique. Et c'est ainsi que Daniel Dae Kim est arrivé dans le film. Une réaction assez audacieuse de la part de Skrein qui lâchait quand même un rôle dans l'un des films dont on allait beaucoup parler et qui montrait aussi un gros respect des différentes sensibilités de son public.

Pourtant, il ne s'était jamais expliqué lui-même sur cet épisode et c'est donc exactement ce que lui a demandé de faire le site ComicBook.com :

"Nous avons des personnalités publiques, qui se créent à travers ce que le public traduit de nous dans les images, notre esthétique, et il crée sa propre histoire avec ça, plus ce que nous, nous créons durant les interviews.

 

Photo Ed Skrein, Le Transporteur

Ed Skrein

 

Les gens se créent des images de nous à partir des personnages que l'on incarne, mais les gens qui me connaissent personnellement n'ont pas été surpris par ma décision et savaient très bien que c'était quelque chose que je n'aurai pas pu assumer. Quoi que je fasse, je le fais avec tout mon coeur, donc non, la décision a été très facile. Par contre, cela compte beaucoup pour moi que cela ait aussi compté pour le public et que ça a résonné  à ce point avec les gens."

Car oui, une telle décision ne peut que jouer en sa faveur. Mais Ed Skrein soulève quand même un point plus qu'intéressant dans toute cette affaire : le rapport du public à l'image supposée du comédien. Et on le voit beaucoup avec toutes ces affaires de méconduites sexuelles qui impliquent des comédiens que l'on apprécie. Il y a toujours un fossé entre réalité et fiction.

Hellboy, quant à lui, sortira sur nos écrans le 11 janvier 2019.

 

Photo Daniel Dae Kim

Daniel Dae Kim

Tout savoir sur Hellboy

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
jamal mouloud lepen
29/05/2018 à 11:10

Toujours la mème rengaine pour certains, quand parfois ça penche en leurs défaveurs, on a le droit au couplet << c'est du racisme aussi! >> Mais en claironnant ce refrain vous validez de façon inconsciente qu'il y a une sous représentation des minorités dans les films.

Il faut peut être de la mesure mais à l'ère d'internet, j'ai un gros doute, mais il est logique qu'une partie d'une minorité s'insurge parce qu'elle est souvent sous exploité dans les films et qu'un des personnages qui pourrait représenter cette communauté est finalement joué par un blanc. D'autant plus, que quand on parle de whitewashing, c'est souvent pour un personnage iconique, c'est tout de même troublant. Je ne pense pas que la communauté noire aurait crié au scandale si huggy les bons tuyaux avait eu les traits de Nicholas Cage pour le film. Au final, c'est plus de la déception et rien que ça.

De Funes pour ne pas se manger un pain sortait son écharpe tricolore, d'autres dés que ça vacille un peu, claironnent le couplet d'en haut.

Enfin pour ceux qui nous sortent la carte Idris Elba, vous pouvez me dire si Mélanie Thierry a une tête d'Esméralda? Victor Hugo doit se retourner dans sa tombe en sachant que l'on se sert de son travail pour de mauvais desseins.

Sigi
28/05/2018 à 15:22

Et soit dit en passant, le jour où la culture populaire occidentale sera gangrénée par le mayawashing, le maoriwashing, le muslimwashing, le mongolwashing et le nipponwashing (ou le jour où l'une de ces notions naîtra, tout simplement), on aura fait un putain de grand pas en avant. Ce jour là j'espère que tu seras prêt pour un nouveau round, le cervelet gorgé de culture. Mais j'en doute.

Sigi
28/05/2018 à 15:21

"je t'invite à pousser ta vindicte aussi aux Mayas, Maoris, Musulmans, Mongols, Japonais, et la liste est encore longue, pour avoir pratiqué le même genre de chose"
Il y avait ce que l'on appelle un contexte. Ici en l'occurrence un article dans lequel Es Skrein, un acteur blanc (donc ni Maya, ni Maori, ni mulsulman, ni Mongol, ni Japonais) explique pourquoi il a abandonné un rôle dans le prochain Hellboy. Pourquoi parlerais-je d'un autre peuple ?

Sigi
28/05/2018 à 15:20

"4) Ce que tu as écrit n'a aucun sens."
Quand tu commences ton argumentaire par "Je te met" et non "Je te mets", je peux comprendre que tu n'aies rien pigé. Tu ne sais pas chier une phrase correctement , puis tu viens me conseiller des lectures ?

Sigi
28/05/2018 à 15:16

"Le racisme est une idéologie qui, partant du postulat de l'existence de races au sein de l'espèce humaine, considère que certaines catégories de personnes sont intrinsèquement supérieures à d'autres."
Et quel peuple, à travers des sciences occultes comme la phrénologie (pour ne citer qu'elle), a sociologiquement défini le concept de race ?
"une attitude d'hostilité répétée voire systématique à l'égard d'une catégorie déterminée de personnes" Qui, par le biais de ses pouvoirs politique, économique et judiciaire, est à la tête d'un système d'oppression assez puissant pour déterminer où et comment vivront d'autres peuples ? Parce que le jour où le "racisme inversé" changera radicalement la notion de pouvoir de tes gosses dans cette société, tu m'enverras un nouveau message bourré de fautes.
"Le type caucasien ne signifie pas être blond aux yeux bleu...". Tu as parlé de Caucasien. J'ai parlé du blanchiment du Christ, iconographie vastement répandue à travers un Jésus blond aux yeux bleus. Ton pois chiche d'inculte va nier l'existence de cette représentation ? Si non, comment va-t-il la justifier ?

Blb
28/05/2018 à 13:23

@sigi Tu devrais arrêter d'étaler ta bêtise ça devient gênant.

1) Je te met ici la véritable définition de racisme ce sera un premier point pour te permettre une réflexion qui ne soit pas biaisée d'entrée : Le racisme est une idéologie qui, partant du postulat de l'existence de races au sein de l'espèce humaine, considère que certaines catégories de personnes sont intrinsèquement supérieures à d'autres1. Cette idéologie peut amener à privilégier une catégorie donnée de personnes par rapport à d'autres. Le Petit Larousse définit le racisme, au sens large du terme, comme « une attitude d'hostilité répétée voire systématique à l'égard d'une catégorie déterminée de personnes ».

2)3) : Le type caucasien ne signifie pas être blond aux yeux bleu...

4) Ce que tu as écrit n'a aucun sens.

J'ai bien compris que tu en voulais a la civilisation occidentale pour ce qu'elle a fait, mais dans ce cas je t'invite à pousser ta vindicte aussi aux Mayas, Maoris, Musulmans, Mongols, Japonais, et la liste est encore longue, pour avoir pratiqué le même genre de chose. Malheureusement cela dessert ton idéologie que tu défend bec et ongle et nécessite des notions d'histoire qui va au delà du "Les méchants blancs ont abusés des gentilles minorités victimaire"

Je t'invite à lire "De l'inégalité parmi les sociétés" si tu es intéressé au sujet.

Arsh
28/05/2018 à 12:56

@Sigi
"Comme préjudice + pouvoir = sexisme, ce qui explique pourquoi les hommes ne peuvent être victime de sexisme."
Euh, bien sûr que si ! Il suffit que ce soit des femmes qui détiennent un pouvoir suffisant. Dans l'ancienne boite de ma copine, il y avait un pôle dirigé que par des femmes et les rares hommes pour peu qu'ils soient mignons avaient le droit aux remarques déplacés. La seule différence c'est que c'est beaucoup moins courant.

Sigi
28/05/2018 à 12:01

@Blb - Ça se croit futé mais ça ne sait ni écrire, ni grand chose. Quatre points pour combler un peu le vide entre tes deux tempes:
1. Le racisme est un rapport de groupe à groupe. Pour qu'un groupe dit dominant puisse être considéré raciste, il faut qu'il possède une forme de pouvoir (politique, économique, judiciaire). Préjudice + pouvoir = racisme. Comme préjudice + pouvoir = sexisme, ce qui explique pourquoi les hommes ne peuvent être victime de sexisme. J'espère que le parallèle aidera l'idée à faire son chemin dans ton esprit non-balisé.
2. Les Juifs (hébreux) d'il y a deux mille ans n'ont rien avoir avec les Juifs d'Europe de nos jours. C'est assez simple, le 3 ème point va t'éclairer, suis la lumière:
3. Il est prouvé scientifiquement qu'aux vus des conditions climatiques de cette zone à l'époque, aucun homme blond aux yeux bleus n'aurait pu naître sous ce soleil, cette chaleur et ce sable. Si Jésus avait synthétisé la vitamine D comme l'ont fait tes ancêtres pré-historiques en quittant le continent africain pour leurs cavernes du Nord, il n'aurait pas prêché bien longtemps. Jésus était basané, la peau piquée de mélanine, comme tous ses compatriotes, comme le veut une Nature faite de bon sens. Mais cela ne servant pas un culte de l'homme blanc à l'image de Dieu, tes grand-parents colonisateurs affamés ont pris soin de prendre leurs crayons de couleur beige et jaune et ont inventé l'une des plus grandes supercheries de l'Histoire de l'humanité, aux conséquences humaines désastreuses.
4. "Ne te fait pas" non non non... "Ne te fais pas" oui oui oui. Ce n'est pourtant pas bien compliqué. Sois fier d'être un babtou frenchie jusqu'au bout si tu viens donner des leçons. Sinon, bah, un silence sera toujours moins humiliant.

Fennec
28/05/2018 à 11:44

Vivement qu'on passe un peu à autre chose quand même...

Arsh
28/05/2018 à 11:30

Ben Daimio est americano-japonais...
Pourquoi mettre un acteur coréen ? C'est raciste !
Voilà, voilà, voilà... J'ai fait ma part de pinaillage pour relancer le débat racisme/pas racisme.

Plus
votre commentaire