Le nouveau Hellboy perd un acteur pour cause de whitewashing

Christophe Foltzer | 29 août 2017
Christophe Foltzer | 29 août 2017

Que l'on soit d'accor ou non avec ce qui se passe, on atten quand même le nouveau Hellboy avec impatience. Avec le petit espoir que ce soit bien mais surtout avec le plaisir pervers de voir que c'est nul pour dire à tout le monde : "On vous l'avait dit!"

Mais il nous reste encore énormément de temps avant de pouvoir arriver, ou non, à cette conclusion puisque le film de Neil Marshall, Hellboy : Rise of the Blood Queen ne sortira pas avant le 1er octobre 2018 au cinéma et n'a même pas encore commencé son tournage. C'est dire si on a le temps...

 

Photo BPRD

 

Il n'empêche que le film ne traine pas des pieds puisque son processus de casting avance bien comme il faut, les annonces sont régulières et les choix intéressants. Jusqu'à maintenant, toutefois, puisque le film vient de se prendre une petite barrière inattendue. La semaine dernière, la production annonçait l'arrivée du comédien Ed Skrein dans le film, qui devait interpréter le personnage de Ben Daimio. Un choix intéressant mais qui n'a pas fait l'unanimité puisque, dans le comics le personnage est asiatique, ce qui est loin d'être le cas de Skrein.

 

Photo

 

Comme on pouvait s'y attendre, cela a créé une petite polémique parmi les fans, qui ont tout de suite hurlé au whitewashing, poussant ainsi la production à prendre une décision assez drastique en laissant le soin au comédien d'en avertir le public sur les réseaux sociaux :

"Il est évident que représenter fidèlement un personnage dans son intégrité culturelle est important pour les gens, et négliger cette responsabilité reviendrait à poursuivre une tendance inquiétante d'obscurantisme quant à la représentation des minorités ethniques dans les Arts.

Je pense qu'il est important d'honorer et de respecter ça. J'ai donc décidé de renoncer au rôle pour qu'il soit incarné de manière appropriée. Représenter les diversités ethniques est important, spécialement pour moi, qui aie un mélange dans ma famille.

 

Photo Ed Skrein, Le Transporteur

 

Il est de notre responsabilité de prenre des décisions dans les moments difficiles et d'être inclusifs. J'espère qu'un jour ces discussions ne seront plus nécessaires et que nous pourrons avoir une vraie égalité dans le monde des Arts."

Des propos nobles, beaux et inspirés mais qui semblent complètement disproportionnés face à la situation réelle, un personnage secondaire dans un reboot. Alors on sait que le sujet est bien touchy en ce moment là-bas, mais bon, si on n'a rien à dire sur le fond (auquel on adhère évidemment), sur la forme, c'est quand même virer quelqu'un parce qu'il est pas chinois quoi. Et si ça c"est pas du racisme...

 

Photo Ed Skrein, Le Transporteur

Tout savoir sur Hellboy

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

STEVE
31/08/2017 à 15:40

@Juan Bautista

Pour représenter des "minorités" (terme que je déteste) il faut inventer de NOUVEAUX PERSONNAGES et ne pas remplacer des personnages censés être blancs par des personnes non caucasiennes.
Ou alors si on le fait, on le tolère dans l'autre sens aussi!
Car accepter qu'un personnage blanc soit interprété par une personne de couleur mais ne pas admettre l'inverse sinon il y polémique et scandale, c'est de l'intolérance pure et simple.

pere colateur
31/08/2017 à 01:04

Moi déja je sais que je n'irais pas voir le film car Hellboy n'est même pas joué par un homme rouge. C'est une honte ! ..................comment ça les hommes rouges n'existent pas ?! je veux pas savoir , qu'ils m'en trouvent un ou je boycotte.

Juan Bautista
30/08/2017 à 20:07

@STEVE
Mais personne ne parle de se venger, ou d'agresser, de "taper" ou de blâmer les blancs dans le but de valoriser les "autres". Il ne s'agit pas de dire "tout les blancs sont des racistes" et encore moins "les minorités n'ont pas à se plaindre".
Il s'agit de défendre des minorité ethnique qui ne sont pas représentés au cinéma ou dans les médias. Vous interprétez une critique du whitewashing hollywoodien comme un attaque personnel, et vous méprisez une "pensée" (moderne c'est vrai, mais je ne vois pas le problème) alors que vous devriez vous indigner contre un système qui ignore ouvertement l'identité culturelle de centaine de million d'individus.
Quelle est le problème? Qu'on vous signale qu'il n'y pas assez de minorité ethnique au cinéma? C'est ça qui vous agace? Ou bien vous pensez peut-être que ce n'est pas vrai, qu'en réalité il y a déjà bien assez d'acteurs noirs, asiatiques, nord-africains, indiens, sud-américains, et que ces gens là n'ont pas à se plaindre?
Sincèrement, je ne vous comprend pas...

STEVE
30/08/2017 à 14:13

Comme ci le racisme ne concernait que les personnes non blanches.
Comme ci le sexisme ne concernait que les femmes.

La bien-pensance introduit des discriminations dans le sens inverse et devient aussi stupide et intolérante que sa bête noire.
le progressisme ce n'est pas inverser bêtement les injustices.

Je suis contre toute forme de discrimination et de haine, et le mâle blanc hétéro, parceque jadis il a pû se montrer stupide, n'a pas à les subir actuellement.
Mais ça passe mieux de taper sur lui, ça fait "moderne" alors que c'est tout autant honteux et stupide que de le faire sur n'importe quelle race ou sexe/sexualité.

L'argument bidon pour s'adonner à cette haine 2.0 c'est de dire "l'homme blanc a dominé la société" bla bla bla

Donc, être juste serait de se venger sur lui?
Ce n'est ni faire preuve de sagesse ni d'intelligence.

Mais bon, certains se croient modernes car défendent aveuglément des personnes pour leur couleur de peau ou leur sexe ou leur sexualité (alors qu'on doit le faire sur d'autres critères) et attaquent d'autres pour les mêmes raisons.

Thomas
30/08/2017 à 02:07

Ah La dictature du progressisme. On s'en lasse pas...

Patrick
29/08/2017 à 18:56

Je trouve ça vraiment dommage et déplacé la condescendance de l'auteur de cet article à appeler chinois n'importe quel asiatique (vu que le personnage est japonais).

Kean
29/08/2017 à 17:21

Et je crois surtout que ce n'est pas la prod qui a decidé de se separer de son comedien mais bien le comedien lui-meme qui, apres avoir su que son personnage etait asiatique ds le comics, a dc decidé de quitter le navire.
Ce qui n'est pas tout a fait la meme chose.......

Zyvrox
29/08/2017 à 16:21

Je me pose une question du coup. Pourquoi il est asiatique dans le comics ? Pourquoi, lors de sa création, l'auteur a-t-il décidé qu'il devait être asiatique ? S'il y a une raison, j'espère que ce sera retranscrit à l'écran puisque ca à mérité de virer (on va pas me faire croire qu'il est parti de son plein gré) un acteur. Sinon, pourquoi sa représentation doit-elle être asiatique ?

FredFred
29/08/2017 à 16:00

@Juan Bautista
"La vraie hypocrisie c'est de ne pas admettre que le cinéma occidentale est esthétiquement dominé par l'image de l'homme blanc (et hétérosexuel si possible)."

Homme blanc hétéro mais vous avez oublié de dire raciste aussi...

corleone
29/08/2017 à 14:43

Par contre je trouve que c'est parfait. À une époque de mauviettes où certains hurlent au scandale pour un oui ou un non, c'est toujours plaisant de voir que dans cette vague débilitante, certains gardent encore un peu de lucidité. Même un personnage secondaire ce doit d'etre retranscrit avec toute la fidélité possible à l'ecran. Dans une oeuvre populaire, un personnage qui est moins important pour l'un, peut être le meilleur personnage pour l'autre, et vice versa. J'ai par exemple une cousine qui adore Jimmy Olsen dans l'univers Superman, mais ne regarde pas pas la serie Supergirl, juste parcequ'il y est représenté par un black. Pas qu'elle soit raciste, mais pour elle, c'est inconcevable. C'est aussi simple que ça. Quitte à faire, bien faire ou ne pas faire du tout.

Plus

votre commentaire