César 2018 : un peu de sang (frais) pour réveiller la messe si détestée du cinéma français

La Rédaction | 31 janvier 2018
La Rédaction | 31 janvier 2018

La 43ème édition des César aura lieu le 2 mars.

Pourquoi s'intéresser aux César, cette cérémonie conspuée et moquée par des tonnes de cinéphiles et artistes, qui ne cachent pas leur ennui profond face à cette grande messe ? Parce que la chose reste aussi drôle qu'étrange, en plus d'être un petit indicateur d'importance.

En 2018, il y a donc sans surprise des poids lourds comme 120 battements par minute de Robin Campillo et Au revoir là-haut d'Albert Dupontel en première ligne, avec 13 nominations chacun. Il y a aussi Le Sens de la fête de Toledano et Nakache, Barbara de Mathieu Amalric et Petit Paysan de Hubert Charuel, l'un des succès-surprises mérités de l'année (plus de 500 000 entrées).

 

Photo Arnaud Valois

 

Mais il y a aussi Grave. Avec six nominations (meilleur réalisatrice, meilleur premier film, meilleur espoir féminin, meilleur scénario original, meilleur son, meilleure musique originale), le film cannibale de Julia Ducournau décroche une présence non négligeable face aux titres attendus. 

Voici les nominations les plus importantes, avec quelques outsiders comme Le Redoutable de Michel Hazanavicius ou Monsieur & Madame Adelman de Nicolas Bedos.

 



César du meilleur film

120 battements par minute 
Au revoir là-haut 
Barbara 
Le Brio 
Patients 
Petit Paysan 
Le Sens de la fête 

 

Photo Arnaud Valois

120 BPM

 

César de la meilleure réalisation

Robin Campillo  (120 battements par minutes)
Albert Dupontel  (Au revoir là-haut)
Mathieu Amalric (Barbara)
Julia Ducournau  (Grave)
Hubert Charuel  (Petit paysan)
Michel Hazanavicius (Le Redoutable)
Eric Toledano  et Olivier Nakache (Le sens de la fête)

 

Photo

Au revoir là-haut

 

César du meilleur acteur

Swann Arlaud (Petit paysan)
Daniel Auteuil (Le Brio)
Jean-Pierre Bacri (Le sens de la fête)
Guillaume Canet (Rock’n roll)
Albert Dupontel (Au revoir là-haut)
Louis Garrel (Le redoutable)
Reda Kateb (Django)

César de la meilleure actrice

Jeanne Balibar (Barbara)
Juliette Binoche (Un beau soleil intérieur)
Emmanuelle Devos (Numéro Une)
Marina Foïs (L’Atelier)
Charlotte Gainsbourg (La Promesse de l’aube)
Doria Tillier (Monsieur et Madame Adelman)
Karin Viard (Jalouse)

 

Photo Charlotte Gainsbourg, Pawel Puchalski

La Promesse de l'aube

 

César du meilleur acteur dans un second rôle

Niels Arestrup (Au revoir là-haut)
Laurent Lafitte (Au revoir là-haut)
Gilles Lellouche (Le sens de la fête)
Vincent Macaigne (Le sens de la fête)
Antoine Reinartz (120 Battements par minute)

César de la meilleure actrice dans un second rôle

Laure Calamy (Ava)
Anaïs Demoustier (La Villa)
Sara Giraudeau (Petit paysan)
Adèle Haenel (120 Battements par minutes)
Mélanie Thierry (Au revoir là-haut)

 

Photo Sara Giraudeau, Swann Arlaud

Petit paysan

 

César du meilleur espoir féminin

Iris Bry (Les Gardiennes)
Laetitia Dosch (Jeune femme)
Eva Haïdara (Le sens de la fête)
Camelia Jordana (Le Brio)
Garance Marillier (Grave)

César du meilleur espoir masculin

Benjamin Lavernhe (Le sens de la fête)
Finnegan Oldfield (Marvin ou la Belle Education)
Pablo Pauly (Patients)
Nahuel Pérez Biscayart (120 Battements par minute)
Arnaud Valois (120 Battements par minute)

 

Photo Finnegan Oldfield

Marvin ou la belle éducation

 

César du meilleur premier film

Grave
Jeune femme
Monsieur & Madame Adelman
Patients
Petit Paysan

César du meilleur long métrage d’animation

Le grand méchant renard et autres contes…
Sahara
Zombillenium

 

Photo Laetitia Dosch

Jeune femme

 

César du meilleur documentaire

12 jours
A voix haute
Carré 35
I’m Not Your Negro
Visages, villages

César du meilleur film étranger

Le Caire confidentiel
Dunkerque 
L'Echange des princesses 
Faute d'amour 
La La Land 
Noces
The Square 

 

Affiche

commentaires

real
01/02/2018 à 18:25

Bien consensuel, tout ça quand-même...Quid de Corporate ? Excellent thriller à la distribution épatante (Salette, Wilson, et Fumeau comme révélation / 2d rôle).

galetas
31/01/2018 à 20:26

Je suis heureux pour GRAVE et le film de DUPONTEL.
Par-contre , la nomination de melanie THIERRY pour un rôle aussi effacé ; absurde!

Dirty Harry
31/01/2018 à 17:02

ce n'est pas relevé ici mais j'ai lu qu'il y a des nominations aux meilleurs costumes et au meilleur décor pour 120 battements par minute : pour des jeans et un amphi, sérieux ??

Randolphe
31/01/2018 à 15:53

Où est Adeline D'Hermy?

votre commentaire