Godzilla déclare la guerre à l'humanité dans les spots TV de Monster Planet

Christophe Foltzer | 16 novembre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 16 novembre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Godzilla a la patate ces derniers temps et on est très contents, parce que cela nous réserve de bonnes grosses destructions en masse de toutes les valeurs de la civilisation. Mais avant ça, il faut retourner au Japon, dans le futur, et en animation.

Alors qu'on attend de pied ferme Godzilla : King of the Monsters, prévu le 1er juin 2019, qui donnera le coup d'envoi à Godzilla vs Kong, le 28 mai 2020, notre lézard géant d'amour retourne sur sa terre d'origine, le Japon, pour retrouver ses racines. La licence se partageant actuellement en deux timelines bien séparées (une japonaise et une occidentale), il n'est donc pas étonnant de voir le studio Toho profiter de l'engouement mondial pour les gros blockbusters qui détruisent tout sur leur passage afin de relancer sa créature mythique.

 

Photo Planet of the Monsters

 

Après un Godzilla : Resurgence qui ne nous a pas vraiment parlé (notre critique ici), un nouveau film s'apprête à sortir au pays du Soleil Levant, pas plus tard que demain, le 17 novembre. Et il possède une grosse particularité puisqu'il s'agit du premier film animé estampillé Godzilla. Réalisé par Kobun Shizuno et Hiroyuki Seshita, Godzilla : Monster Planet (ou Planet of the Monsters en Occident) se déroulera quelques 20.000 ans dans le futur, au moment où la Terre est devenue inhabitable pour les humains et totalement sous le joug de Godzi et d'une floppée de créatures bien retorses. Les survivants réfugiés dans l'espace décident de se réapproprier leur planète d'origine et, pour cela, ils vont se mettre en mode Starship Troopers.

 

 

L'autre particularité, c'est que le film n'est pas en animation traditionnelle ou en belles images de synthèse façon Pixar mais dans le style Cell Shading un peu dégueu que le Japon ne cesse d'utiliser ces dernières années. Si cela fonctionne toujours autant pour les paysages et les monstres, dès qu'il s'agit de mettre en scène des humains, cette technique montre rapidement ses limites même si, évidemment, il ne s'agit là que d'un avis personnel.

Quoi qu'il en soit, à 24h heures de la sortie japonaise, nous avons droit à une nouvelle floppée de courts spot TV, clairement orientés action qui nous confirment que cette fois, c'est la guerre sur fond de J-Pop un brin poussive. Le film ayant été acheté par Netflix, il ne devrait pas tarder à arriver sous nos latitudes, même si une date de sortie officielle n'a pas encore été dévoilée. Mais l'attente ne devrait pas être trop longue apparemment.

 

Photo Affiche Godzilla Netflix

Tout savoir sur Godzilla II : Roi des Monstres

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Choco
16/11/2017 à 17:13

Sa a l'air énome et les images sont sublimes !
Hype !

votre commentaire