Team America : l'anti-Michael Bay explosif et corrosif des créateurs de South Park

Antoine Desrues | 5 septembre 2021
Antoine Desrues | 5 septembre 2021

Face à South Park, on délaisse trop souvent Team America : Police du monde, la satire grandiose de Trey Parker et Matt Stone... et des marionnettes.

11 septembre 2001. L'attentat contre le World Trade Center est diffusé sur les télévisions du monde entier, et entraîne avec lui un séisme traumatique qui va pleinement définir le début du XXIe siècle. En plus d'enclencher dans son sillage la guerre en Irak, cet événement met l'Amérique face à un sentiment d'insécurité, qui se traduit rapidement par un patriotisme revanchard, perceptible dans un soft power qui trouve avec le cinéma un socle idéal.

Face à ce néoconservatisme caractéristique de l'administration Bush, Trey Parker et Matt Stone, les créateurs de South Park, sont parvenus à un énième miracle : offrir avec des marionnettes une parodie de film d'action convaincante et grinçante, s'imposant de loin comme l'une des premières œuvres cinématographiques primordiales de l'après-11 septembre. Et le mieux dans tout cela, c'est que Team America : Police du monde est toujours aussi drôle, et aussi actuel.

 

photoUn gif à côté duquel il eût été impossible de passer

 

"We need a montaaaage"

Pour comprendre le brio de Team America et la richesse de son sous-texte, il convient de revenir sur ses origines délirantes. Oui, le film se veut avant tout une parodie de la série Les Sentinelles de l'air (ou Thunderbirds en VO), création avec des marionnettes traitant déjà de super-soldats/sauveteurs qui se soucient bien peu de leurs actes interventionnistes. En tombant par hasard sur des épisodes à la télévision, Trey Parker trouve la série si mauvaise qu'il envisage d'en acheter les droits pour l'adapter d'un point de vue comique. Bien évidemment, l'idée tombe à l'eau très vite, mais suite au succès du film South Park, Parker et Stone se disent que les marionnettes ont un potentiel humoristique fort.

Peu de temps après, les deux comparses parviennent à mettre la main sur le scénario du Jour d'après de Roland Emmerich, alors en pleine production. Tandis que les auteurs se bidonnent face au ridicule du film, ils envisagent de faire eux-mêmes leur version plan par plan du long-métrage, à l'aide des fameuses marionnettes. Mieux encore, le duo veut appeler ce projet Le Jour après le jour d'après, et le sortir le lendemain de la distribution officielle du blockbuster écolo d'Emmerich. Là encore, pour des raisons de droits et de logistique, cette idée insensée finira dans les limbes hollywoodiennes.

 

photoDestruction finale

 

Néanmoins, avec ces graines plantées, Trey Parker et Matt Stone ont trouvé la sève de ce qui deviendra Team America : une approche moqueuse à partir d'une série arriérée, dont la mise en scène de personnages et de décors miniatures se prête parfaitement à la parodie des blockbusters contemporains, à l'échelle plus que jamais démesurée. Ajoutez à cela les chansons du film, dérivées de l'amour évident de Parker pour la comédie musicale (la production du long-métrage se fera d'ailleurs en même temps que l'écriture de The Book of Mormon, le grand succès du duo à Broadway), et vous avez là un cocktail qui désarçonnera une partie de la critique et du public lors de sa sortie en 2004.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Accèder à tous les
contenus en illimité

Sauvez Soutenez une rédaction indépendante
(et sympa)

Profiter d'un confort
de navigation amélioré

Tout savoir sur Team America: World Police

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Haha
05/09/2021 à 23:03

Et Matt Damon qui en a pris plein la gueule juste Parce que le moule a donné a sa marionnette un aiqr de deumeuré et que ça faisaient marrer Matt et tray

Numberz
05/09/2021 à 21:47

Y a tellement de scènes fantastiques dans ce film. Rien que la scène de Paris avec la team qui pète tout est qui scande "on est les gentils". Les Arabes en mode ramala ramala. La scène de la pipe sur fond dramatique. Matt Damon bon sang, juste Matt Damon.

Et les scènes de destructions sont totalement cool. Bref gros coup de coeur. (Bon parcontre, moi j'adore day After tomorrow)

Tuk
05/09/2021 à 14:00

Ghef- d'oeuvre !
Quel film incroyable !

JR
05/09/2021 à 12:45

@super Team,
Les jeunes femmes sur l'île d'Epstein étaient des offrandes à Korawos, seigneur Reptilien... Ouvrez les yeux.

Doom-Gui
05/09/2021 à 12:27

L'utilisation de marionnette me fait toujours me pisser dessus de rire.
Que ce soit le passage dans Stargate SG1 ou ce film, je trouve que ça a un potentiel comique énorme !

Super team mais y a pu de America
05/09/2021 à 11:01

dans le making of , les genies du film disent qu'ils vomissent les acteurs de Hollywood, et Hollywood en general,
eheh, Hollywood connaissaient tres bien Weinstein et Epstein depuis 30 ans facile, hein, Ricky Gervais les allume ces acteurs "Sold Out", produceurs, cineastes, actrices etc; lors de la ceremonie 2020 des Golden Globes, un moment d'anthologie, il faut les voit rire (jaune ) hein?;;;
et je vois Sean Penn, J Aniston, , Schwarzy ( Skrew your freedom") etc faire le " boulot" pour les vaccins etc, ehhe, des vendus comme d'hab

JR
05/09/2021 à 10:47

"AMÉRICAAAAAAA, FUCK YEAH!

votre commentaire