X-Men : ces mutants maltraités par les films (et ceux qu'on rêve encore de voir)

Prescilia Correnti | 15 juin 2019 - MAJ : 17/06/2019 15:53
Prescilia Correnti | 15 juin 2019 - MAJ : 17/06/2019 15:53

Une semaine est passée depuis la sortie de X-Men : Dark Phoenix. Après un bilan mitigé (notre critique) et une histoire massacrée (notre déclaration d'amour aux comics), revenons sur ces personnages maltraités dans la série.

Avec la sortie de X-Men : Dark Phoenix au cinéma, c’est la deuxième fois que nous voyons l’adaptation de l’arc de Chris Claremont et John Byrne au cinéma, après X-Men : L'Affrontement final en 2006. Même histoire, et mêmes personnages mis en avant au détriment d'autres tout aussi importants. Au bout du compte, à chaque film de la saga, c'est le même refrain : priorité absolue aux stars de la série à l'instar de Charles Xavier, Magneto, Wolverine, Jean, Cyclope ou encore Tornade.

Pourtant, avec la pléthore de personnages et de méchants dont regorge l’univers des mutants, il y avait de quoi trouver de nouveaux héros à mettre en scène ou à remettre en avant. Nous allons donc vous présenter certains protagonistes qui ont été maltraités et d'autres qu’on rêverait de voir adapter prochainement. Kevin Feige, si tu nous entends, c’est maintenant. 

 

photoEn deuil du box-office 

 

Ces personnages maltraités

 

ANGEL

Pouvoirs : Voler, grâce à ses ailes. Régénération (limitée).

Né dans une famille (extrêmement) riche de la Nouvelle-Angleterre, le jeune Warren Worthington III vivait une enfance dorée jusqu’à ce que ses pouvoirs commencent à se manifester. Alors qu’il était à l’internat dans l’un des plus grands pensionnats de la côte est, Warren sent que "quelque chose pousse entre ses omoplates".

Alors qu’il essaie de garder secrète la poussée de sa paire d’ailes dans le dos, il ne tarde pas à devenir un véritable justicier masqué en sauvant ses camarades d'école d'un incendie. Après être passé sous la coupe du super-héros Sentry, Warren rejoint l’école du professeur Xavier. Il intègre alors la première équipe de super-héros X-Men sous le nom d’Angel aux côtés de Scott Summer (Cyclope), Bobby Drake (Iceberg) et Jean Grey (Marvel Girl) dans X-Men #1 sorti en 1963 par Stan Lee et Jack Kirby.

 

comics X-Men 1 - AngelAu début, Angel c'était ça 

 

Membre fondateur des X-Men, Angel participe à toutes les premières missions et se confronte très tôt à Magneto, méchant emblématique de la saga, mais aussi à Juggernaut aka le Fléau, les Sentinelles ou encore Dark Phoenix lors du superbe arc écrit par Chris Claremont et sur lequel on revient en détail ici. 

À noter aussi qu’après les événements de Dark Phoenix de Claremont, Angel a décidé d’abandonner la carrière de super-héros. Ce n’est que lorsque Mr. Fantastic lui annonce la résurrection de Jean Grey qu’il renoue avec les premiers membres des X-Men et forme X-Factor : une organisation se faisant passer pour des chasseurs de mutants alors qu’en secret ils interviennent pour les aider à s’échapper de leurs ennemis. 

 

Uncanny X-Men Dark Phoenix - Chris ClairemontC'était aussi ce design très kitch 

 

Contrairement à cette place majeure dans les comics, Angel a été relégué au second plan dans les films. Il y a juste à regarder les tristes apparitions du personnage dans X-Men : L'Affrontement final (incarné par Ben Foster) et X-Men : Apocalypse (incarné par Ben Hardy) pour le comprendre.

En raison peut-être de son manque de charisme, de son pouvoir un peu naze comparé aux autres membres du groupe, ou tout simplement parce que les producteurs n’ont toujours pas compris l’importance historique qu’il a dans l’histoire des X-Men, Angel reste un personnage tertiaire dont l'histoire n'est que très peu exploitée. Quel dommage !

 

photoPuis c'est devenu ça

 

KITTY PRYDE

Pouvoirs : Intangibilité, qui lui permet notamment de traverser des surfaces solides. Elle peut aussi créer des champs de force et léviter.

Apparue pour la première fois dans Uncanny X-Men #129 sous la plume de Chris Claremont et John Byrne, Kitty Pride alias Shadowcat fait partie de ces héroïnes chouchoutées par les fans de comics. Altruiste, aimante, dotée d’un optimisme à couper le souffle, Kitty est clairement le personnage le plus attachant de la clique des X-Men. 

Malheureusement pour elle, si Kitty brille dans les comics en devenant parfois la star principale de l’histoire (à l’instar du Vortex Noir dans les comics des Gardiens de la Galaxie sorti en 2015, et écrit par Brian Michael Bendis et Ed Mcguinness), elle ne connait pas le même succès du côté des salles obscures.

 

photo comics x-men - Kitty PrydeUne touche d'humour dans ce monde de brute 

 

Dans les films, Kitty Pride est bien trop souvent reléguée au deuxième voire troisième plan. Après une apparition mineure dans le premier X-Men (interprétée par Sumela Kay) où elle traverse le mur d'une classe, puis une autre dans X-Men 2 (sous les traits de Katie Stuart) où elle utilise ses pouvoirs pendant l'assaut de Stryker, elle est interprétée par Ellen Page pour un rôle moins anecdotique dans X-Men : L'Affrontement final. Elle se retrouve notamment dans une romance ado avec Bobby, face à Rogue, et a surtout l'une des plus belles scènes du film : lorsqu'elle traverse les murs, poursuivie par Juggernaut qui les détruit derrière elle.

C’est sûrement pour tenter de la faire vivre un peu plus à l’écran (et profiter de la notoriété d'Ellen Page) que les producteurs de X-Men : Days of Future Past ont décidé de lui donner un rôle-clé, puisque c’est elle qui est chargée de faire voyager Wolverine (Hugh Jackman) dans le passé. Un pouvoir qui normalement ne lui est pas attribué, et qui a été inventé pour les besoins du long-métrage. 

Pourtant, bien que ses pouvoirs n’arrivent pas à égaler ceux de Tornade, Jean ou encore Magneto pour ne citer qu’eux, la petite X-Men sait très bien se défendre. La preuve lors de sa première apparition sous la plume de Claremont puisque malgré son très jeune âge (14 ans) et la non-maîtrise de ses aptitudes naissantes, Kitty parvient à sauver Tornade, Beast et Wolverine des griffes d’Emma Frost et ses sbires du Club des Damnés.

 

photo comics xmen - kittyCe sourire angélique

 

Plus que simplement attachante, Kitty a surtout apporté une certaine touche de fantaisie à la série de comics des X-Men qui était alors très sombre, abordant des sujets très matures pour son époque.

Alors qu’initialement elle devait appartenir à la troupe des Nouveaux Mutants, la jeune fille s’est battue pour rester chez les X-Men et prouver à Charles Xavier qu’elle y avait sa place. Au fil du temps elle est devenue un pivot des X-Men et l’une des héroïnes les plus remarquables de la troupe de mutants. 

Pas étonnant donc que Joss Whedon ait proposé au studio un film solo sur Kitty, ce qui n'a emballé personne à part Ellen Page. Début 2018, le projet était finalement développé avec Tim Miller, mais le rachat des mutants par Disney a certainement enterré tout ça, du moins pour l'instant.

 

Photo Ellen PagePuis c'est devenu Ellen Page dans le rôle 

 

POLARIS 

Pouvoirs : Contrôle des champs magnétiques.

Lorna Dane, surnommée Polaris a été créée par Arnold Drake, Don Heck et Werner Roth (bien qu’elle soit dessinée par Jim Steranko) dans Uncanny X-Men #49 en 1968. Malgré le fait que Claremont ait fait d’elle une super-méchante dans X-Men en 1987, Polaris reste tout de même du côté des gentils.

Pourtant, on aurait pu croire que ses gènes paternels auraient fait d’elle l’une des méchantes les plus iconiques du panel X-Men puisque son véritable père n’est autre que Magneto. L’adversaire avec un grand A des mutants et de Charles Xavier. Ce qui, par conséquent, fait d’elle la demi-soeur de Scarlet Witch et Quicksilver. Vous voyez comme tout est lié ? 

 

photo comics x-men - PolarisRien que la couverture annonce la couleur 

 

À l’instar de son père, Lorna Dane a un petit penchant pour le magnétisme qu’elle peut détecter et contrôler, y compris avec les métaux si ces derniers sont sensibles au magnétisme. Ses cheveux, d’un vert rarement vu dans l’histoire de la bande dessinée, caractérisent l’activation de ses gènes mutants. Car malgré son grand potentiel génétique, la jeune fille a bien failli ne jamais acquérir ses pouvoirs.

Au tout début, il semblait qu'il y avait un défaut génétique chez Lorna qui empêchait ses capacités mutantes latentes de se manifester. Quand un méchant nommé Mesmero a utilisé son soi-disant générateur de psyché, ce qui lui a permis de commander tous les mutants en Amérique du Nord avec des pouvoirs latents, Lorna s'est manifestée et ainsi pu réveiller ses pouvoirs latents.

 

photo comics x-men - PolarisUn petit air de famille dans le casque

 

Création de champs de force, manipulation de champ magnétique terrestre, impulsions électromagnétiques... la limite des pouvoirs magnétiques de Polaris n’est pas réellement définie. Ce qui fait d’elle une menace aux yeux de l’empire Shi’ar (les mêmes qui décident de tuer Jean Grey dans la Saga du Phénix Noir, comme expliqué ici). 

Alors c’est vrai que Polaris a eu la « chance » de connaitre une adaptation puisque c’est la jeune Emma Dumont qui se charge de l’interpréter dans la série The Gifted. Loin de nous l’idée de dénigrer les qualités de cette série, mais disons simplement que l’ampleur de l’héroïne n’est pas réellement retranscrite et ressentie dans cette série. En même temps, lorsqu’on se concentre sur la jeunesse d’un personnage, il est difficile d'avoir une problématique plus sombre et mature que celle véhiculée par son homologue papier.

 

Photo Emma DumontUne autre vision de Polaris qui n'est pas si mal...

 

Ces personnages qu'on aimerait voir

 

MAGIK

Pouvoirs : Téléportation dans le temps et l'espace, et magie.

Sous son vrai nom Illyana Raspoutine, Magik est la soeur de Colossus (apparu récemment dans Deadpool) et de Doug Ramsey, ainsi que l’une des plus proches amies de Kitty Pride. Apparue pour la première fois en 1975 dans Giant-Size X-Men #11 sous la plume de Les Hein et Dave Cockrum, Magik a eu une histoire un peu compliquée qui fait d’elle l’une des mutantes les plus badass, et malheureusement l’une des plus sous-cotées de l'univers X-Men. 

Au tout début, tout porte à croire que la jeune Illyana est "seulement" dotée d’un pouvoir de téléportation, un peu façon Diablo, sauf qu’elle peut le faire sur des distances beaucoup plus longues. Pour raccourcir l’histoire de cette jeune fille, il faut surtout retenir que vers l’âge de six ans, Magik se fait enlever par un dénommé Belasco.

 

photo comics xmen - IllyanaQuand tu hésites entre regarder une nouvelle série ou recommencer une série que tu aimes 

 

Ce dernier lui enseigne principalement l’art de la magie. Au fil du temps, la jeune fille grandit, devient une puissante magicienne et acquiert même le nom de "Sorcière Suprême des Limbes". Désormais, en plus de ses pouvoirs de téléportations, Magik pratique la magie à très haut niveau.

En sachant d’ailleurs qu’elle se fait entraîner beaucoup plus tard par Dr Strange (Benedict Cumberbatch dans le MCU) et qu’elle peut désormais manipuler l’Oeil d’Agamoto, nous pouvons quand même dire qu’elle mérite bien le droit à une petite apparition à l’écran non ? Peut-être dans un futur reboot maintenant que le catalogue X-Men est revenu chez Marvel (et Disney). 

 

photo comics xmen - IllyanaUn nouveau design qui claque beaucoup

 

M

Pouvoirs (grande inspiration) : super forte, super rapide, super résistante, super endurante, télépathe, elle peut aussi voler et se régénérer.

Apparue pour la première fois dans Génération X #1 écrit par Scott Lodbell et Chris Bachalo en 1994, M ou Monet de St Croix est la fille de St Croix, un businessman algérien ultra-lucratif.

Surdouée, brillante, très à l’aise avec les technologies avancées et adversaire coriace au corps à corps, la jeune Monet est une mutante terriblement redoutable. Ses pouvoirs ne diront d'ailleurs pas le contraire.

 

photo comics X-factor - MQuand tu apprends que Swamp Thing a été annulée au bout d'un épisode 

 

Bien qu'elle n'en ait pas l'air, M est d'une force trompeuse puisqu'elle a même combattu She Hulk sur terrain égal dans She-Hulk Vol. 2, #31. Monet est d'ailleurs capable de soulever jusqu'à 75 tonnes, ce qui fait d'elle l'un(e) des membres les plus fort(e)s des X-Men. Son endurance surhumaine et son tissu surnaturellement dense lui permettent de soulever des objets plus lourds si nécessaire, sans risquer trop de blessures.

Semblable à Deadpool (Ryan Reynolds), dont les pouvoirs régénérateurs permettent à ses muscles de commencer immédiatement à se réparer s'ils se surdimensionnent, Monet bénéficie du même traitement de faveur ; bien qu'elle ait besoin d'un peu de temps pour que son facteur de guérison agisse pleinement. 

 

photo comics X-factor - MFacile, nous aussi on peut le faire 

 

À côté de ça, on lui compte aussi dans son panel de pouvoirs la possibilité de voler, la télépathie, la télékinésie, le contrôle de la pensée et des esprits, la possibilité d'effacer les souvenirs comme en faire ressurgir, de projeter des illusions psychique façon Le Cerveau dans le Club des Damnés, ou encore agilité extrême, vitesse, réflexe décuplé, ouïe améliorée et une vision nocturne. Rien que ça !

En fin de compte, Monet de St Croix collectionne les pouvoirs. Sans conteste, elle est l'une des mutantes les plus fortes, les plus rapides et les plus agiles de tout l'Univers Marvel. Le joker des X-Men donc.

Côté affiliation, Monet de St Croix est une ancienne membre du Club des Damnés qui a depuis travaillé avec les X-Men, X-Factor et Generation X. Dans les années 1990, elle rejoint la clique des X-Factor Investigations. Hormis une brève appartenance à l’équipe des X-Men aux côtés de Tornade, M se tourne très vite du côté de a X-Corporation à Paris. Branche des X-Men à laquelle elle est appartient toujours. 

 

photo comics X-Corporation - MUne vraie badass

  

MR. SINISTER

Pouvoirs : Immortel, télépathe, surpuissant, métamorphe, régénération.

Parmi les méchants iconiques de l'univers X-Men, on retient en priorité Magneto (Michael Fassbender pour les dernières itérations), Apocalypse (Oscar Isaac) ou la très belle et sulfureuse Mystique dans X-Men (Rebecca Romijn). Pourtant, peu de méchants sont aussi horribles que M. Sinister.

L'écrivain Chris Claremont (oui le type est partout parce qu'il est sensationnel) et l'artiste Marc Silvestri ont présenté le personnage dans Uncanny X-Men (Vol. 1) #221 comme le mystérieux leader des Maraudeurs.

 

photo comics xmen - Mr. SinisterGros style du personnage

 

Claremont, qui s'était lassé de revenir constamment sur Magneto comme antagoniste majeur, cherchait à l'époque à créer un nouveau nemesis pour les X-Men, et Sinister s'est rapidement établi comme un ennemi de première classe. Apparemment incapable de mourir et encore moins d'être vaincu, il devient un adversaire terriblement coriace à abattre.

Très rapidement, après une rencontre avec un certain Apocalypse dans les années 1800, Nathaniel Essex a reçu le don de l'immortalité. Renaissant, ce dernier décide d'opter pour un nouveau surnom "Monsieur Sinister", et se met au travail pour créer une race supérieure aux mutants. Ses recherches incessantes l'ont mis en contact avec plusieurs personnages historiques, ainsi qu'avec des tonnes d'icônes de l'Univers Marvel.

 

photo comics xmen - Mr. SinisterOn aurait peut-être du mal à le voir tel quel au cinéma

 

Plus Sinister surgissait des ténèbres pour contrecarrer les plans des X-Men, plus le personnage mystérieux était illuminé ; mais, comme les fans l'apprenaient, il y avait toujours un petit plus à chaque apparition. Les écrivains sont allés de plus en plus loin dans l'élaboration de l'histoire de Sinister (comme Wolverine), à tel point qu'il semblait avoir été présent partout au cours du siècle dernier. 

En fait, il s'avère même que Sinister a eu sa main dans l'histoire de l'origine de certains des héros et méchants les plus puissants de Marvel - y compris le High Evolutionary, Cable, et Madelyne Pryor. En tant que super-génie et au mépris total de la contrainte morale, rien n'empêchait Sinister de s'engager dans l'expérimentation qu'il souhaitait. Un méchant de choix pour une prochaine adaptation. 

 

photo comics xmen - Mr. SinisterCable version bébé c'est par ici

 

Bien entendu, ceci n'est qu'une petite sélection personnelle. L'univers X-Men regorge de personnages intéressants : gentils ou méchants, importants ou secondaires, beaucoup d'entre eux sont fascinants, et dotés de pouvoirs étonnants.

Alors que Magneto a été usé jusqu'à la corde dans l'ère Fox des X-Men (sous les traits de Ian McKellen puis Michael Fassbender), et qu'un personnage comme Mystique a été largement surexploité avec Jennifer Lawrence, la curiosité est là face au futur des mutants dans le MCU. Disney a récupéré toute la bande, prépare bien sûr l'extension du domaine des Avengers (mais pas pour tout de suite selon Kevin Feige), et beaucoup d'amateurs de comics s'interrogent sur l'avenir.

D'ici là, retrouvez notre classement de tous les films X-Men, des meilleurs aux plus décevants.

Et notre bilan de la chronologie de toute la saga, par ici.

 

commentaires

Geoffrey Crété - Rédaction
23/06/2019 à 23:07

@B

Et tous les autres alors ? :)

Comme bien dit dans l'article : ceci est une sélection, pas une liste complète.

B
23/06/2019 à 16:40

Et Gambit ? Et Diablo ? Et Colossus ?

Tousen
18/06/2019 à 13:50

Ils ont ratés surtout Cyclope qui est capable de rivaliser facilement avec Hulk lors de son Évolution ultime avec le casque en forme X

Simon Riaux - Rédaction
17/06/2019 à 15:55

@x

L'autrice de l'article est bien connue pour son esprit lubrique.
Elle sera châtiée pour ce lapsus calami.

x
17/06/2019 à 15:42

"sous la croupe". Sérieusement?

JohnBarry
17/06/2019 à 15:09

A noter que Magik est censé apparaître sous les traits d'Anya Taylor-Joy dans "Les nouveaux Mutants"

https://www.ecranlarge.com/films/955029-x-men-the-new-mutants/casting

Mais bon vu que le film ne sortira peut être jamais^^

Akitrash
16/06/2019 à 21:48

Pour moi la seule bonne manière de renlancer les séries X, seraient d'adapter House of M et Uncanny X-Force... Mais un peu compliqué sans Wolverine... Après de toute façon, le retour en mode teenage (mis à part le premier volet avec une partie du club des damnés) est complètement foirée et va totalement à l'encontre dans se qui s'est passé dans les comics! Dommage!

espace125
16/06/2019 à 19:45

Si je ne dis pas de bêtises, Angel possède 2 ailes donc 1 paire d'ailes et non 2....

rorov94
16/06/2019 à 15:08

@mojo
F... ta g....!
On t'a jamais dit qu'il fallait que des mutants!
Les antagonistes d'Xmen ne sont pas que des sales mutos.

mmarvinbear
16/06/2019 à 14:13

Les réalisateurs font ce qu'ils peuvent avec le mur des 2h-2h30 imposés pour l'exploitation en salle. En fait, les Xmen ont un univers si riche qu' une série télé est plus indiquée pour bien développer leurs mondes.

Prenez Angel par exemple. Personnage fade selon moi à la base, il n'a de valeur que depuis que les Maraudeurs lui ont arraché les ailes avant de le laisser pour mort. Ayant perdu ses pouvoirs, il déprime et devient une proie facile pour Apocalypse qui lui redonne des ailes ( en acier tranchant ) en échange de sa soumission complète et devenu Mort, il devient un des pires adversaires des Xmen avant de revenir du bon coté sous le nom d' Archangel. Impossible de caser ça en 2 heures.

Il y a aussi M, qui au départ cache la vérité sur sa vraie nature : M n'existe pas ! La jeune femme est en fait la fusion façon Steve Universe des jumelles cadettes de la vraie M, retenue prisonnière dans le corps de Penance, une mutante à la peau acérée comme un rasoir en diamant. remarquez, une fois libérée, la vraie M se révèle aussi forte et arrogante que la première itération. La aussi, impossible de caser ça en 2 heures.

Plus

votre commentaire