Semaine du 2 juin 2021

Box-office France : Adieu les cons reste en tête avant l'arrivée de Conjuring 3

Salim Belghache | 11 juin 2021 - MAJ : 11/06/2021 11:26
1
photo, Virginie Efira

Après avoir été en chute libre, le box-office français se stabilise et Adieu les cons est toujours son numéro un avant l'arrivée en trombe de Conjuring 3.

Après une première semaine extraordinaire pour la réouverture des cinémas, l'affluence des cinémas a eu le droit à une baisse significative la semaine suivante, certainement due au très beau temps dans plusieurs régions françaises. Cette nouvelle semaine d’exploitation rend compte d’une fréquentation stabilisée à 1,2 million de spectateurs. Certes, les cinémas n’ont pas gagné un regain d’intérêt conséquent, mais ont tout de même su maintenir une fréquentation correcte, malgré les restrictions au niveau de la jauge de 35% et du couvre-feu fixé à 21h.

Visiblement, l'absence de blockbuster ou film très attendu (à l'image de Conjuring : Sous l'emprise du Diable) n’y est sans doute pas pour rien d’autant plus que le top 5 démontre l’absence de changement évocateur. On retrouve encore une fois, en première positionAdieu les cons (notre critique), de et avec Albert Dupontel, qui continue tranquillement sa course en tête, malgré une diminution notable du nombre de spectateurs.

 

photo, Albert Dupontel, Virginie EfiraIls ont trouvé leur place

 

En effet, il a engrangé lors sa quatrième semaine d’exploitation 156 343 entrées supplémentaires pour 880 copies distribuées, une baisse à hauteur de 25% par rapport à la semaine précédente. Malgré tout, la production a encore attiré les foules cette semaine et le long-métrage à la philosophie anarchiste a atteint la barre des 1,5 million de spectateurs. Une affaire rondement menée pour Dupontel et son hymne aux cons.

The Father (notre critique) a cette fois-ci dépassé Demon Slayer : Le Train de l'infini  (notre critique) et s’empare donc de la deuxième place de notre classement. Le long-métrage de Florian Zeller récompensé de deux Oscars, dont celui du meilleur acteur pour Anthony Hopkins, continue de profiter de son bouche-à-oreille très positif. Avec 137 633 entrées et une distribution à 508 copies, l’efficacité scénaristique et son sujet rassembleur ont permis à The Father de continuer sa progression avec seulement 10,6% d'entrées en moins.

 

photo, Anthony Hopkins"Bravo !"

 

En troisième position du podium se trouve donc Demon Slayer, le film d’animation japonais réalisé par Haruo Sotozaki. Le beau succès international voit néanmoins son démarrage tonitruant en France s’estomper. Alors qu’à la deuxième semaine d’exploitation, Demon Slayer avait “seulement” attiré 168 930 spectateurs, le film d'animation n’a pas atteint cette fois-ci la barre des 100 000 entrées. Avec 91 358 tickets pour 510 copies, l’adaptation de la série d’animation du même nom est donc loin de son démarrage à 350 000 entrées, même s'il dépasse désormais les 600 000 entrées cumulées.

Au pied du podium, la comédie Chacun chez soi s’est invitée dans le top 5 du box-office de la semaine. La délicate cohabitation entre un couple de parents et de leur fille avec son petit ami est parvenue à engranger 89 041 entrées pour son démarrage et une distribution à 501 copies. Un score plutôt faible pour une comédie populaire menée par Michèle Laroque et Stéphane De Groodt.

 

photoDemon Slayer n'est pas content de sa place

 

Enfin, à la cinquième place de notre classement, l’autre film d’animation majeur du déconfinement : Tom & Jerry (notre critique). Malheureusement, ce dernier perd encore une place cette semaine. Toutefois, le jeu du chat et de la souris réalisé par Tim Story stabilise ses chiffres et a obtenu cette semaine 81 889 entrées pour une distribution à 579 copies. Pour rappel, à sa deuxième semaine d’exploitation, les personnages en animation 3D avaient attiré 87 570 spectateurs.

Malgré leur absence du top 5, certains recalés ont su se faire une place dans le paysage cinématographique du moment. En effet, le retour au premier plan de Bob Odenkirk (Better Call Saul) en père et mari frustré qui décide de ne plus se faire marcher sur le pied dans Nobody (notre critique) fait une entrée convaincante vu l'embouteillage. La promesse de voir Jimmy McGill en mode action a effectivement donné envie à 80 440 spectateurs de se déplacer au cinéma. À noter également à la septième position, les animaux-donuts du film d’animation Les Bouchetrous progressent avec 76 900 entrées pour leur seconde semaine à 491 copies (contre 71 419 spectateurs au démarrage).

 

photo"C'est de sa faute !"

 

En fin de compte, plusieurs nouveautés pourraient bouleverser notre top 5 de la semaine prochaine puisque trois stars du box-office vont se livrer une bataille sans merci pour attirer le public. Si beaucoup attendent de pied ferme Nomadland (notre critique), le film aux trois Oscars de Chloé Zhao (future réalisatrice des Éternels), il sera face à Conjuring : Sous l'emprise du diable  (notre critique) et aura donc fort à faire.

Le retour de la saga d'horreur a des cartes à jouer pour son exploitation en France, et son premier jour en salles l'a confirmé. Après un très bon démarrage lors de son premier week-end aux États-Unis, le film a démarré très fort en France avec plus de 126 000 entrées rien que pour le mercredi, soit plus que Tenet en août dernier. Enfin, la comédie adaptée d'un roman de Fabrice Caro, Le Discoursest également sur la piste du succès et a toutes les armes pour trouver son public.

 

photo, Patrick Wilson, Vera FarmigaIls arrivent à petits pas

 

Finalement, les baisses de fréquentation de la majorité des productions ne sont pas si alarmantes puisque le box-office général s’est stabilisé à 1,2 million ses sept derniers jours. Certes, on est loin des 2,27 millions de spectateurs à la réouverture, mais le couvre-feu étendu à 23 heures depuis le 9 juin profitera aux cinémas qui pourront ajouter la séance de 20h voire 21h à leur planning. Un horaire essentiel pour l'exploitation des films, d’autant plus que la jauge des salles est à présent fixée à 65%. Reste à savoir si le public répondra présent à l’appel de phare des cinémas.

# Titre Entrées Semaine Evolution Cumul Salles
1 Adieu les cons Adieu les cons Voir la bande-annonce 151 243 4 -24,3% 1 595 762 880
2 The Father The Father Voir la bande-annonce 137 633 2 -10,6% 291 560 508
3 Demon Slayer : Le Train de l'infini Demon Slayer : Le Train de l'infini Voir la bande-annonce 91 358 3 -45,9% 610 288 510
4 Chacun chez soi Chacun chez soi Voir la bande-annonce 89 041 1 - 89 041 501
5 Tom & Jerry Tom & Jerry Voir la bande-annonce 81 889 3 -6,5% 419 079 579
Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires
Joker316
12/06/2021 à 20:12

Ce qui prouve que l'on a encore des progrès à faire sur la cinéphilie en France. That's all folks

votre commentaire