Tests Blu-ray : L'intégrale Matrix

Stéphane Argentin | 7 janvier 2009
Stéphane Argentin | 7 janvier 2009

Contrairement aux États-Unis où un coffret dit Ultimate est sorti en octobre dernier, la France doit, pour l’heure, se contenter des différents opus de la saga Matrix à l’unité en guise de parution Blu-ray (Matrix, Matrix reloaded, Matrix revolutions et Animatrix) tandis qu’un coffret regroupant les trois longs-métrages est également disponible. Véritable référence en la matière sur DVD, qu’en est-il de leur déclinaison sur support haute définition ? Réponses.

 

 

 

Accédez aux différentes galeries en cliquant sur les captures ci-dessous :

 

 

 

 

 

 

 

 

IMAGE : 5/5

Conforme à ses habitudes Blu-ray, Warner nous présente les différents opus de la saga dans leur format scope d’origine encodé en VC-1. Dès les premières images, il ne fait aucun doute que le bien-nommé coffret DVD Ultimate ait servi de point de départ avec notamment ses teintes verdâtres accentuées par rapport aux précédentes parutions unitaires en DVD. Ces masters irréprochables de propreté, désormais couplés à un encodage HD de pointe, aboutissent sans surprise à des rendus d’une qualité sidérante. Quelque soit le film et quelque soit la scène (monde réel ou Matrice, affrontement ou verbiage), le bond qualitatif est palpable à plus d’un titre. La densité des couleurs (notamment les verts susnommés) et les contrastes bénéficient d’un coup de boost au moins aussi époustouflant que la précision et la profondeur de champ.

 

Ambiance boite de nuit (underground dans Matrix, SM dans Revolutions) ou rave party caillouteuse et terreuse (Reloaded), combat de méchas gris-métallisés, de super-guerriers sous une pluie battante (Revolutions) ou entrainement dans un dojo tout en bois et en tatamis (Matrix), réapprovisionnement en armes dans la blancheur d’un cyberspace no man’s land (Matrix) ou froissement de toiles sur bitume (Reloaded), aucune séquence au cours des 6h40 que dure la trilogie n’est mise à mal par un rendu vidéo de tout premier choix. Et pour ceux qui se poseraient éventuellement la question du résultat en HD des fameux effets bullet-time près d’une décennie plus tard (rappelons que le premier Matrix date déjà de 1999), qu’ils se rassurent, ceux-ci se comportent fort bien. En un mot comme en milles : du top démo.

 

Pour aussi irréprochable soit-il, le cas Animatrix est quelque peu différent. Confiés aux bons soins d’artisans de la japanime aux univers visuels souvent drastiquement opposés, chaque segment présente de facto des images qui tranchent radicalement avec celles de la saga live mais aussi d’un anime à l’autre. La 3D photo-réaliste (Dernier vol de l’Osiris) y côtoie ainsi des courbes dépouillées et fuyantes (Histoire de kid), un festival de couleurs arc-en-ciel (Au-delà et Matriculé) se retrouve aux côtés d’un noir et blanc rétro (Une histoire de détective) au grain tout aussi prononcé que celui d’un duel en plein Japon féodal (Programme). Pour autant, là encore, aucun des neuf segments n’est trahi par un couple master-encodage à nouveau au firmament de ses possibilités sur le support pour un résultat HD sans commune mesure avec tout précédent visionnage.

 

Cliquez sur la capture pour la voir en HD

 

 

 

 

SON : 4,5/5

De même, la section son d’Animatrix se distingue de celle des longs-métrages live par un rendu un cran en deçà. La faute à un recours aux Surround et au canal de graves moins prédominant qui découle lui-même directement de récits moins démonstratifs sur les canaux en question. C’est donc avant tout la très riche B.O. qui profite du gain qualitatif prodigué par la VO Dolby TrueHD 5.1. Les versions DD 5.1 (VO et VF encodées à 640Kb/s) se défendent vaillamment mais ne peuvent lutter avec les possibilités accrues de la piste HD.

 

Le constat est du même ordre du côté des trois films avec une VO Dolby TrueHD 5.1 là encore très loin devant les versions DD 5.1 qui ne déméritent pas pour autant. En revanche, ici, point de réserves. Là où les DVD devaient se contenter de pistes certes excellentes mais bridées par les possibilités du support (encodage à 448Kb/s, absence de DTS), la HD rend pleinement justice aux mix 5.1 de la saga. Et ce ne sont pas les exemples qui manquent pour le prouver, notamment au cours du 2ème et du 3ème volet (la course-poursuite sur l’autoroute ou encore le choc des titans conclusif entre autres exemples). Le premier épisode n’est pas en reste avec là aussi un final de tout premier choix (lorsque Neo et Trinity partent à la rescousse de Morpheus). Et si les qualités musicales susnommées se retrouvent à l’identique ici, les trois opus live sont les plus à même de s’exprimer à plein régime via le flux HD. Puissance, basses fréquences et placements / déplacements d’effets revêtent une tessiture acoustique d’un tout autre calibre pour un spectacle sonore au diapason du visionnage : top démo.

 

Les longs-métrages : 5/5

Animatrix : 4/5

 

Cliquez sur la capture pour la voir en HD

 

 

 

 

INTERACTIVITÉ : 4/5

Aussi fournie soit-elle, l’interactivité pêche sur plusieurs points. Tout d’abord, les trois disques de suppléments regroupés sous l’intitulé The Matrix experience ne sont pas de la partie. Et pour cause puisqu’ils sont l’apanage du coffret Ultimate. En attendant une hypothétique parution HD dudit coffret en France, il ne reste donc que deux options possibles pour en découvrir le contenu : se tourner vers le Blu-ray américain ou bien se rabattre sur son équivalent DVD (disponible quant à lui aussi bien en France qu’aux États-Unis).

 

Le deuxième reproche est à porter aux crédits des deux créateurs de la saga, les frères Wachowski, qui ont toujours refusé de s’exprimer à ce sujet, préférant délaisser cette tache à d’autres, notamment le producteur Joel Silver. Là où Peter Jackson participe de près à l’élaboration des DVD de la trilogie du Seigneurs des anneaux (making of, commentaires audio…), les deux frangins à l’origine de la Matrice préfèrent se cloitrer derrière un mur de silence, surtout depuis les volumes 2 et 3.

 

Enfin, le troisième et dernier reproche concerne une fois de plus la décision éditoriale de Warner de ne pas sous-titrer les commentaires audio, arguant que ce type de bonus s’adresse à un public restreint et de surcroît parfaitement bilingue. Dans le même ordre d’idée, les différentes bandes-annonces et autres spots TV sont eux aussi dépourvus de sous-titres tandis que les introductions écrites des frères Wachowski présentes sur les trois films ne sont qu’en anglais. Seule exception à cette hégémonie anglophone, les commentaires audio proposés sur quatre des neuf segments Animatrix sont bel et bien en VOSTF (la VO étant du japonais). Alléluia ! Tous les autres suppléments sont pour leur part en VOSTF et au format d’image standard.

 

Pour le reste, que faut-il retenir de cette interactivité poids-lourd ? Que les commentaires audio ne sont pas forcément les meilleurs du genre, la faute à des suppléments vidéo très complets et bien plus introspectifs. Ceux des deux philosophes pourront ainsi très vite filer mal au crâne ou bien rappeler de très mauvais souvenirs d’épreuve du baccalauréat. Ceux des critiques sont déjà plus pertinents car les trois hommes n’hésitent pas à pointer du doigt les influences / lacunes de la trilogie, notamment les volumes 2 et 3. Matrix a également droit à deux commentaires supplémentaires, le premier en compagnie de Carrie-Anne Moss, Zach Staenberg (monteur) et John Gaeta (responsable des effets visuels) très plaisant à écouter mais là encore partiellement caduque en raison de la profusion de making of adjacents, le second de Don Davis qui ne déplaira pas aux mélomanes lorsque le compositeur s’exprime dès que son ouvrage fait silence sur cette piste musicale isolée (hélas uniquement en DD 2.0).

 

Viennent ensuite les kilomètres de bonus vidéo (de trois à quatre heures par longs-métrages). Vous avez toujours voulu connaître les origines du fameux bullet-time, tout savoir sur les 48 jours de tournage de la course-poursuite de Reloaded, sur la multiplication d’Hugo Weaving, sur le travail des dizaines de superviseurs en coulisses : Yuen Woo-Ping (chorégraphe des combats), Owen Paterson et Geofrey Darrow (designers), Kim Barrett (responsable des costumes), Bill Pope (directeur photo)… Ne cherchez plus. Tout ou presque est là, à quelques clics de zapette. L’intérêt sera bien entendu moindre pour les possesseurs du coffret DVD Ultimate puisque les quatre Blu-ray en question correspondent trait pour trait aux disques numérotés 1 à 7 dudit coffret.

 

Moindre mais pas totalement nul pour autant car arrive ensuite la seule véritable nouveauté interactive de ces exemplaires haute définition, à savoir le fameux Au cœur du film (VOSTF) présent sur les trois longs-métrages. Sitôt activé, des extraits d’interviews et autres coulisses du tournage apparaissent alors sans quitter le visionnage du film selon le principe bien connu de l’image dans l’image. Et si, dans le cas présent, le qualificatif de « nouveauté » est à prendre avec des pincettes puisqu’il ne s’agit ni plus ni moins que de segments vidéos en provenance directe des kilomètres de reportages susnommés, la mise cote-à-cote des coulisses et du résultat final à l’écran constitue en soit une nouvelle façon très plaisante de découvrir l’élaboration de la saga.

 

À noter pour finir, avant de céder la place à la liste complète des suppléments présents sur chacun des quatre disques, que l’accès à l’intégralité des bonus vidéo n’est possible que par le biais du menu principal, le pop-up menu en cours de visionnage ne permettant en effet d’accéder qu’aux commentaires audio et au fameux Cœur du film.

 

Cliquez sur la capture pour la voir en HD

 

 

 

MATRIX

Au cœur du film

Introduction écrite des frères Wachowski

Commentaire audio des philosophes : Le Dr. Cornel West et Ken Wilber

Commentaire audio des critiques : Todd McCarthy (Variety), John Powers (Vogue) et David Thompson (auteur de The New Biographical Dictionary of Film)

Commentaire audio de Carrie-Anne Moss, Zach Staenberg (monteur) et John Gaeta (responsable des effets visuels)

Commentaire audio de Don Davis (compositeur) sur la piste musicale isolée

The Matrix revisited (2h 02min 50s)

Les coulisses (42min 58s)

Suivez le lapin blanc (23min 01s)

La pilule rouge (17min 42s)

Audio : The Music revisited et Vidéoclip Rock is Dead (3min 19s)

Bandes-annonces et spots TV

 

Cliquez sur la capture pour la voir en HD

 

 

 

MATRIX RELOADED

Au cœur du film

Introduction écrite des frères Wachowski

Commentaire audio des philosophes : Le Dr. Cornel West et Ken Wilber

Commentaire audio des critiques : Todd McCarthy (Variety), John Powers (Vogue) et David Thompson (auteur de The New Biographical Dictionary of Film)

Les coulisses (46min 57s)

La course de voitures (1h 26min 07s)

Le combat dans la maison de thé (7min 04s)

Débranché (40min 26s)

Je m’en occupe (17min 10s)

Les exilés (17min 53s)

Scènes supplémentaires : Making of du jeu (28min 15s) et ses séquences (42min 31s)

Audio : Vidéoclip Sleeping awake (3min 43s)

Bandes-annonces et spots TV

 

Cliquez sur la capture pour la voir en HD

 

 

 

MATRIX REVOLUTIONS

Au cœur du film

Introduction écrite des frères Wachowski

Commentaire audio des philosophes : Le Dr. Cornel West et Ken Wilber

Commentaire audio des critiques : Todd McCarthy (Variety), John Powers (Vogue) et David Thompson (auteur de The New Biographical Dictionary of Film)

Les coulisses (1h 30min 03s)

L’équipe technique (25min 01s)

Le club Hel (27min 36s)

Combat surpuissant (16min 53s)

Le monde réel (26min 07s)

Zion assiégée (40min 09s)

La post production (39min 49s)

Bandes-annonces et spots TV

 

Cliquez sur la capture pour la voir en HD

 

 

 

ANIMATRIX

Commentaire audio sur 4 des 9 animes (40min 24s)

Making of (55min 04s)

Reportage : Histoire et culture du film d’animation (22min 24s)

Les créateurs

 

 

Apport HD : En attendant la sortie hypothétique d’un coffret Ultimate identique à celui paru aux États-Unis en octobre dernier, les quatre disques Blu-ray de la saga Matrix déjà disponibles en France sont de véritables top démo en puissance et des achats incontournables pour quiconque voudra éprouver son matériel HD.

 

Retrouvez la liste récapitulant tous les titres Blu-ray du marché français à cette adresse.

 

Cliquez sur la capture pour la voir en HD

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire