Hannibal saison 2 épisode 13 : Critique du season finale

Geoffrey Crété | 24 mai 2014
Geoffrey Crété | 24 mai 2014

Le glas a sonné pour la saison 2 de Hannibal, qui a pris son envol après une première année délicieuse et perverse. Avec une troisième saison officiellement commandée, la série de Bryan Fuller va t-elle être à la hauteur de ses superbes ambitions ? Réponse définitive et sanglante dans l'épisode 13, Mizumono.

ATTENTION SPOILERS

Avis :

A défaut d'avoir réussi à dompter le public, la série de Bryan Fuller a réussi un exploit : orchestrer l'une des saisons les plus ambitieuses, violentes, choquantes et fascinantes qu'il ait été donné de voir à la télévision depuis des années. La saison 2 de Hannibal se termine ainsi dans un bain de sang terrible, qui n'épargne rien ni personne, détruit la cellule dramatique qui mène la série depuis ses débuts, et ouvre une toute nouvelle porte pour la troisième saison, officiellement commandée la semaine dernière (et qui aurait sinon permis à la série de se terminer d'une bien belle manière). Une victoire absolue du Mal donc, semblable à celle de John Doe dans Seven, qui rayonne sur un monde désespéré, incapable de se mesurer à un esprit tordu et précis.

Car le destin funeste des trois héros de la série (Jack se vide de son sang après avoir reçu un morceau de miroir dans le cou, Alana agonise dans la neige après avoir été défenestrée, Will a été quasi éviscéré) n'a pas comme unique but de secouer les esprits pour renouveller l'audimat dans la fameuse tradition du season finale : la fin de la saison 2 rappelle ainsi que le vrai héros de la série s'appelle Hannibal Lecter, et que lui seul décide du sort des autres. La boucherie, filmée comme un ballet grandiose, redonne ainsi les pleins pouvoir au cannibale ; un temps amusé, passionné même, par Will Graham, il finit par s'en lasser, et le balaye d'un revers de main, tout comme ses collègues. Arrivé au bout des possibilités de cette dynamique, il décide de quitter les lieux, autant pour sauver sa peau que celle de la série, elle-aussi arrivée à un point de non-retour après deux saisons.

Comme nous l'avions évoqué la semaine dernière, le dernier épisode de la saison 2 ouvre ainsi la porte à Clarice Starling pour la saison 3. Une superbe décision créative, d'une brutalité fascinante, qui confirme définitivement la valeur de Hannibal dans le paysage télévisuel actuel.

 

 

 

 

Tout savoir sur Hannibal

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire