Vikings Valhalla : la série Netflix sera très différente de la série originale

Mathieu Lapon | 18 janvier 2022 - MAJ : 18/01/2022 14:53
Mathieu Lapon | 18 janvier 2022 - MAJ : 18/01/2022 14:53

Jeb Stuart, le showrunner de la nouvelle série spin-off Vikings Valhalla, s'est exprimé sur ce qui différencie son projet Netflix de son prédécesseur.

Dans la lignée de notre époque pleine de suites et de spin-offs, Vikings Valhalla va étendre la saga des pilleurs nordiques. Alors que la série est pour bientôt, on avait eu le droit à quelques images, une date de sortie et un teaser confirmant que les vikings n'étaient pas morts avec la précédente série. Prenant place au onzième siècle, on suivra les aventures de personnages tels que Leif Erikson, Freydis Eiriksdottir, Harald Hardrada et le roi normand surnommé Guillaume le Conquérant.

Et pour en savoir plus sur cette petite et future bombe Netflix, quoi de mieux que d'aller s'abreuver à la source. Dans une interview exclusive, Collider a pu s'entretenir avec Jeb Stuart, showrunner qui co-dirige cette nouvelle série avec le père de Vikings, Michael Hirst. Stuart étant le créateur de cette suite, il a pu expliquer au site quelles étaient les différences majeures avec la série de Hirst :

 

Vikings Valhalla : photo, Frida Gustavsson, Sam CorlettDéjà, tout le monde fait un peu plus jeune

 

« Nous savons beaucoup de choses sur les vikings du onzième siècle, comme la Bataille d'Hastings en 1066, Guillaume le Conquérant, et tous ces événements qui ont d'incroyables racines vikings. Guillaume est le petit, petit, petit fils de Rollo. Ces choses ont une jolie symétrie, et ont de quoi être mises en parallèle [...]

Il y a aussi des histoires comme le jour du massacre de Saint-Brice. On ne célèbre pas les génocides, en général [...], mais je me suis dit que cette histoire avait une résonnance similaire à celle qu'un Américain, républicain ou démocrate, vivrait lors du 11 septembre. À cette date, il oublie son bord politique et célèbre l'événement en tant qu'Américain, avec solidarité. L'histoire de Valhalla, c'est de voir tous ces groupes arrêter de s'entretuer à cause de leurs différends religieux pour redevenir vikings, et ça me semblait être un excellent point de départ pour une nouvelle série. »

 

Vikings Valhalla : photoGrévistes vikings

 

Collider a d'ailleurs eu la chance de découvrir les cinq premiers épisodes de la série avant l'interview. Steven Weintraub, le rédacteur en chef de Collider, n'a donc pas hésité à mettre en avant le rythme soutenu et l'aspect très bourrin de la série de Stuart, lequel s'en est dit très fier :

« La trajectoire de Valhalla est différente. Je savais que je ne pourrais pas écrire comme Michael Hirst, alors je l'ai fait à ma manière. J'ai orienté l'univers vers quelque chose qui tend plus vers "l'action", et je pense que les fans du genre vont s'y retrouver et apprécier ce qu'on a pu en tirer, en termes de développement de personnage.

Les choses sont ainsi toujours en mouvement, et il est difficile de prévoir ce qui va arriver pour la suite. Je ne voulais pas que le public puisse se dire "Oh, j'ai compris où on allait avec ça". Je ne supporte pas ce type de séries. Je n'ai pas la patience pour ça. Je veux qu'on soit toujours plongé dans une certaine incertitude, qu'on se demande où on va, avec toutes ces péripéties. Je suis content que vous l'ayez noté, parce que c'est une différence majeure entre la série Vikings et son spin-off Valhalla. »

 

Vikings Valhalla : photo, Sam CorlettCarnage renouvelable automatiquement

 

Des circonstances désespérées pour raviver la flamme viking et beaucoup d'action, il semblerait que Jeb Stuart ait refusé de faire dans la dentelle. On peut donc s'attendre à pas mal de rebondissements (quoi de plus normal, si ça bataille et ça s'entretue à chaque épisode), en espérant que la série ne grille pas trop de ses marqueurs au profit du spectacle, sans quoi le public pourrait avoir du mal à suivre.

L'interview de Collider a aussi clarifié quelques points sur le format et l'avancée de la série. Une deuxième saison a déjà été tournée, et est en pleine phase de post-production. La première saison de Vikings Valhalla sera composée de huit épisodes d'environ 50 minutes, et sera disponible sur Netflix à partir du 25 février 2022.

 

Tout savoir sur Vikings Valhalla

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Eddie Felson
18/01/2022 à 15:38

Chouette perspective;)

votre commentaire