Westworld saison 3 : les créateurs de Game of Thrones rejoignent la série, mais pas comme on l'imagine

Déborah Lechner | 9 mars 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Déborah Lechner | 9 mars 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58

HBO va une nouvelle fois faire appel aux scénaristes David Benioff et D. B. Weiss pour la troisième saison de Westworld, mais pas pour leurs talents habituels.

Après deux ans d'attente, on en serait presque à compter les quelques jours qui nous séparent de la troisième saison de Westworld en cochant les cases du calendrier. La série HBO de Jonathan Nolan et Lisa Joy a quitté ses fans sur la promesse d'un changement de ton radical après l'évasion de Dolores (Evan Rachel Wood) et son arrivée dans notre monde.

Le scénario ne devrait plus autant jouer sur différentes temporalités et lancera la guerre tant attendue entre les humains et les hôtes dans un environnement sombre et futuriste à mille lieues du cadre naturel des deux premières saisons. Le spectacle devrait ainsi perdre en complexité, comme promis, pour gagner en intensité, tout en donnant une nouvelle impulsion à son histoire de science-fiction. 

 

Photo Evan Rachel WoodEvan Rachel Wood

 

Si Dolores retrouvera des visages familiers, notamment celui de Bernard (Jeffrey Wright), elle fera également de nouvelles connaissances comme le personnage campé par Aaron Paul ou celui interprété par Vincent Cassel. Il se pourrait bien que l'hôte conquérant croise aussi deux talents bien connus de HBO. The Wrap a fait savoir que les showrunners de Game of ThronesDavid Benioff et D. B. Weiss passeront de l'autre côté de la caméra dans cette troisième saison. 

Ils n'auront pas de rôle récurrent, mais apparaîtront sous la forme d'un caméo, dans la peau de deux techniciens de l'entreprise Delos qui convoite l'immortalité des hôtes. Le duo sera crédité au générique du deuxième épisode, baptisé The Winter Line et écrit par les créateurs de la série et Richard J. Lewis, qui se chargera en même temps de la réalisation.

 

Photo David BenioffDavid Benioff et D. B. Weiss

 

Après le succès de Game of Thrones, les deux scénaristes devaient poursuivre leur collaboration avec la chaîne sur la série Confederate, une uchronie où le Sud avait remporté la guerre d'Indépendance des États-Unis, finalement annulée au début de l'année. Comme pour la trilogie Star Wars qu'ils ont dû abandonner, David Benioff et D. B. Weiss sont pour l'instant trop occupés par leur juteux contrat avec Netflix, qui démarrera avec la série The Chair pour laquelle ils sont producteurs exécutifs

La saison 3 de Westworld sera diffusée sur HBO à partir du 15 mars et dès le lendemain sur OCS France. En attendant, pour lire les premiers avis de la presse américaine, c'est par là

 

Affiche, Westworld

 

 

Tout savoir sur Westworld

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
KaKi87
10/03/2020 à 10:58

@johnmurdoch Je suis d'accord avec toi concernant Westworld, mais alors certainement pas Person of Interest. PoI a eu une belle fin.

johnmurdoch
09/03/2020 à 23:29

@ Sébastien
Juste entièrement d'accord. Trop de hype pour rien.
La qualité se retrouve certainement plus sur le petit écran que le grand (surtout ces quinze dernières années). Du côté des jeux vidéo, on trouve aussi de vraies pépites de scénario ou de mise en scène.
Pour avoir suivi GOT, c'était relativement plaisant au début sur le fond et la forme puis la qualité décroit vers les dernières saisons même si quelques fulgurances. Quant à la saison finale, c'est nettement expédié et bâclé, des arcs de personnages inaboutis ou insatisfaisant et de nombreuses questions restant en suspens. Bref, une des plus grosses déceptions de 2019 selon moi. Je reste curieux de lire la version alternative de papy Martin s'il l'a sort un jour...

Sébastien
09/03/2020 à 18:59

J'ajouterais que toute la "hype" autour des séries, Netflix ou autre peu importe, est très surfaite. Mais on sent bien qu'il faut les vendre à n'importe quel prix.
Les bonnes séries restent rares même si elles se multiplient.
J'ai même jamais voulu mater GOT tellement la qualité et la popularité font rarement bon ménage.
Et autour de moi, beaucoup sont déçus également par la qualité des séries tant vantée, même s'il vaut nettement mieux être "sériphile" que cinéphile à notre époque.

Sébastien
09/03/2020 à 18:54

@ johnmurdoch

Ah, ah, c'est exactement ce à quoi je pensais, mais j'avais trop la flemme de me plaindre d'avantage...
Et plein d'autres détails gênants...
P.S.: on sent nettement que Nolan s'est contenté d'écrire la première saison.

johnmurdoch
09/03/2020 à 14:01

Je viens d'enquiller les deux premières saisons de cette série tant plébiscitée et je confirme l'avis de Sébastien. Au-delà d'une saison 1 intriguante, c'est trop lent, trop de blabla et artificiellement complexe alors que de beaux concepts de sf sont abordés. La saison 2 me choque d'autant plus par son invraisemblance [SPOILER] une poignée de robots rebelles arrive à pénétrer dans le centre de contrôle du parc et à déssouder toute l'armée du service de sécurité sans réelle difficulté. Les gardes d'un tel parc devraient théoriquement être entraînés face à tout type d'incident et meilleurs tireurs. Ce n'est pas le cas. [FIN DE SPOILER]
Je vous parie une déception croissante sur cette série et surtout un final raté à l'instar de celui de la série Person of Interest du même tandem Nolan / Abrams.

Sébastien
09/03/2020 à 12:14

Une série décevante de plus que je viens tout juste de découvrir. A une saison 1 embrouillée mais avec un gros potentiel succède une saison 2 totalement ratée et à côté de la plaque par rapport aux promesses de départ.
Les facilités scénaristiques habituelles font sortir de l'histoire, la lenteur tortuesque est devenue la norme j'ai l'impression. On étire le chewing-gum à l'infini, les dialogues soporifiques se succèdent dans des scénètes qu'on a du mal à rattacher pour trouver une cohérence d'ensemble.
Comme d'habitude, le montage alterne les histoires et mélanges les scènes totalement au hasard pour faire croire à la complexité de l'intrigue alors que ce monde en toc est d'une banalité à mourir 100 fois.

votre commentaire