Sons of Anarchy : la fin, émotion ou déception ?

La Rédaction | 15 décembre 2014 - MAJ : 20/05/2019 15:34
La Rédaction | 15 décembre 2014 - MAJ : 20/05/2019 15:34

Sons of Anarchy, c’est fini ! Après 7 saisons de trahisons, meurtres et autres joyeusetés, les bikers ultra-violents de Kurt Sutter tirent leur révérence dans une explosion de bitume et de sang. Pour autant, cette conclusion était-elle à la hauteur de ce show d’exception ? Attention SPOILERS droit devant.

 

Enterrer sa série

 

POUR 

UNE FIN FIDÈLE A LA SÉRIE

On aura évité une conclusion à la Dexter. Nulle rédemption, aucune échappatoire pour les personnages et certainement pour notre anti-héros préféré, Jax.

On savait depuis longtemps qu’il n’y aurait pas d’issue positive pour le leader de SAMCRO, qui après avoir tué son père adoptif (comme dans Hamlet) devait logiquement achever son parcours dans une mare de sang.

 

 

UN ÉPILOGUE QUI LAISSE LE TEMPS 

Sans doute pour respecter le spectateur, qui a passé quelques sept années aux côtés des Hell’s Angels les plus barrés des Etats-Unis, la série a pris son temps lors de cet ultime épisode. L’émotion monte, la tension est palpable.

Et si Jax ne peut plus être sauvé, s’il n’y plus aucune échappatoire pour celui qui sera finalement devenu son pire cauchemar, sa fin lui permet de faire enfin l paix avec son sombre héritage.

Finissant comme son père, Jax se reconnecte à son géniteur, comprend et assume enfin qui il est, tout en prenant soin d’éloigner ses enfants. La boucle est bouclée.        

UN HOMMAGE PLEIN DE SENS 

Le camion contre lequel Charlie Hunnam est pulvérisé en fin d’épisode est conduit par Michael Chiklis, l’acteur principal de The Shield.

Or le showrunner Kurt Sutter a travaillé comme producteur sur la série de Shaw Ryan et n’ jamais dissimulé s’en être inspiré.

C’est ainsi une façon de rappeler la filiation entre ces deux grandes séries, mais aussi de rappeler leur message, celui d’une autopsie impitoyable, le portrait d’une Amérique dévorée par ses péchés originels, qui ne peut disparaître que dans la tôle froissée et le sang.

 

 

 

CONTRE 

L’ABSENCE D'ENJEUX

Depuis la saison 4, le show se traîne, tandis que les scénaristes se regardent écrire, répétant certaines situations ou étirant les intrigues à n’en plus finir.

Passé le choc de la mort de Clay, il n’y avait plus aucun mystère sur l’issue du scénario. Et vu comme la saison 7 a traîné, cet épilogue arrive trop tard pour émouvoir encore.

 

 

UNE APOTHÉOSE... RATÉE ? 

Sons of Anarchy a toujours été riche de séquences chocs. Les morts des personnages, leurs confessions ou affrontements ont toujours été l’occasion de séquences d’une puissance exceptionnelle.

Difficile de s’extasier devant une séquence au montage très mou, à la mise en scène transparente et aux symboles grossiers (oui, on a compris que l’armada de flics formait un convoi funéraire…).

 

IMPITOYABLE... VRAIMENT ? 

La mort de Jax n’a surpris personne. L’épargner eut été une trahison de l’esprit du show. En revanche on regrette que ses enfants s'en sortent si facilement. Car c’était ça, la véritable punition qui le menaçait.

Voilà sans doute une limite que la série n’était pas prête à franchir et c’est bien dommage. Car la véritable damnation de notre héros n’était pas de disparaître comme son paternel, mais bien d’échouer à protéger ce qu’il avait de plus cher.

Or, en mourant de la sorte après s’être assuré que ses descendants ne suivront pas sa voie, Jax a finalement droit à un décès un peu moraliste. Dommage. Et vous qu'avez-vous pensé du gand final de Sons of Anarchy ?

 

Tout savoir sur Sons of Anarchy

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Kévin
31/05/2020 à 00:52

Je pense que abel vois son père comme un père qui l'aimait, quand il jouer avec la bague on voyez qu'il été pensif et qu'il savais ce que sont père fesais ( du moins il savais qu'il reviendrait pas ) et quoi qu'il arrive ni Nero ou ni Wendy ne pourra faire quoi que ce soit pour éviter qu'il prenne le même chemin que son père et grand-père, malgré sa je ne pense pas qu'il fera les même erreurs, que son père et grand-père. J'ai entendu parler qu'il y'aurait peut-être une suite avec abel honnêtement sa serait bien et si sa se fais réellement, qu'il es des flashbacks de sont père pour éviter de faire les même erreurs. Mais sa on ne peut toujours pas le savoir.

Malgré tout cette conclusion a la fin de SOA ou Jax meurt de la même façon de John avec la musique de ( Come join the murder ) été vrai d'une tristesse qui en n'as mis plus d'un la larme à l'oeil. En tout cas j'ai aimé cette série

Dalin
30/10/2018 à 04:20

Contrairement à ce que la critique faite plus haut suppose, l'avenir de ses fils ne serait pas assuré.

Le plus grand des deux, Abel, ayant possession de la bague de "SON" remise par sa grand-mère. Cette simple scène en dit long et fait un grand parallèle avec la mort du père du protagoniste, John Teller.

Tout comme son père, Jacks confie ses enfants à son meilleur ami, il était lui aussi devenu distant avec sa femme (RIP) et de son ex-femme, il n'y a pas besoin d'en ajouter d'avantages. Il s'est aussi noué avec une autre femme (tenancière du bordel), qui est cependant morte.

L'ex femme de Jacks, comme on peut le supposer, risque de s'enticher de son meilleur ami.

Puis, tout comme son père, il prend sa moto et se donne la mort.

Aucun membre des son ne parlait ouvertement de la mort de son père. On sait uniquement qu'il est mort lors d'un accident, chose que l'on préfère peut-être dire.

L'ultime différence réside dans le fait que ce dernier ne dit pas éprouver de peur face à ceux qui l'entourent, là est la majeure différence et ce qui peut peut-être amener à penser que la boucle est bouclée.

John est parti sans avoir coupé les ponts avec sa famille, du moins avoir fait en sorte que sa famille coupe les ponts avec le club, chose que Jacks a fait, mais qui n'est que malgré lui que partiel, en raison de la bague en possession d'Abel.

Quoi qu'il en soit, cet épisode est une fin malaisante où on aurait préféré je suppose que notre anti-héros puisse renouer avec l'espoir au travers de ses enfants, au lieu de ne voir de l'espoir pour ses enfants que dans sa disparition.

Mackenzy
01/06/2015 à 12:56

Je ne suis pas d'accord du tout, pas sur qu'il est réussi à sauver ses enfants, l’aîné a en sa possession grâce à son odieuse grand-mère la bague des Sons et là tout est possible, De plus il est assez "agé" pur s'être fait des souvenirs, malheureusement ! ou heureusement c'est selon

Rust Cohle
16/12/2014 à 13:37

Par contre je suis pas si sure que les enfants s'en sortent bien, surtout pour Abel, qui a la fin de l'episode on le voit avec la bague des SON de son père. Un futur man of mayhem.

REA
15/12/2014 à 22:34

Une série originale, mais pas ouf.

On voit clairement que c'est un sous THE SHIELD dans l'ensemble.
Manque de cohérence. Certaines intrigues sont bien longues et compliquées pour rien. Les fils conducteurs deviennent lassants de part leurs nombreux rebondissements pour se dénouer dans l'indifférence (tout ça pour ça).

Le défaut, l'erreur impardonnable de cet épisode final et qui peut s'appliquer à toute la série, c'est le flic qui met une 1H pour identifier Jax.
S'il y a bien quelqu'un qu'on connait dans cette ville, c'est Jax et son club. Quand il y a des fusillades, des poursuites, le son des motos est reconnaissable. Le groupe passant inaperçu selon les besoins de l'intrigue.

Selon son niveau, la série se conclue bien. J'ai aimé suivre Jax dans sa célébration des morts, en passant par son rôle de Faucheuse jusqu'au dénouement que j'ai trouvé par contre nul. Certains aiment le côté "spirituel", mais un personnage de cette trempe méritait selon moi une fin plus épique.

votre commentaire