Law & Order : 11 coffrets DVD & 1 interview

Stéphane Argentin | 29 avril 2008
Stéphane Argentin | 29 avril 2008

Law & Order, c’est avant tout une idée de série télé, triviale sur le papier, remontant à 1990 : celle d’une même investigation policière suivie dans un premier temps (la première moitié de l’épisode) du point de vue des enquêteurs de terrain, puis (au cours de la seconde moitié de l’épisode donc) de celui des procureurs chargés d’instruire le dossier devant le tribunal. De ce concept simple a découlé un succès critique (les nominations et autres récompenses en tous genres ont cessé d’être comptabilisées depuis bien longtemps déjà) et public qui a consacré la série comme un évènement majeur du petit écran au point qu’une première variante, Law & Order : Special Victims Unit (souvent abréviée SVU) consacrée aux affaires à caractères sexuels, verra le jour en 1999, rapidement suivie par une deuxième déclinaison en 2001, Law & Order : Criminal Intent (souvent abréviée CI) consacrée cette fois aux affaires plus violentes.

 

Toujours en activité, Law & Order est devenu aujourd’hui une véritable marque déposée, une franchise à elle seule dont la longévité affole tous les compteurs : 18 saisons pour la série originelle contre 9 et 7 pour ses deux petites sœurs et un total cumulé de plus de 750 épisodes ! Ce concept, procédural au possible et qui a fait fuir quantité d’amateurs d’intrigues feuilletonnantes et de développement au long cours des principaux protagonistes, émane du cerveau d’un homme, Dick Wolf, personnage de l’ombre qui œuvrait depuis quelques années déjà derrière le petit écran (il a notamment signé les scripts de plusieurs épisodes de Capitaine Furillo et Deux flics à Miami) avant de débarquer avec cette idée bicéphale.

 

Et bien que cette bicéphalie se soit égarée au niveau du titre pour son exploitation cathodique Hexagonale (le « Law & Order » original s’est mué en un « New York » bien français, soit la ville où se déroulent les investigations), la série et tout particulièrement ses deux déclinaisons diffusées en boucle sur la première chaîne n’en rencontrent pas moins un succès tout aussi émérite auprès des téléspectateurs français. Ainsi que sur le marché de la vidéo où pas moins de 11 coffrets DVD sont déjà disponibles à ce jour, en l’occurrence les trois premières saisons de New York district (Law & Order) ainsi que la 14ème saison, rebaptisée pour l’occasion New York Police Judiciaire. Qu’est-il arrivé aux saisons intermédiaires ? Mystère ! Notons toutefois que la jaquette annonce à tort « 2005-2006 » alors qu’il s’agit des épisodes de l’année 2003-2004. De leur côté, New York unité spéciale (SVU) et New York section criminelle (CI) ont déjà vu paraître respectivement leur quatre et leur trois premières saisons.

 

Techniquement, les coffrets sont peu ou prou identiques : une image 1.33 de bonne tenue (un peu plus entachée sur les trois premières saisons de Law & Order), des pistes VO et VF stéréophoniques qui suffisent amplement à restituer le plus important de chaque épisode, à savoir les dialogues, et une absence totale de bonus sitôt franchis les saisons inaugurales où un documentaire rapide d’une vingtaine de minutes sur la genèse de la série nous attend. La première saison de SVU ajoute à cela une petite interview de cinq minutes de l’acteur Dann Florek tandis que la deuxième saison de Law & Order propose une rétrospective d’une demi-heure des trois premières années.

 

L’image reste toutefois un sujet de débat pour les amateurs de Law & Order puisque les trois séries sont en effet diffusées depuis plusieurs années déjà aux États-Unis dans leur format originel 1.78. Se pose dès lors la question de savoir à quel moment la production a-t-elle commencé à tourner dans ce format ? Si l’image DVD 1.33 des trois premières saisons de Law & Order (qui, rappelons-le, remontent aux débuts des années 1990) ne surprend guère, le constat est déjà plus dérangeant dans le cadre de la 14ème saison qui date de 2003-2004. Et que dire alors des DVD des deux autres shows dont seuls les derniers coffrets parus cette année (la quatrième saison de SVU et la troisième de CI) offrent désormais ledit format 1.78 16/9 ?

 

Un autre débat, d’ordre artistique cette fois, concerne les déclinaisons internationales avalisées par Wolf lui-même, et en particulier le Paris enquêtes criminelles Hexagonal, copie-carbone du CI original. Mais peu importe la qualité ou bien même l’avenir de ces versions délocalisés aux yeux des sériephiles de la première heure, dès lors que leur franchise reste en vie pendant de longues années encore, ce qui semble être bien partie pour être le cas puisque la chaîne américaine NBC vient tout juste de reconduire Law & Order et SVU pour la saison 2008/2009 (cf. news). Et Dick Wolf dans tout cela, qu’en pense-t-il (des dérivées, de la longévité…) ? Autant de questions que nous avons eu l’occasion de lui poser en personne lors de notre rencontre au Festival de Télévision de Monte-Carlo en juin dernier. Bonne lecture à tous les « Law & Orderiens »…

 

 

 

 

L’INTERVIEW DE DICK WOLF

Retrouvez l’interview en cliquant sur l’autoportrait ci-dessous :

 

 

 

 

 

 

 

LES COFFRETS DVD DE LAW & ORDER

Retrouvez les fiches/tests DVD en cliquant sur les visuels ci-dessous :

   

 

NEW YORK DISTRICT / NEW YORK POLICE JUDICIAIRE

 

 

 

 

NEW YORK UNITÉ SPÉCIALE

 

 

 

 

NEW YORK SECTION CRIMINELLE

 

 

 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire