Barry : pourquoi cette comédie noire sur un tueur à gages est un must-see de 2018

Alexandre Janowiak | 29 mai 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Alexandre Janowiak | 29 mai 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Terminée début mai sur HBO (et OCS en France), la première saison de Barry est une des plus belles surprises de cette année 2018. On vous dit pourquoi il faut absolument la regarder.

 

 

SON PITCH IMPROBABLE

Créé par Alec Berg et Bill HaderBarry raconte l'histoire de Barry Berkman. Cet ancien marine solitaire devenu tueur à gages déteste son boulot et vit dans la dépression. Malheureusement, il est tellement bon que son employeur ne veut pas se passer de lui. Après une mission réussie, Barry se rend à Los Angeles pour exécuter un nouveau contrat pour le compte de la mafia tchétchène.

Il file alors de près sa cible Ryan Madison au club de gym où il travaille et à ses cours de théâtre en fin de journée. Sur place, en découvrant cette bande d'aspirants comédiens enthousiastes et passionnés, Barry a une révélation : il veut lui aussi devenir acteur et retrouver goût à la vie.

 

Photo Henry Winkler, Bill HaderHenry Winkler et Bill Hader

 

BARRY BERKMAN

Le personnage principal de Barry est une merveille d'écriture. A la fois tendre et cruel, attachant et détaché de tout... Barry Berkman est un de ces anti-héros qu'on aime à détester et dont on espère qu'il va s'en sortir malgré sa profonde inhumanité. Agissant presque comme un robot, Barry ne doit pas se questionner sur les contrats à remplir et doit tuer sans remords les personnes désignées, qu'elles soient bonnes ou mauvaises.

De plus, la dépression professionnelle et personnelle qu'il connaît lors de son arrivée à Los Angeles va l'emmener à rêver et repenser son quotidien et son futur. Cependant, si ses rêves éveillés devenaient réalité, il se pourrait bien qu'ils ne soient pas aussi positifs que prévus. La réflexion sur l'illusion de l'idéal fait partie intégrante de Barry, de son personnage principal comme de ses rôles secondaires.

En effet, si Barry Berkman est parfaitement écrit, il est aussi épaulé par des personnages secondaires plutôt bien développés : l'inspecteur Moss (Paula Newsome), le prof de théâtre Gene Cousineau (incroyable Henry Winkler), l'employeur de Barry, Monroe Fuches (Stephen Root), l'attachiante Sally Reed (Sarah Goldberg) ou encore les membres de la mafia tchétchène interprétés par les géniaux Glenn Fleshler et Anthony Carrigan.

 

Photo Stephen Root, Bill HaderMonroe Fuches et Barry 

 

BILL HADER

L'acteur connu du grand public depuis ses passages au sein du Saturday Night Live est un génie de la comédie américaine. Qu'il s'agisse de simples rôles secondaires hilarants (SuperGraveTonnerre sous les Tropiques), d'un rôle principal dans Crazy Amy, voire qu'il use uniquement de sa voix dans Vice Versa ou Sausage Party, l'Américain a sans doute le talent d'un Jim Carrey sans la notoriété.

Avec BarryBill Hader confirme qu'il est surtout un acteur polyvalent capable de fusionner sa fougue comique avec un registre plus dramatique. Dans la peau de Barry Berkman, il réalise une performance ahurissante de comédien et provoque quasiment à lui seul l'ensemble des gags tordants, des scènes tragiques et des moments plus tendres du show de HBO.

Mieux, il se révèle également être un brillant réalisateur grâce à Barry en mettant en scène les trois premiers épisodes de cette saison 1.

 

Photo , Bill HaderBill Hader, un génie aux multiples facettes

 

UN MÉLANGE DES GENRES

Bill Hader est pour beaucoup dans la réussite de la série en incarnant brillamment le personnage principal du show. Il l'est aussi grâce au scénario qu'il co-écrit. En effet, au-delà de son point de départ totalement improbable déjà évoqué plus haut, le récit de Barry est une grande réussite. En alliant un humour cynique décalé et corrosif à des scènes tragiques et violentes, des situations rocambolesques à des grosses scènes d'action, des quiproquos à des séquences d'amour, la série américaine surprend en permanence.

La série s'amuse ainsi à désidéaliser sur le ton de l'humour la fonction de tueurs à gages souvent perçue comme trépidante dans la fiction. Elle montre la facette fastidieuse du métier : Barry est forcé de ne se prendre d'affection pour personne, il doit vivre continuellement dans des hôtels, passé de ville en ville, ses missions l'obligent à attendre des heures sans pouvoir rien faire d'autres, l'organisation est loin d'être exemplaire (alias les délirants tchétchènes)... Pour autant, dans le même temps, la série n'en oublie pas de montrer également la cruauté de l'assassinat organisé.

 

Photo Bill HaderAttendre immobile pendant des heures pour tuer quelqu'un qui a dit que c'était génial ? 

 

LA MEILLEURE SÉRIE DE 2018 ?

En cinq mois, l'année 2018 nous a livrés des shows inédits de très belle facture sur le petit écran avec le glaçant The Terror (notre critique complète), les efficaces Mosaic (notre critique complète) et Seven Seconds (notre critique complète), l'étrange Here and Now (notre critique complète) ou l'old school Perdus dans l'espace (notre critique complète). Et avec Sharp ObjectsManiacCastle RockThe First ou Too Old to Die Young, les séries devraient encore nous offrir quelques bijoux dans les sept mois à venir.

Au milieu de tout ça, Barry était sans doute moins attendu. Pourtant, la série de Bill Hader et Alec Berg pourrait bien être la série qui restera dans les têtes en fin d'année. En effet, outre son magistral Bill Hader, son scénario superbement ficelé, son mélange des genres époustouflant... la série HBO bénificie d'un rythme parfait avec son format 30 minutes, d'une ambiance sombre aussi envoûtante qu'inquiétante et d'une partition harmonieuse signée David Wingo (Midnight SpecialTake Shelter).

Impossible d'affirmer si Barry sera la meilleure série de l'année 2018. En revanche, quoi qu'il arrive une chose est sûre, la saison 2 est d'ores et déjà une de nos plus grosses attentes séries de l'année prochaine.

 

Affiche

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Le rol’
31/05/2018 à 17:24

Well done..
Premiere saison parfaite et role d’une vie pour Hader.

Hank Hulé
30/05/2018 à 15:01

@la rédac : vu la qualité de la série, une critique suivra nécessairement...
dans l'attente...

Alexandre Janowiak - Rédaction
30/05/2018 à 12:29

Salut @Hank Hulé,

on a prévu de jeter un œil à Killing Eve dans les prochains jours. A voir si une critique suivra... ;)

Bonne journée !

Alyon
30/05/2018 à 10:03

Critique qui donne envie d'aller jeter un oeil à cette série !!

Hank Hulé
30/05/2018 à 08:37

Je suis moins convaincu : les scènes de "cours de théâtre" sont un peu relou et répétitives.
Sinon, c'est très sympa, notamment grâce aux tchétchènes qui sont à pisser de rire.

L'autre grand cru de cette année est, selon moi, Killing Eve.
Vous en parlez quand vous voulez...

l'inconnu
30/05/2018 à 00:15

Entièrement d'accord. Série géniale.

votre commentaire