Westworld Saison 2 Episode 7 : le temps des souvenirs, des révélations et des morts

Alexandre Janowiak | 4 juin 2018 - MAJ : 04/06/2018 14:31
3
Affiche

Après un épisode 6 plein de surprises, Westworld continue à nous stocker d'innombrables données scénaristiques dans la tête avec son nouvel épisode.

ATTENTION SPOILERS !

 

 

LE DÉBUT DES RÉUNIONS

Ashley Stubbs (Luke Hemsworth) commence à se méfier des autres membres de Delos et veut faire équipe avec Bernard (Jeffrey Wright). Mais ils sont arrêtés par Karl Strand (Gustaf Skarsgård) qui pense que l’un d’eux a tué Theresa Cullen (Sidse Babett Knudsen vous vous souvenez ? C'est Bernard qui l'a butée dans la saison 1). Il les amène à l’endroit où Bernard l’a tuée et où les attend Charlotte Hale (Tessa Thompson). Sur place, ils découvrent une salle où sont cachés des androïdes qui s’avèrent tous êtres des représentations de Bernard.

Le secret de Bernard sur sa véritable identité vis-à-vis de Charlotte Hale et des employés de Delos est enfin terminé. Charlotte Hale décide donc d’essayer de rentrer dans la mémoire de Bernard pour comprendre ce qu’il s’est passé lors de l'attaque de La Mesa par les hôtes rebelles. Ce prologue qui intervient avant le générique se déroule en effet dans le futur. Reste à savoir s'il se déroule des jours, semaines ou mois après la rebellion et le chaos.

 

Photo Tessa ThompsonCharlotte Hale pas hyper rassurée

 

A l’autre bout du parc, l’homme en noir (Ed Harris) est toujours poursuivi par la Ghost Nation. Il arrive dans un petit hameau où viennent de se cacher Maeve et sa fille. Lorsqu’ils tombent sur elles, l’homme en noir pense encore à une ruse de Ford pour le jeu. Sauf que c’est loin d’être le cas (en tout cas à notre connaissance, avec Ford on ne sait jamais après tout) et Maeve (Thandie Newton) lui tire donc dessus.

Alors qu’il se cache là où il peut, Maeve se met à contrôler l’esprit des membres androïdes du groupe de William qui l’attaquent un à un. Tristement, comme on pouvait s'y attendre, le pouvoir de Maeve est utilisé un peu au bon vouloir des scénaristes selon les situations. William est très amoché, elle s’apprête à le tuer mais Lawrence (Clifton Collins Jr) l’en empêche. Jusqu’au moment où elle réussit à lui remémorer les actes atroces de William avec sa famille grâce à son pouvoir, encore... Lawrence tire alors sur William et va pour l’achever quand Delos débarque de nulle part et tue Lawrence.

L’homme en noir s’en sort in extremis seul caché derrière des caisses en bois. Pendant ce temps, la fille de Maeve se fait à nouveau capturer par les Indiens sous les yeux d’une Maeve désespérée qui se fait tirer dessus par Delos à son tour. Heureusement, Lee Sizemore (Simon Quarterman) est de la partie, explique qu’il ne faut pas la tuer mais la ramener à la base.

 

Photo Thandie NewtonMaeve desespérée devant le nouveau kidnapping de sa fille 

 

LA GUERRE DES MONDES

Après le prologue, retour à l’endroit où l’épisode précédent s'était plus ou moins terminé avec l'attaque de Dolores (Evan Rachel Wood) sur le bâtiment principal de Delos (La Mesa). Alors que Charlotte et Ashley protègent Peter Abernathy (Louis Herthum), l’armée de Delos se fait dézinguer par le groupe de Dolores qui use des armes modernes.

Sentant que la situation n’est plus contrôlée par Delos, Charlotte veut accélérer le processus de récupération des données. Mais ce n’est pas si simple car les données sont bien trop importantes et ne peuvent pas se transférer aussi vite que souhaitée. Elle ordonne alors aux techniciens d’extraire l’unité technologique du cerveau d’Abernathy.

Pas de chance, elle n'aura pas le temps de le faire car Dolores et Teddy (James Marsden) arrivent sur place et mettent en joue Ashley et Charlotte. Charlotte tente de parler avec Dolores mais l’androïde prend les choses en main. Il semble même qu’elle sait finalement bien plus de choses sur ce que cache son père que Charlotte elle-même et connaît bien les intentions de Delos (copier les esprits tout ça…).

 

Photo Louis Herthum, Evan Rachel Wood, James MarsdenDolores retrouve son père

 

Après une confrontation froide et percutante entre les deux femmes, Dolores s’apprête à tuer la chef de la direction. Sauf que Peter Abernathy revient à lui grâce au sacrifice d’Angela (Talulah Riley), qui quelques étages plus bas, s’est fait exploser dans Le Berceau, détruisant toutes les sauvegardes. Alors que Dolores est distraite par son père, Ashley et Charlotte s’échappent. Pendant ce temps, Teddy essaye de contenir l’armée de Delos et tue sans pitié le chef de l’équipe de crise Coughlin (Timothy V. Murphy). Après avoir fait le ménage, il revient aider Dolores à retirer les données de Peter.

Lorsqu'ils prennent la fuite pour se rendre à la Vallée Lointaine, Dolores retrouve une Maeve déboussolée et abîmée dans les garages de Delos. Dolores lui propose d'achever ses souffrances en la tuant mais Maeve refuse pour tenir sa promesse, ce qu'accepte Dolores. La chef de la rebellion la laisse alors derrière elle et part avec Teddy et sa cavalerie (mais sans Clementine qui a été tuée pendant la bataille de La Mesa) vers la Vallée lointaine, les données de son père en main.

 

Photo James Marsden, Evan Rachel Wood, WestworldEn route vers la Vallée lointaine

 

RÉEL VIRTUELLEMENT...

Avant qu'Angela fasse exploser la base de données, Bernard était connecté au Berceau et on le retrouvait en pleine discussion avec Robert Ford (Anthony Hopkins de retour dans le game) qui lui explique que son esprit a été transféré juste avant qu’il soit tué par Dolores. Esprit transféré par Bernard lui-même, comme il le voyait dans ses souvenirs. Si l’information n’est pas une grande révélation tant on se doutait que Robert Ford avait toujours eu une longueur d’avance et qu’il semblait derrière tout ce désordre, la scène est puissante et remarquable.

D’autant plus lorsqu’on comprend finalement les véritables intentions de feu James Delos et Robert Ford avec Westworld. L’objectif était de comprendre les visiteurs et de pouvoir les copier, leur esprit et leur cerveau. Comme le dit Bernard, il ne s’agissait « pas de coder les hôtes mais de décoder les visiteurs ». Le moyen à long terme de pouvoir transmettre grâce à toutes les informations recueillies auprès des humains, le libre arbitre aux androïdes. Puis évidemment, de donner l’immortalité à l’esprit humain.

Malheureusement, sur ce dernier point, Robert Ford explique à Bernard que Delos n’a pas encore totalement réussi. Si son esprit a bel et bien été copié, il ne fonctionne que dans le monde irréel et se désagrègerait à la manière de James Delos dans le monde réel. Rien n’est encore parfait donc… Et si Bernard lui demande ce que cache la Vallée lointaine pour obtenir des ultimes informations sur l’histoire créée par Robert Ford, ce dernier ne lui révèle rien, préférant laisser le mystère perdurer jusqu’à sa fin.

 

Photo Anthony Hopkins, Jeffrey WrightAnthony Hopkins's back in the game

 

... OU RÉELLEMENT VIRTUEL

Plus tard, Ford et Bernard se rendent à l’endroit de la création de Bernard : la maison que construisait Arnold dans ce monde irréel. Il apprend aussi, et nous par la même occasion, qu’il était testé par Dolores sur sa conformité avec Arnold parce qu’elle était la seule à connaître parfaitement Arnold lui-même.

Ford explique cependant à Bernard qu’il ne survivra pas dans le monde réel à cause de sa vraie nature. Le seul moyen qu’il puisse avoir une chance ?  Lui retirer son libre-arbitre. L’action de Ford sur Bernard achève le redémarrage du système entier (du Berceau en gros) et reconnecte Bernard au monde réel. Elsie lui apprend que La Mesa est attaquée par les hôtes et qu’ils doivent s’échapper.

 

Photo Shannon WoodwardElsie est interprétée par Shannon Woodward

 

Pendant qu’ils cherchent un moyen de s’enfuir, Bernard comprend qu’il a emmené l’esprit de Ford avec lui dans le monde réel et doit suivre ses instructions. Il trouve un moyen de se débarrasser d’Elsie et massacre quelques humains sur ordre de Ford. Cependant, au-delà de ça, Ford lui fait comprendre que l'histoire qu'il avait pensée n'existe plus et que c'est Bernard qui doit prendre le contrôle maintenant. Il décide d'éteindre le système et de laisser le champ libre à Dolores.

Quelques instants plus tard, on comprend que tous ces événements traversent l'esprit de Bernard alors qu'il est analysé par Charlotte (l'épilogue de l'épisode est la fin du prologue). Après des longues recherches, Charlotte a réussi à lui faire dire où se trouvent les données de Peter : secteur 16, zone 4.

 

Photo Tessa ThompsonCharlotte Hale a enfin découvert le secret de Bernard

 

OPEN DATA, BIG DRAMA

Il n'y a pas de doute, Westworld a été pensé, repensé et re-repensé des dizaines et des dizaines de fois pour que tout colle à merveille et que l'assemblage final soit solide et maitrisé. Avec cet épisode 7, remarquablement réalisé par Nicole Kassell (The LeftoversThe Americans), Jonathan Nolan et Lisa Joy nous noient encore sous les informations pour accentuer toujours plus son intrigue totalement dingue.

Pourtant, même si le nombre de personnages et de situations est abondant dans cet épisode, l'épisode est beaucoup plus fluide qu'habituellement. Une limpidité clairement due à une narration plus simple parce que le coeur du récit se déroule sur la même timeline. Le casse-tête est donc moindre et les interactions entre chaque personnage ont enfin lieu facilitant l'avancée de l'histoire.

 

Il y a donc du mieux dans ce nouvel épisode de Westworld, notamment grâce à une narration plus efficace. Certes, les révélations scénaristiques sur Ford et ses objectifs n'ont rien de très inattendu si l'on a suivi la série attentivement. En revanche, elles prouvent que l'ensemble du scénario imaginé par les créateurs du show est parfaitement maitrisé, tout s'emboîtant à merveille.

Dommage cela dit qu'ils l'aient rendu inutilement complexe jusqu'ici. Espérons qu'avec moins de timelines, les trois derniers épisodes de cette saison 2 sauront balayer ce revers narratif qui alourdit la série depuis maintenant sept épisodes.

Un nouvel épisode de la saison 2 de Westworld, chaque semaine (lundi) à partir du 23 avril sur OCS. 

 

Affiche

commentaires lecteurs votre commentaire !

Cookie44
06/06/2018 à 19:42

Pardon pour le double post, le commentaire n'a pas semblé fonctionner la première fois, mais apparemment si ^^

Cookie44
06/06/2018 à 19:41

Vous dites dans votre résumé que "Tristement, comme on pouvait s'y attendre, le pouvoir de Maeve est utilisé un peu au bon vouloir des scénaristes selon les situations."
Après avoir lu les résumés précédents, j'en ai conclu que vous parliez du fait qu'elle n'ait pas utilisé ses pouvoirs contre la Ghost Nation lorsque les guerriers de celle-ci attaquent sa fille qu'elle réussi à faire s'échapper. (Vous les appelez d'ailleurs "Indiens", mais ce ne sont pas de simples indiens rappelons-le, ce sont des guerriers de la "Ghost Nation" dont tout le monde semble si effrayé)
Or dans l'épisode 3 ou 4, Maeve et son groupe croisent des cavaliers de la Ghost Nation (en traversant une rivière), et elle constate que ses pouvoirs n'ont aucun effet sur eux. Elle ne peut donc pas les utiliser sur eux lors de l'attaque à son ancienne maison avec sa fille et la nouvelle mère, du moins c'est ce que j'ai compris.
De même, elle l'utilise bel et bien sur les sbires du vieux William et de Lawrence, mais son pouvoir ne fonctionne pas sur Lawrence lui-même, peut-être parce qu'il est un minimum conscient ?
Selon moi - et ce n'est bien sûr qu'une théorie -, le pouvoir de Maeve ne fonctionne pas sur les hôtes conscients. Cela veut-il dire que la Ghost Nation est consciente ? Ou bien qu'ils sont à part pour encore une autre raison ? Mystère.. on en apprendra certainement plus dans l'ep 8 qui leur est consacré :D

Cookie44
06/06/2018 à 19:38

Bonjour !

Vous dites dans votre résumé que "Tristement, comme on pouvait s'y attendre, le pouvoir de Maeve est utilisé un peu au bon vouloir des scénaristes selon les situations."
Après avoir lu les résumés précédents, j'en ai conclu que vous parliez du fait qu'elle n'ait pas utilisé ses pouvoirs contre la Ghost Nation lorsque les guerriers de celle-ci attaquent sa fille qu'elle réussi à faire s'échapper. (Vous les appelez d'ailleurs "Indiens", mais ce ne sont pas de simples indiens rappelons-le, ce sont des guerriers de la "Ghost Nation" dont tout le monde semble si effrayé)
Or dans l'épisode 3 ou 4, Maeve et son groupe croisent des cavaliers de la Ghost Nation (en traversant une rivière), et elle constate que ses pouvoirs n'ont aucun effet sur eux. Elle ne peut donc pas les utiliser sur eux lors de l'attaque à son ancienne maison avec sa fille et la nouvelle mère, du moins c'est ce que j'ai compris.
De même, elle l'utilise bel et bien sur les sbires du vieux William et de Lawrence, mais son pouvoir ne fonctionne pas sur Lawrence lui-même, peut-être parce qu'il est un minimum conscient ?
Selon moi - et ce n'est bien sûr qu'une théorie -, le pouvoir de Maeve ne fonctionne pas sur les hôtes conscients. Cela veut-il dire que la Ghost Nation est consciente ? Ou bien qu'ils sont à part pour encore une autre raison ? Mystère.. on en apprendra certainement plus dans l'ep 8 qui leur est consacré :D

votre commentaire