Westworld Saison 2 Episode 6 : le retour le plus inattendu de la mort qui tue

Alexandre Janowiak | 28 mai 2018
9
Affiche

L'épisode 5 de la saison nous transportait dans Shogun World pour la première fois de la série. Où nous a menés ce nouvel épisode de Westworld ?

ATTENTION SPOILERS

 

 

BADASS TEDDY BEAR

Dans un flash-back, on retrouve Arnold (Jeffrey Wright) en train de questionner Dolores (Evan Rachel Wood) comme on l’a vu faire des centaines de fois depuis le début de la série. Sauf que surprise, en fait ce n’est pas lui qui la teste mais bien Dolores qui teste en fait Bernard. Elle cherche à sonder sa fidélité et la scène qui semble s’être répétée des dizaines de fois entre les deux personnages n’est pas sans rappeler les séquences de discussions entre Williams et James Delos dans l’épisode 4.

De retour dans Westworld, Teddy (James Marsden) a perdu toute son humanité après voir été rebooté par Dolores. Résultat, il est devenu un homme sans pitié prêt à tuer froidement pour obtenir ce que Dolores souhaite. Le groupe monte ensuite dans le train de Sweetwater et part pour l'accueil de Westworld. Presque arrivés, Teddy et Angela (Talulah Riley) détachent le wagon moteur qui explose dans les coulisses du bâtiment.

 

Photo Evan Rachel WoodEvan Rachel Wood joue du piano avant quelqu'un d'autre ?

 

Dans les coulisses, Ashley Stubbs (Luke Hemsworth) découvre le massacre perpétré par les hôtes aux côtés de Charlotte Hale (Tessa Thompson) . Ils détiennent Peter Abernathy (Louis Herthum) et réussissent enfin à prévenir Delos qu’ils ont ce qu’ils recherchent. En attendant leur arrivée, ils le clouent sur une chaise avec l’aide d’employés. Puis quelques instants plus tard, Ashley accueille Coughlin, sorte de meneur de l'équipe de crise du parc. Lorsque ses hommes remettent en marche la carte du parc, lui, Ashley et Charlotte constatent que le train fonce droit sur le bâtiment central où ils sont et ressentent son explosion lors de l'impact.

Le moyen efficace de replacer les deux trames dans la même timeline et de potentiellement simplifier les arcs narratifs présents au coeur de cette saison 2 dans un ensemble plus simple et moins brouillon maintenant que ces deux arcs (plus celui de Bernard et Elsie dont on parle plus bas) se déroulent à la même période.

 

Photo Jeffrey WrightBernard fait des expériences chelous pendant ce temps, on en parle plus bas

 

LA FIN DU SHOGUN ?

A Shogun World, le combat qui s’annonçait à la fin de l’épisode 5 avec Maeve a déjà eu lieu. Un amoncellement de cadavres entoure la rebelle de Westworld interprétée par la parfaite Thandie Newton et sa nouvelle acolyte Akane. En sortant, elle continue à user de son pouvoir de télépathie pour que deux samouraïs se suicident.

En revanche, elle ne l’utilise pas pour sauver la peau d’Akane et laisse se dérouler à la loyale un duel vif et sanglant entre le samouraï Musashi (Hiroyuki Sanada) et un méchant nippon. Si l’issue du combat n’est pas surprenante, on peut se réjouir de constater enfin la violence extrême annoncée de ce nouveau parc grâce à quelques plans bien graphiques sur un bras tranché et une tête découpée.

 

 

PhotoUn joli combat bien sanglant 

 

Au milieu d’une petite forêt de bambou qui fait très artificielle, le groupe mené par Maeve arrive à l’endroit où Akane voulait déposer le cœur de sa fille. Alors que Lee et les deux employés du parc trouvent le lieu menant aux coulisses du parc, Akane et Misushi décident de ne pas les suivre et de rester à Shogun World. En revanche, il semblerait que Maeve quitte les terres japonaises pour de bon (il en serait déjà fini de Shogun World ?) et de retrouver les grandes étendues désertes de Westworld.

Pour elle, il ne s’agit cependant pas d’une plaine comme les autres mais bien de celle où se déroule le souvenir de sa fille. Persuadée de devoir mener cette dernière mission, Maeve part seule à la recherche de sa fille en laissant son groupe et tombe sur son ancienne maison et sa petite fille (et sa nouvelle mère). Malheureusement, comme le scénario vécu par Maeve, elles sont attaquées par des Indiens mais Maeve réussit à sauver la petite fille grâce à Hector, Armistice... Bizarrement, elle n'a pas usé de ses pouvoirs de télépathie (les avait-elle uniquement à Shogun World ?)

Pendant ce temps, Lee Sizemore (Simon Quarterman) en profite pour contacter l'administration de Delos (Charlotte Hale ?) et tenter de s'échapper avec un des mecs du parc. Félix préfère, lui, rester avec Maeve et son groupe.

 

 

Photo Thandie NewtonRetrouver sa fille mais à quel prix pour l'avenir ? 

 

UNE AFFAIRE DE FAMILLE

Retour sur la timeline de l’homme en noir (Ed Harris) avec sa fille Grace. Elle veut l’aider à réaliser son objectif mais il est persuadé qu’elle est une androïde créée par Ford. Le bon vieux William n’a pas les idées claires et ne fait plus confiance en personne. Au coin du feu - la scène est très mal éclairée et est bien trop sombre pour s'apprécier correctement -, les deux prennent enfin le temps de discuter ensemble de leur passé. Grace (Katja Herbers) raconte pourquoi elle est revenue sur l’invitation de Charlotte Hale, pourquoi elle est retournée à Raj World – son parc préféré depuis enfant – et rappelle à son père que son désir fou du labyrinthe de Westworld a sans doute causé la mort de sa mère.

Les deux semblent réconciliés et pourtant le lendemain matin, Grace constate qu’il l’a abandonnée au milieu de nulle part. Par manque de confiance et imaginant toujours qu'elle est une hôte créée par Ford lui-même ? Peut-être. En tout cas, sa décision aura peut-être de graves conséquences pour sa troupe dans la suite puisque l'homme en noir et ses hommes se retrouvent mal en point face aux Indiens de la Ghost Nation.

 

Photo Ed Harris, Katja HerbersDes retrouvailles qui en disent plus sur le passé de l'homme en noir

 

BACK IN TOWN

Après un épisode 5 riche et facile à suivre narrativement, Westworld reprend sa narration chorale exigeante et fouillis passant d’une timeline à une autre, de personnages à d’autres… Ainsi, même si quatre groupes et deux timelines sont déjà présents dans ce sixième épisode, on retrouve aussi Bernard et Elsie. Le duo arrive dans le hall d’accueil du parc puis dans les coulisses. Sur place, Elsie découvre que le serveur du parc nommé Le Berceau est hors de contrôle et improvise totalement depuis plusieurs jours.

Bernard décide alors de se rendre dans Le Berceau avec Elsie pour qu’il puisse se connecter aux données. Bernard se souvient avoir apporté quelque chose dans cet endroit et comprend que le seul moyen de comprendre ce mystère est d’extraire ces données à lui. Au même moment dans le vraie monde et alors que Bernard est en pleine expérience mentale, Elsie ressent la détonation du train.

L'expérience de Bernard est matérialisé à l'écran par un format différent (2:35), l'homme-hôte y revit le scénario d’origine de Westworld que chaque spectateur avait découvert lors du pilote de la série aux côtés de Teddy. Sauf que lorsqu’il entre dans la maison close tenue par Maeve, l'homme qui joue du piano lui lâche un "bonjour mon vieil ami". C'est Robert Ford !

 

Photo Anthony Hopkins"Hello, old friend !"

 

SPACE WORLD

Phase Space, cet épisode 6 de Westworld, est d'une très grande richesse et contient quantités d'informations sur l'ensemble des personnages de la série et leur passé. Il ouvre encore des perspectives folles avec la rebellion de plus en plus fortes et menaçantes du groupe de Dolores vis à vis de Delos. Mieux, il promet encore une folie scénaristique avec le retour de Robert Ford dans le récit ou au moins le retour de son esprit qu'il pourrait bien avoir réussi à implanter à l'intérieur du Berceau avant de mourir.

En revanche, le montage choral de plus en plus ardu de la série, proposant au moins trois timelines différentes et suivant cinq groupes de personnages différents, commence à devenir profondément dérangeant. Il peut nuire à la compréhension d'un récit qui finalement n'est pas si compliquée que ça quand on relie les points bout à bout. Comme si Jonathan Nolan et Lisa Joy s'amusaient à complexifier inutilement leur récit pour lui donner une plus grande valeur.

 

Westworld continue à épater techniquement et surprendre un minimum scénaristiquement pour garder l'attention. On regrette cependant que la série persiste à avancer dans un montage aux multiples arcs narratifs qui n'offrira pas la possibilité à chaque spectateur de découvrir toutes les subtilités du récit. A moins qu'il n'y en ait pas justement ?

Un nouvel épisode de la saison 2 de Westworld, chaque semaine (lundi) à partir du 23 avril sur OCS. 

 

Affiche

commentaires lecteurs votre commentaire !

fasto
01/06/2018 à 20:13

Lent, et inutilement compliqué. J’ai zappé.

Olric
30/05/2018 à 17:45

@Alfred : la saison 2 de Legion tourne vraiment en rond, on privilégie la forme sur le fond, et du coup c'est relativement ennuyeux...

Ford
29/05/2018 à 12:45

C es justement LE faite qui es plusieurs timeline qui rend la serie géniale , ecran large vous comprenez rien aller regarder avengers LE film qui sert à rien

Siempregaga
29/05/2018 à 03:59

"Bizarrement, elle n'a pas usé de ses pouvoirs de télépathie "
Il me semble que dans un des premiers ep de cette saison, elle ne pouvait déjà pas utiliser ses phrases-clés sur les Hôtes de la Ghost Nation

Yellow submarine
29/05/2018 à 02:24

Ah bravo merci de spoiler des le titre principal

Barbadoom
29/05/2018 à 01:46

Moi j'ai accroché au 6 épisodes de WestWorld qui se focalise sur 3 factions qui risquent de s'opposer dans les prochaines saisons comme le téléfilm Le Fléau de Stephen King. Le bien contre le mal et étonnamment j'ai été surpris de découvrir qu'il ne fallait pas se fier au apparence vis à vis de Dolorès...

Thierry
29/05/2018 à 00:17

@Alfred - Légion Saison 1 était et reste excellent, je dirais même sublime, mais j'ai beaucoup de mal avec la saison 2 dont je n'ai vu, et très péniblement encore, que les 25 premières minutes de l'épisode 1. Huh....??? Help, somebody, help.... :))

Alfred
28/05/2018 à 22:43

La série reste fascinante - voire la réaction de Dolores face à la transformation de Teddy qu'elle a pourtant provoqué, ce face à face Dolores-Bernard qui remet en cause tout ce qu'on avait imaginé, etc.
Et Il me semble qu'il n'y a que deux timeline. Au contraire je la trouve plus focalisé sur les personnages. Les arcs sont traités tous ensemble. Pas de pause dans une histoire par rapport à une autre.
Et ce Twist, attendu certes, mais qui fait bien plaisir. Non pour l'instant cette saison 2 tient très bien la route.

Et rien sur Légion? La saison 2 est un peu inégale, mais certains épisodes sont juste sublime.

Grunt
28/05/2018 à 20:11

L'esbroufe narrative a pris le pas sur l'émotion et les personnages, j'ai lâché. La série devient aussi artificielle que ses robots...

votre commentaire