Twin Peaks Saison 3 Episode 11 : le feu sacré !

Benjamin Malka | 25 juillet 2017
56
Twin Peaks

Plus nous avançons, plus cette troisième saison de Twin Peaks apparaît comme une prodigieuse synthèse de l'oeuvre de son créateur, David Lynch. Et ce, pour notre plus grand plaisir, avouons-le. Quant est-il cette semaine avec ce onzième épisode?

ATTENTION SPOILERS

 

 

BLACK FIRE

Voici encore une fois un épisode magistral et terriblement oppressant. Alors qu'il ne reste que sept épisodes avant le dénouement, tout semble clairement s’accélérer dans le monde de Dale Cooper.

Comme pressenti, la ville de Twin Peaks reprend petit à petit une place centrale dans l'intrigue(s), toujours divisé(es) entre elle, Buckhorne et Las Vegas. Tout commence ici avec une scène en plan-séquence où des enfants jouent à la balle, avant d’apercevoir l'une des victimes de Richard dans l'épisode précédent, manifestement toujours en vie bien que salement amochée.  

C'est ensuite que Becky entre en scène, furieuse contre son mari, Steven, et qui va même essayer de le tuer, en prenant la voiture de Shelly, sa mère, au passage. Une tentative infructueuse qui dévoile tout de même un élément que nous n'avions pas vu venir : Becky est en fait la fille de Shelly et de Bobby Briggs, qui étaient, rappelons-le, amants. Une continuité d'autant plus intéressante avec les premières saisons quand on voit que Shelly est désormais en couple avec le dealer interprété par Balthazar Getty (aperçu dans l'épisode 6). Décidément, s'attirer des ennuis est une tradition familiale.

 

Photo Amanda SeyfriedAmanda Seyfried interprète Becky

 

Hawk et le Sheriff Truman découvrent quant à eux l'emplacement du fameux lieu indiqué par le mémo du Major Briggs, avant de recevoir un coup de fil de Margareth (la femme à la buche) leur indiquant que cet endroit est proche du feu. Dur de ne pas penser à "Fire Walk With Me", qui était la phrase clé des premières saisons et du film. A n'en pas douter, il s'agit d'une sorte de feu sacré représentatif des forces mystérieuses de la fôret, aussi bien bonnes que mauvaises. Le lieu en question est par ailleurs situé dans les montagnes de Blue Pine, un endroit clé pour ceux qui ont lu L'Histoire Secrète de Twin Peaks de Mark Frost. En effet, c'est un emplacement où tous les événements paranormaux de la ville sont survenus depuis des dizaines, voire des centaines d'années. 

 

CAT ON THE ROOF

L'équipe du FBI, toujours emmenée par Gordon Cole, avec Albert, Tammy et Diane, se rend sur les lieux où Hastings déclare avoir aperçu le Major Briggs. Sur place, Gordon, Albert et Diane (qui semble décidément jouée un double jeu) aperçoivent des hommes en noirs. Les fameux que nous avons pu voir dans l'épisode 8 et qui sont probablement des serviteurs de la Black Lodge.

Alors que Gordon semble absorbé dans une sorte de vortex (la scène est visuellement remarquable et alterne les points de vues des personnages), un des hommes en noir vient tuer sauvagement Hastings. Gordon parvient à revenir à la réalité, et découvre ensuite avec Albert le cadavre de Ruth Davenport, la maitresse de Hastings. L'équipe du FBI, bien que perplexe, semble donc avoir trouvé un passage vers la dimension de la Black Lodge, où les partenaires de Bob semblent oeuvrer. Difficile cependant de prévoir ce que Cole et son équipe feront en conséquence. 

Nous aprécions ici au passage tout le talent de Lynch pour mettre en scène des événements étranges dans un cadre des plus ordinaires (ici la campagne du Dakota du Sud), avec une noirceur et une poésie rare. De la magie noire, en somme.

 

Photo Robert Knepper, James BelushiRobert Knepper et Jim Belushi

 

MILLION DOLLAR DOUGIE

L'épisode consacre ensuite sa dernière partie au personnage de Dougie/Cooper, décidément le plus émouvant et le plus attachant de cette nouvelle saison. Ce dernier, convoqué par son supérieur, se voit obligé de rencontrer les frères Mitchum pour leur rembourser la somme de 30 millions de $. Etant donné que ces deux là veulent le tuer, la situation est donc assez haletante. Alors que Dougie voit le One Harmed Man avant de monter dans la limousine qui doit le conduire au rendez-vous, l'un des frères Mitchum, joué par Jim Belushi, raconte à son frère qu'il a vécu la rencontre dans son rêve.

Une fois arrivé sur place, Dougie porte avec lui un carton, qui semble contenir l'indice qui pourrait lui sauver la vie selon le rêve du frère Mitchum. Et là, remarquable tour de force lynchien, le carton contient en fait une tarte aux myrtilles, emblème de la série et également le seul élément qui pouvait lui sauver la vie, car c'est précisément l'indice qui indique aux Mitchum de laisser Dougie en vie.

Les trois protagonistes terminent dans un restaurant du Casino des deux frangins, où Dougie rencontre la vieille dame qu'il avait aidé aux machines à sous. La scène est assez bouleversante (grâce au jeu exceptionnel des acteurs, Kyle MacLachlan en tête) et se conclut simplement par un délicat concert au piano dans le même endroit, cette fois. 

 

PhotoGordon Cole nous a fait des frayeurs cette semaine

 

Avec une réalisation remarquable, une histoire complexe et un sens du détail hallucinant, cette saison n'en finit pas de nous éblouir et de nous tenir en haleine. Bien que réservée en priorité aux fans du cinéaste vainqueur de la Palme d'Or en 1990, ce retour de Twin Peaks est manifestement la meilleure chose qui soit arrivée au petit écran depuis longtemps. Gageons que les épisodes à venir conservent toute cette maestria.

 

Affiche

commentaires lecteurs votre commentaire !

P. Picotin
08/08/2017 à 14:21

Les saisons 1 et 2 étaient extraordinaires, la saison 3 est génial! Jamais vu des séquences aussi fortes et intenses, une image chaleureuse... franchement moi je suis épaté!

Edenever
06/08/2017 à 14:08

Avez-vous vu la référence à Seven quand Dougie amène le carton dans le désert ? Et délicieuse parodie ce n'est pas une tête mais une tarte qu'il y a dedans.

francky989
05/08/2017 à 10:57

alors je ne voudrais pas faire mon professeur OllyMovics mais si tu trouves cette saison si désagréable à regarder parce que tout ce qui ne doit pas etre fait a été fait, et que tout ce qui est mauvais a été rassembler, pourquoi continues tu a la regarder ?
Je peux comprendre que l'on aime pas mais perso, une série que je n'aime pas regarder je la coupe dès que je vois que je me fais chier 3 épisodes de suite...
Ca me fait penser à la réplique des inconnus :
"cette boite de nuit elle est nulle !!! je te le dis, ca fais 3 ans que j'y vais tous les samedis soirs , elle est nulle !!!"

OllyMovics
01/08/2017 à 17:48

Guigui le gentil
Tout simplement parce que si ils ont 5 minutes de pellicule à exploiter en plus, autant les utiliser à poursuivre la narration, à continuer l'intrigue.
Les concerts sont totalement gratuits et ne servent en rien l'histoire.

Guigui le gentil
01/08/2017 à 16:45

Que les concerts prennent 5 min de temps, en quoi c'est gênant quand les épisodes de la saison 3 font en moyenne 10 minutes de plus que ceux des 2 premières saisons ?

OllyMovics
31/07/2017 à 18:30

francky989

Moi aussi ça me fait rigoler quand je lis des commentaires nuancés ou négatifs.

francky989
30/07/2017 à 17:26

alors moi je m'éclate à lire tous les commentaires....
honnêtement, cette saison est moins bonne que les précédentes mais elle fait partie de Twin Peaks..il y a des hauts et il y a des bas..et franchement, je m'y retrouve.
Alors je vais pas faire mon pseudo spécialiste de l'oeuvre de Lynch, mais pour ce qui est de l'univers de Twin Peaks, je m'éclate. Bien sur j'aurai préféré voir le vrai cooper mais bon on a Doogie avec une composition artistique de Kyle MacLachlan de tout premier ordre !
je continue à etre accroc et j'en redemande...
peut etre que je suis un public facile (chose que je ne pense pas) mais si, pendant un visionnage, je ne suis pas en train de penser à ce que je vais manger ensuite, alors le réalisateur aura réussi son boulot.
et c'est le cas pour le moment.

OllyMovics
30/07/2017 à 15:54

@ Delbert Grady: pour les concerts au Roadhouse, c'est simplement que ça ne raconte rien, et parfois ça bouffe plus de 5 minutes sur un épisode.

Delbert Grady
30/07/2017 à 12:33

Je voulais dire Audrey et non Donna. (Bon les deux nous manquent)

Delbert Grady
30/07/2017 à 12:15

Je trouve les commentaires de certaines personnes très exagérés..."j'ai honte de regarder la saison 3"...faut pas pousser quand même.
Le problème que certains rencontrent est la nostalgie.
La saison 1 passait sur la 5 l'été de mon bac. Une dizaine d'année plus tard, j'achetais la série en DVD et encore plus tard en Blu-ray.
Donc j'étais bien sûr nostalgique quand j'ai appris le retour de la série.
Mes films préférés sont: mulholland drive, fight club, shinning, le bon la brute...
Et mes séries préférées sont: twin peaks, the wire, Breaking bad, l'hôpital et ses fantômes...
Donc vous comprenez que ce je recherche dans un film et une série, c'est un scénario bien ficelé, un bon jeu d'acteur, de la réflexion et d'être surpris.
Et je retrouve tout cela dans cette saison 3. Petit à petit, à un rythme que certains peuvent juger trop lent, mais qui me convient, les personnages gagnent en épaisseur en complexité, l'histoire rebondie tout en gagnant en cohérence avec les saisons 1&2. Et on retrouve des personnages loufoques, décalés, et des situations dialogues absurdes, qui ont participé au ton général des saisons 1&2.
Quand aux musiques de fin d'épisode, je ne comprends vraiment pas que certains l'interprètent comme du foutage de gueule !?
Quant à l'absence de Donna, sur qui comme vous tous j'ai beaucoup phantasmé en 91, faisons simplement confiance à Lynch&Frost.
Cette saison 3 est pour moi une totale réussite.

Plus

votre commentaire