The Fable ou l'histoire fabuleuse d'un tueur à gage (trop) normal

Flavien Appavou | 21 avril 2021
Flavien Appavou | 21 avril 2021

Après Banana Fish, les éditeurs conservent un amour du jaune flashy pour symboliser l'arrivée d'un autre polar bien sympathique : The Fable sorti tout droit de chez Pika Édition.

Parfois, il y a des mangas qui ne nous emballent pas à première vue, mais dès qu'on s'y plonge un peu plus on décèle tout le potentiel du titre. The Fable est de ceux-là, à la fois surprenant, caricatural, bizarre et touchant.

On y suit les aventures "normales" d'un tueur professionnel qui peut, quand il le souhaite, descendre quelqu'un en six secondes. Toujours très professionnel dans son métier, il ne garde aucun remords et décompresse en regardant des vidéos d'humoristes, sous l'œil consterné de son assistante.

Sauf qu'un jour, son commanditaire principal lui conseille de se mettre au vert pendant une année, car il a beaucoup travaillé. Pour le remercier de ses efforts et du pactole rapporté, il lui permet d'aller se ressourcer à Osaka et vivre une vie "normale", à une condition : ne pas faire de grabuge et ne tuer personne. Ici commencent donc les aventures de The Fable, le tueur qui ne doit pas tuer pendant une année. Facile ? Pas pour son assistante et lui !

 

Planche, Katsuhisa MinamiChangement de vie, mais pas des habitudes

 

The Fable écrit par Katsuhisa Minami nous plonge dans le monde de la pègre et des yakuzas, avec leur hiérarchie et surtout leur sens de l'honneur. Dans une vie ordinaire, un être qui est façonné par ses codes ne peut donc pas être quelqu'un de normal, c'est là tout le paradoxe auquel est confronté Akira Sato (The Fable) pendant tout son séjour à Osaka. Toujours sur ses gardes, asocial, inexpressif, parfois malpoli, mais toujours sincère, ce personnage détonne. On prend un malin plaisir à le voir évoluer autour de tous ses brigands, ne voulant qu'une chose : le faire tomber.

L'auteur s'amuse avec ces inexpressions, aussi bien dans son dessin qui joue beaucoup sur le posing, c'est-à-dire que les personnes sont fixes, sans forcément avoir de mouvement, comme dans la planche ci-dessus. Et quand il y a du mouvement, il est bref et très conscrit pour montrer la rapidité des choses, comme lorsqu'on prend une photo, avec le flou de mouvement. Le trait se veut réaliste pour montrer l'ancrage du héros dans cet univers impitoyable et en même temps très comique.

Le manque de dynamisme dans la construction et le découpage peuvent surprendre, parfois on a l'impression de voir un roman-photo tellement c'est fixe, mais cela donne un charme naturel à l'œuvre qui veut fixer les choses dans ce réel. C'est totalement assumé. On se concentre sur l'essentiel, sur le personnage et son impassibilité face aux épreuves qu'il endure. Au grand regret de son assistante qui doit toujours tout assumer derrière.

 

Double Page, Katsuhisa MinamiPetit coup dans la glotte, ni vu ni connu

 

Sur ce premier tome, l'histoire se concentre essentiellement sur les caractéristiques incongrues de son personnage principal et laisse beaucoup de mystère sur le second personnage, l'assistante, qui cache bien son jeu pour le moment. Les ressorts comiques sont nombreux, dus à l'incapacité de The Fable à se comporter "normalement". Et c'est cela qui est intéressant à lire et à décrypter. Qu'est-ce qu'une attitude normale dans une société ?

The Fable, c'est un premier tome disponible depuis ce 21 avril 2021. Vingt-et-un autres suivront chez Pika édition. Les 22 tomes qui composent la série ne sont qu'une première partie à l'ensemble de la saga et elle a été un succès au Japon, en gagnant le 41e Kodansha Manga Awards 2017 catégorie générale. Elle a d'ailleurs été déclinée en adaptation live en 2019 avec une suite prévue cette année. Un manga-fleuve pour raconter une belle fable de vie.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
couillu
22/04/2021 à 21:39

@ Flavien EL : telecharge les derniers chapitres légalement (0,90 où 0,99cts) fait toi plaisir et pond nous une news .. cœur avec les doigts

Flavien Appavou - Rédaction
22/04/2021 à 15:20

@couillu, c'est parce que je ne l'ai toujours pas lu - je sais pas comment je fais pour éviter les spoil - et j'attends patiemment la sortie du dernier tome pour en parler ! Et pour parler de la saga entière :)

couillu
21/04/2021 à 23:44

En parlant de Pika, même pas un mot (sans spoil) sur le final de SNK de la part de EL.. ça joue les petits bras... :)

Akitrash
21/04/2021 à 18:39

Hâte de le lire... J'ai bien aimé le film!

votre commentaire