Mission : Yozakura Family - un hit du Shonen Jump délirant entre action et thriller

Flavien Appavou | 5 mars 2021 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Flavien Appavou | 5 mars 2021 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Après avoir conquis le public japonais avec sa parution dans le Shonen Jump, ainsi que le public mondial suivant sa publication sur l'application Manga Plus de la Shueisha, l'un des gros hits du magazine arrive en France chez Kana : Mission : Yozakura Family.

L' histoire "simple" : Taiyō Asano est un lycéen, qui n'interagit avec personne depuis la mort brutale de ses parents. Il ne discute qu'avec son amie d'enfance, l'excellente Mutsumi Yozakura. En faisant cela, il s'attire les foudres du directeur de son école et se fait séquestrer. Après un blackout, il se retrouve entouré de personnes totalement étranges et fantasques. Ceux-ci lui annoncent qu'ils font partie de la même famille, la Yozakura Family, des frères et sœurs espions aux capacités spéciales. Taiyō apprend par la même occasion que sa meilleure amie est la cheffe du clan et que son grand frère, ultra-protecteur, est le directeur qui l'avait séquestré un peu plus tôt.

Beaucoup d'information d'un coup pour notre jeune héros, et ce n'est absolument pas fini. Pour pouvoir ne pas être découpé en deux par ce grand frère un peu lolicon, il doit se marier avec Mutsumi. Car l'une des règles de cette famille est de ne pas heurter à la vie d'un des membres. En acceptant cela, Taiyō devient donc un membre à part entière de cette famille dont la mission principale est de protéger la cheffe de clan et donc de faire face aux différentes conséquences... Bienvenue dans la Family !

 

Planche 2, Hitsuji GondairaSi, si la famille

 

L'un des attraits du manga de Hitsuji Gondaira est sa constante recherche de la surprise. En basculant entre l'humour, l'action, le burlesque et l'émotion à chaque case, l'auteur arrive à nous amener dans les méandres de son histoire. On suit avec intérêt l'évolution du héros qui lui est vraiment en mode shonen pour le coup. On passe de la partie acceptation à l'entrainement, au don de soi, à l'amour aussi bien pour sa femme que pour la famille dans lequel il vit. Mais le vrai plus du manga est la personnalité et les capacités spéciales des membres de la famille, toutes très barrées et incongrues.

Sur l'aspect graphique, l'auteur reprend les codes des films d'espionnages comme on peut le voir sur la planche précédente. Avec des plans larges puis de gros plans découpés pour laisser entrevoir les split screen et donner beaucoup de vigueur au récit, Hitusji Gondaira propose dans sa maquette des passages en mode thriller, avec un trait plus forcené, de large trame de vitesse ainsi qu'un découpage rapide des cases pour donner de l'ampleur à l'action principale. C'est facile à suivre et totalement jouissif.

 

Planche 1, Hitsuji GondairaL'envol du héros

 

Mission : Yozakura Family ne réinvente pas les codes du genre, mais permet d'avoir une vision divertissante de l'espionnage. Tournant principalement sur les personnalités extravagantes des membres de la famille, il permet de mettre en exergue l'ingéniosité de l'auteur et du titre.

C'est beau, bien écrit, drôle et attachant. Pas étonnant que ce manga devienne un mini hit dans le Weekly Shonen Jump. Il s'offre donc une sortie pour la première fois en France chez Kana dès ce 5 mars, avec pour l'instant 6 volumes sortis au Japon. C'est donc une histoire à suivre ou plutôt une mission à accepter. Et bien sûr, ce message s'autodétruira dans...

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
benj
05/03/2021 à 13:37

Cool, cette série me faisait de l’œil, maintenant je suis tenter et je vais acheter le tome 1 pour voir :)

votre commentaire