Amityville : The Awakening prouve qu'il ne sera pas un remake avec sa nouvelle bande-annonce bien tendue

Christophe Foltzer | 26 septembre 2017
Christophe Foltzer | 26 septembre 2017

Amityville : The Awakening nous plonge toujours dans un état contradictoire. D'un côté, nous sommes soulagés qu'il sorte enfin mais d'un autre côté, on s'en inquiète quand même parce qu'autant de retard, ce n'est jamais un bon signe.

Pourtant, après bien des déboires, Amityville : The Awakening sera enfin visible dans moins d'un mois mais pas de la manière qu'on pensait. En effet, le studio Dimension a décidé de diffuser le film de Franck Khalfoun le 21 octobre sur GooglePlay et en libre accès, avant une petite distribution en salles aux USA par la suite. Pas un bon signe du tout mais il ne s'agit que de la suite d'une longue série de problèmes qu'a connu le film et dont nous ne connaissons à vrai dire pas exactement la teneur.

 

Photo Bella Thorne

 

En effet, pour rappel, le film a été tourné il y a plus de trois ans et devait au départ sortir en septembre 2014, pour se voir repoussé au 30 juin 2017 avant de disparaitre totalement du calendrier des sorties. Résultat, une exploitation sacrifiée pour un film dont on dit qu'il a souffert de nombreux remontages dans ce laps de temps. Reste qu'il faut quand même lui rendre sa liberté un moment ou un autre et qu'on espère que le résultat ne soit pas si catastrophique que craint.

 

Photo Amityville

 

Après, il faut bien dire que la nouvelle bande-annonce dévoilée il y a quelques heures n'arrive pas vraiment à nous assurer, même si elle ne nous inquiète pas davantage. Déjà, elle permet de lever le voile sur un aspect important de son histoire : The Awakening ne sera ni un remake, ni un reboot de la saga mais bel et bien une vraie suite puisque les événements qui s'y dérouleront prendront en compte le massacre des DeFeo dans les années 70, le livre emblématique qui y en a été tiré ainsi que toute la mythologie de la maison maudite (Jody, les mouches). La nouvelle famille dont font partie Bella Thorne et Jennifer Jason Leigh va donc devoir se plonger dans l'histoire de la maison si elle veut y survivre. Ce qui est déjà plus gênant, c'est le risque de voir un film blindé de jump-scares et d'un fond chrétien (grosse référence à la Bible dans le trailer qui arrive comme un cheveu sur la soupe) en mode Conjuring et qui risque de desservir l'ensemble. Non pas parce que c'est mal fait, mais simplement parce qu'il s'agit là de clichés qui fonctionnaient du tonnerre au moment du tournage du films, il y a 3 ans, et que la tendance est en train de passer aujourd'hui.

Mais ne soyons pas fatalistes, si ça se trouve le film se montrera très efficace dans ses moments d'horreur pure et en dépit de ses défauts datés, il pourrait constituer une excellente surprise. En tout cas, le plus important, c'est qu'il sorte enfin. Le reste n'a, finalement, que peu d'importance.

 

affiche 2

 

Tout savoir sur Amityville: The Awakening

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Kouak
26/09/2017 à 16:43

Sortie initialement prévue un 1er Avril ?
Hum...Un signe...

A la 50ème seconde de la BA y'a la fenêtre qui fait un" sursaut" avant que l'actrice la referme...
Le "SOMFY" a fait des siennes...

votre commentaire