Detroit : le drame de Kathryn Bigelow nous saisit à la gorge dans son ultime trailer

Jean-Luc Hassaique | 27 juillet 2017
Jean-Luc Hassaique | 27 juillet 2017

Il n’arrivera chez nous qu’en octobre 2017, mais Detroit fait déjà énormément parler de lui et s’annonce comme un des possibles chocs de l’année.

Alors que la presse américaine se montre plutôt dithyrambique avec le nouveau film de Kathryn Bigelow (Zero Dark Thirty), sa dernière bande-annonce fait encore monter la pression. Le métrage relate les évènements qui se sont déroulés dans l’hôtel Algiers de Detroit en 1967, ou une fusillade entre citoyens et policiers dégénéra en de terribles émeutes raciales.

 

 

 

Le métrage, en plus d’être réalisé par la brillante Bigelow, écrit par le non moins brillant Mark Boal est interprété par un solide casting on l’on retrouve John Boyega, Anthony Mackie, Will Poulter, Hannah Murray, Jack Reynor ou encore John Krasinski.

Et comme en témoigne cet ultime trailer, Detroit se veut à la jonction du film de guerre et du cinéma d’horreur, le tout dans une ambiance résolument crue, proche de la mise en scène quasi-documentaire déjà expérimentée par Bigelow dans Zero Dark Thirty. Autant dire que le 11 octobre n’a jamais paru aussi éloigné.

 

Affiche officielle

Tout savoir sur Detroit

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Ded
28/07/2017 à 12:07

Heureusement qu'il y a ce genre de productions, que je ne manquerai pas de visionner, pour tenter de faire bouger les consciences et essayer de bousculer des préjugés ségrégationnistes aux racines tenaces. Quant aux "irrécupérables" qui, non contents d'afficher un racisme ordinaire, se vautrent avec délectation dans la fange d'un négationnisme nauséabond porté avec une fierté imbécile comme un étendard claquant à la face du bon sens, de la tolérance et de l'égalité des peuples, je leur dédie cette citation de Cocteau : "Le drame de notre temps, c'est que la bêtise se soit mise à penser."...

Tioneb
28/07/2017 à 01:31

Et Benoit à le privilège de pouvoir assumer son courage derrière un écran.

Le film à l'air énorme, tout les ingrédients pour que ça fonctionne, et ça semble déplaire aux imbéciles. Très bon signe.

Raiden
27/07/2017 à 21:45

@Benoit T'est vraiment un sacré con et ignorant Benoit !!

Benoit
27/07/2017 à 19:59

VOUS
ALLEZ
SAVOIR
LA
VERITE :

La vérité : Vous êtes des blancs privilégiés et les noirs ont beaucoup soufferts BLA BLA BLA OUIN OUIN OUIN BLA BLA OUIN OUIN

Raiden
27/07/2017 à 19:51

Futur oscar du meilleur film !!

votre commentaire