Wonder Woman : la réalisatrice aurait préféré que le film soit tout public

Jacques-Henry Poucave | 30 mai 2017
Jacques-Henry Poucave | 30 mai 2017

Alors que les films de super-héros se multiplient et que certains osent le classement R, la question de savoir quel degré de violence devait contenir Wonder Woman a été centrale.

Pour encore quelques temps, le classement R (proche de notre – de 16 ans) apparaît, suite aux réussites de Deadpool et Logan, comme un certificat de liberté artistique et argument promotionnel de premier choix. Pour autant, la réalisatrice Patty Jenkins a estimé que son film ne bénéficierait pas de ce genre d’orientation.

 

Photo Gal Gadot, Chris Pine, Saig Taghmaoui

 

C’est au micro de CinemaBlend qu’elle a expliqué que le public de son film ne serait pas exactement le même que celui de tous les blockbusters super-héroïques, et qu’elle avait dû en tenir compte.

« J’ai fait très attention à ce que le film n’écope pas d’un classement R, et je soutiens tout à fait les films qui sont classés R. Mais dans le cas qui nous intéresse, j’étais très consciente que des petites filles chercheraient à voir le film, et je me suis investie d’un devoir de protection. Selon moi, le film ne devait pas être classé R. J’aurais même été ravie d’un classement tout public, mais avec un récit situé durant la Première Guerre Mondiale, on pouvait difficilement éviter le PG-13. »

En l’état, il faudra attendre le 7 juin pour découvrir si Wonder Woman a réussi à allier la naïveté du personnage original et les ambitions spectaculaires de Warner.

 

Affiche

Tout savoir sur Wonder Woman

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Porter
30/05/2017 à 18:24

@ Grognon Petit coquin :D

Grognon
30/05/2017 à 17:57

Et toujours pas de scènes de sexe annoncées ???

votre commentaire