A Cure for Life : premières critiques à chaud

Jacques-Henry Poucave | 7 février 2017
Jacques-Henry Poucave | 7 février 2017

A Cure for Life sort dans moins de dix jours et les premières critiques viennent de tomber. Voici les réactions à chaud de la presse anglo-saxonne.

Nous avions eu la chance de découvrir une vingtaine de minutes du métrage il y a quelques semaines, qui s’étaient révélées aussi excitantes formellement que problématiques d’un point de vue narratif. Du coup, alors que nous ignorons encore si nous aurons la chance de voir A Cure for Life avant sa sortie salle, les retours d’outre-Manche et outre-Atlantique nous intéressent particulièrement.

Mais le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ne sont pas extatiques.

 

Photo Dane DeHaan

 

Den of Geek

« A Cure for Life ressemble au décor d’un récit d’horreur gothique : un antique château à couper le souffle, qui dévoile sa désolation une fois exploré. »

Slant Magazine

« L’élément le plus gratifiant du film est le plaisir de se demander où Gore Verbinski va placer sa caméra. »

Cinema Blend

« Voilà ce qui arrive quand on mélange la noirceur de Shutter Island avec les fulgurances Hammeriennes de Crimson Peak et quelques pincées de Bioshock pour équilibrer. »

 

trailer gore verbinski

 

Indie Wire

« Une expérience excitante, qui nous rappelle ce qui peut arriver dans le cas de plus en plus rare où un réalisateur visionnaire dispose d’un vrai budget, sans contrainte. »

 

Mais tout le monde en goûte pas à la cure du sieur Verbinski, comme en témoigne les nombreuses critiques sceptiques, voire franchement hostiles au film.

 

Photo Dane DeHaan

 

Collider

« Le film aurait pu devenir un classique de l’horreur. Au lieu de cela, il en fait trop et survole trop de mystères, qui deviennent des diversions. »

Guardian

« Le film mérite plus de sympathie pour ce qu’il essaie d’accomplir que pour ce qu’il réussit. »

Variety

« Le film nous prive d’un méchant tragique ou d’un premier rôle sympathique, espérant qu’une poignée de détails gluants suffiront, alors qu’en réalité, ils ne font que révéler combien un traitement plus court et resserré aurait fait l’affaire. »

 

trailer gore verbinski

 

Hollywood Reporter

« Le seul remède pour A Cure for Life serait que le maître de l’horreur Val Lewton soit sorti de sa tombe pour en remonter une version n’excédant pas les 79 minutes. Et il n’est pas dit que cela eut suffi.»

 

Pour le coup, on se gardera bien de tirer de ce panel toute conclusion, Gore Verbinski ayant l’habitude de diviser la presse. N’oublions pas qu’en dépit de critiques désastreuses, son Lone Ranger a été considéré par beaucoup comme une de ses plus belles réussites.

 

trailer Bioshock

Tout savoir sur A Cure for Life

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Grand écran!
20/02/2017 à 12:37

Vu hier dimanche après-midi à l'Atlantic Ciné de Saintes,et j'ai bien aimé!Je ne connaîs pas les acteurs,plutôt bons,mais le cinéaste Gore Verbinski,oui,bien que peu friand de sa trilogie "Pirates des Caraïbes"!Un bon thriller,inquiétant à souhait,mené tambour battant;je suis allé voir ce film sans savoir quel en était le thème,car sorti sans publicité,et la surprise fut agréable!

Oli
08/02/2017 à 18:24

Quand on voit ce qui est encensé par la critique outre-atlantique aujourd'hui, on ne peut qu'être impatient de découvrir ce A cure of wellness !

Hasgarn
07/02/2017 à 22:58

Lone Ranger est effectivment un film très maîtrisé et une belle réussite à mes yeux.
J'ai hâte de voir ce Curz For Life.

votre commentaire