Ryan Reynolds promet que Deadpool assumera sa sexualité débridée

Christophe Foltzer | 5 janvier 2017
Christophe Foltzer | 5 janvier 2017

Depuis quelques temps, Hollywood s'arrache les cheveux avec la question de la représentation du genre et de l'orientation sexuelle de ses personnages à l'écran. Deadpool, lui, a choisi : il sera tout ou rien.

Fort de sa classification R, Deadpool a créé la surprise il y a un an en cartonnant comme on avait rarement vu pour un outsider tel que lui. Forcément, cela laisse le champ libre pour explorer plus en profondeur l'univers du personnage sans craindre de devoir l'édulcorer puisque preuve a été faite qu'un public conséquent existait en l'état. 

Et il semblerait que Ryan Reynolds ne compte pas s'en priver puisque l'imminence du tournage de Deadpool 2 lui permet de nous mettre en garde dans les colonnes de Variety en insistant sur le fait que Deadpool sera pansexuel, c'est à dire autant intéressé par les hommes que par les femmes.

 

Ryan Reynolds

 

"Ce que l'amour représente pour Deadpool n'est pas la même chose que pour Batman par exemple. Je pense qu'on peut jouer plus là-dessus. C'est un outsider sur tous les plans."

Et si cela respecte bien l'esprit frondeur de Deadpool, ce pourrait aussi être l'occasion de faire avancer le débat sur la question de la sexualité qui terrifie tellement Hollywood depuis quelques temps au point qu'il fait tout pour l'enterrer. Mais cela pourrait aussi avoir des répercussions sur le scénario puisque son love-interest, Vanessa, ne risque pas forcément d'être du même avis.

"La seule chose que nous devons prendre en considération tout en avançant est de savoir si nous restons canons par rapport à ce que nous avons créé. L'une de ces choses est que Deadpool est amoureux de Vanessa. Il ne l'aime pas parce qu'elle est une femme, il l'aime parce qu'il est amoureux d'elle."

 

deadpool-ryan-reynolds-morena-baccarin

 

Ce qui ne fait pas avancer le débat, nous sommes bien d'accord, mais montre une fois de plus que Deadpool prend un soin tout particulier à repousser les limites de nos sociétés très rigides. Et, s'il fallait encore s'en convaincre, le scénariste Rhett Reese apporte la touche finale :

"La plupart des super-héros sont hétérosexuels ou homosexuels. Nous trouvons que la pansexualité de Deadpool est intéressante et nous espérons pouvoir faire évoluer les choses dans ce sens encore un peu plus."

Et c'est tout à leur honneur de vouloir quelque peu bousculer les habitudes. C'est vrai que ça commençait à sentir le renfermé.

 

sex scene

Tout savoir sur Deadpool

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Christophe Foltzer - Rédaction
06/01/2017 à 11:37

Mais carrément d'accord quoi. Deadpool c'est juste de la transgression pour puceaux.

Fennec
05/01/2017 à 18:12

En fait sous couvert de transgression ils veulent être sympas, nous ouvrir l'esprit, "bousculer les habitudes" qui commencent à "sentir le renfermé", "repousser les limites de nos sociétés très rigides"

Calmons nous hein...

Il s'agit juste d'un film moyen très pipi-caca-popo qui se veut transgressif mais ne l'est pas du tout.

corleone
05/01/2017 à 16:38

Deadpool qui sodomise(ou se fait sodomiser??) par Cable! Oh oui oh oui...

votre commentaire