Mel Gibson en dit plus sur la suite de la Passion du Christ

Christophe Foltzer | 1 septembre 2016
Christophe Foltzer | 1 septembre 2016

Hollywood est encore en train de prouver qu'il fonctionne comme un cycle de la vie. Après avoir été au top, Mel Gibson avait complètement disparu pendant un moment avant de revenir depuis quelques mois. Un peu comme Jésus en fait.

Et ça tombe bien, parce que Jésus, il le connait bien Mel Gibson, vu qu'il a quand même raconté son histoire (ou plutôt son calvaire) dans La Passion du Christ, avec tout le scandale que cela avait déclenché à l'époque de sa sortie en 2004. Il y a 3 mois, nous vous avions annoncé qu'il songeait sérieusement lui donner une suite, à la surprise générale. Et il semble très décidé le bougre puisqu'il nous offre un petit update.

Alors qu'on attend de pied ferme son prochain film en tant que réalisateur, Hacksaw Ridge, Mad Mel a profité d'une intervention lors de la manifestation évangélique SoCal Harvest le week-end pour donner de nouvelles précisions sur sa vision des aventures du fils de Dieu :

 

Image 90907

"Bien sûr, c'est une entreprise énorme. Mais vous savez, ce ne sera pas La Passion 2, ça s'appellera La Résurrection. Evidemment il s'agira d'un gros sujet et de ce fait il faut qu'on lui consacre toute notre attention par que nous ne souhaitons pas faire un simple compte-rendu de ce qu'il s'est passé, une simple lecture. Nous souhaitons proposer une vraie expérience et plonger très profondément dans le sens de cette histoire et, pour y arriver, Randall Wallace s'attèle à la tâche. En plus d'être un scénariste brillant, c'est aussi un excellent réalisateur. Il a mis en scène Nous étions Soldats , Et si le Ciel existait ?, ce genre de choses. C'est donc un bon scénariste et réalisateur."

Bref, plus que jamais, Gibson profite de son petit retour en grâce pour suivre le plan qu'il avait décidé avant de sombrer dans sa période compliquée qui l'avait mis au ban de l'industrie. Par contre, on ne sait toujours pas si Jim Caviezel est prêt à retenter l'aventure. Et comme, à l'époque du premier film, il s'était fait foudroyé (entre autres joyeusetés) et qu'il avait faillir rester sur le carreau à plusieurs reprises, on comprend qu'il hésite.

 

Image 411194

 

commentaires

MystereK
02/09/2016 à 11:06

Sal...erie de correcteur, ajouté à ma mauvaise orthographe et quelques répétitions : la saisie sur Smartphone c'est pas terrible, mais Dirty Harry a très bien compris ce que je voulais dire... c'est juste qu'il aime bien se moquer (avec ou sans méchanceté), c'est son style.

J'ai préféré Apocalypto et Braveheart à La Passion.

philmencre
01/09/2016 à 23:11

Ouh la la Dirty Harry, que dire ? Juste quelques lignes pour dire succinctement ce que m'a inspiré (ou pas) la vision de ce film ( La passion du Christ : voyez je mets une majuscule à Christ, moi qui suis un athée à vos yeux et qui trouve, concernant la religion catholique qu'il est "tabou à en parler, vu que cela est fondateur de notre culture, que l'on soit croyant ou pas et qu'aussi les chrétiens ne sont pas vos ennemis donc arrêtez d'être sur vos gardes c'est grotesque"...à se demander qui des deux fait preuve d'intolérance et de grotesque, ça vous arrive souvent de décerner les bonnes ou maivaises notes à qui ne partage pas votre point de vue?)
et wouah de suite catalogué athée, blah , blah, blah. Je réitère : oui je pense que ce film (la passion) n'est pas un grand film et dit trop de la foi de son réalisateur (et je parle des Évangéliques mr. Dirty, pas des catholiques de façon globale ( je n'aime pas les généralités : elles restreignent et n'apprennent rien).
Merci à Mystère K (qui n'a droit qu'au crachat du caporal Dirty) et à Ded qui, .non seulement à de l'humour, et en plus cite Mouloudji ;-)

Ded
01/09/2016 à 20:06

En vérité je vous le dis, Mel Gibson est, pour moi, un fichtrement bon réal. et quand un metteur en scène emporte mon adhésion, peu importe la messe qu'il sert, je fais ma Marie-Madeleine et je couche avec... (Sauf que là c'est moi qui paye !) Et si je me suis fourvoyé par manque de discernement, voire manque d'objectivité, je m'autoflagelle... Mea-culpa, mea maxima culpa...
Il nous encenserait d'un documentaire sur la reproduction des grenouilles en millieu aride que j'irais le visionner...
Parole d'"athée ô grâce à Dieu !" (comme chantait Mouloudji)...

champy
01/09/2016 à 19:55

Vous prenez les 4 films réalisés par ce mec et la conclusion est sans appel : Parcours sans fautes.

cepheide
01/09/2016 à 17:45

Très bien. j ai beaucoup aimé la passion du christ (et je suis athée). hate de voir ce qu il peut sortir d un tel materiau (la torture en moins)

Stridy
01/09/2016 à 16:42

Rien que pour Apocalypto il mérite le respect.

Dirty Harry
01/09/2016 à 14:25

@Mysterek Moi pas comprendre ta langue

MystereK
01/09/2016 à 13:53

Sonc Dirty Harry, les chrétiens ont le droit d'être intolérants contre une personne qui déclare qui déclare que le prosélitisme c'est pénible. (sans jamais dir non plus qu'il n'était pas croyant) mais les arhée eu n'ont pas le droit d'exprimer leur opion... OK, selon vous la tolérance ne doit donc pas être récirpoque... Et je pensais qu'ici on parlait cinéma et non religion.

A part ça, je suis assez d'accord avec philmencre, j'ai pas vraiment apprécié le travail de Gibson sur sa Passion. Je ne dis pas qu'il n'y avait du travail derrière, mais le trait était trop grossier et sa volonté de provoquer sous couvert de réalisme m'a un peu agacé. Et effectivement le côté prosélitique affirmé, pénible.

McCoy
01/09/2016 à 12:46

Cette "passion2" sera sans doute l'occasion pour Mel de baisser son froc afin d'effacer tout ce qui avait dérangé à l'époque de "La Passion du Christ". Une sorte d'anthitese.

C'est un passage obligé pour lui. Neanmoins, Il le fera sans doute bien car il est très bon réalisateur.

A moins qu'il ose faire de ce film un cri liberateur. "Freeedooom" juste avant de "mourir". Et là c'est un génie.

Dirty Harry
01/09/2016 à 12:02

Non il y a du réalisateur dans sa Passion : entre une esthétique à la Caravage et des choix originaux de représentation - le diable - loin des canons du monde catholique (qui existe cher philmencre, et il n'y a rien de tabou à en parler, vu que cela est fondateur de notre culture, que l'on soit croyant ou pas et qu'aussi les chrétiens ne sont pas vos ennemis donc arrêtez d'être sur vos gardes c'est grotesque : vous allez dans n'importe quelle église il y a des Passions du Christ et des Golgotha partout autour de vous n'en déplaise à votre intolérance athée) et continue sa thématique sacrificielle (c'est même un sujet tout trouvé) de sa carrière de réalisateur singulier. Maintenant ils ont fait un bon "Résurrection de Jesus" récemment, mené comme une enquête/polar, je me demande comment trouver un angle neuf pour ce récit....

Plus

votre commentaire