Star-Lord et Captain America rendent visite aux enfants malades

Christophe Foltzer | 9 février 2015
Christophe Foltzer | 9 février 2015

Nouveaux modèles pour la jeunesse, les super-héros viennent de prouver qu'ils sont très concernés par la santé de leurs fans. Comme le prouvent Chris Pratt et Chris Evans.

Amis dans la vie, Chris Pratt et Chris Evans sont avant tout de gros fans de foot américain. A l'occasion du dernier Superbowl, ils s'étaient lancés un curieux pari : Respectivement fans des Seattle Seahawks et des new England Patriots, ils avaient en effet parié que le perdant rendrait une petite visite dans un organisme de bienfaisance de la ville du vainqueur, en tenue de héros.

C'est donc Chris Pratt qui s'est rendu, habillé en Star-Lord, à l'association Christopher's Haven, résidant dans l'un des hôpitaux de Boston, pour faire une petite surprise aux enfants atteints de cancer. Pour le coup, Chris Evans l'a rejoint (en civil toutefois) pour faire vivre aux patient une après-midi magique dans les étoiles.

Une bien belle initiative qui n'en restera pas là, puis que Chris Evans a également promis qu'il ferait de même dans l'hôpital pour enfants de Seattle. Le tout également sous couvert d'un appel au dons pour aider la recherche et les soins apportés aux malades. Il semblerait qu'ils aient déjà réuni 23.000 dollars chacun à ce jour.

Comme quoi, on peut être un Avenger et rester, au fond, très humain.

Gardiens hôpital

Gardiens hôpital 2

Gardiens hôpital 3

commentaires

Biloul
11/02/2015 à 13:51

En tout cas c'est une bonne action et il y a toujours quelqu'un pour critiquer, moi j'encourage ce genre d'initiative.

Touco
09/02/2015 à 16:04

Mouais... 23000 $... Je rigole... C'est le prix d'une heure de tournage des deux acteurs, non ?
C'est bien beau de faire de la figuration dans un hôpital pour enfants, mais c'est un chouhia démago quand on sait que des millions d'américains n'ont pas les moyens de se soigner, du fait d'un système de santé totalement à la masse (et que Sire Obama essaye tant bien que mal de réformé)....

votre commentaire