Woody Allen dans la tourmente

Christophe Foltzer | 3 février 2014
Christophe Foltzer | 3 février 2014

La fille adoptive de Woody Allen et Mia Farrow, Dylan Farrow, a accusé le réalisateur d'agressions sexuelles dans une lettre ouverte le 1er février dernier, remettant ainsi en lumière de vieilles rumeurs.

La jeune femme, aujourd'hui âgée de 28 ans, affirme que ces abus auraient eu lieu lorsqu'elle avait 7 ans :

"Quand j'avais 7 ans, Woody Allen m'a prise par la main et m'a conduite dans un grenier mal éclairé au 2ème étage de notre maison. Il m'a dit de m'allonger sur le ventre et de jouer avec le train électrique de mon frère. Et il m'a agressée sexuellement. Il me parlait en le faisant, me murmurant que j'étais une gentille petite fille, que c'était notre secret, me promettant que nous irions à Paris et que je serais une star de cinéma."

 

 

Des révélations terribles qui surgissent au moment où son dernier film, Blue Jasmine, se voit nominé pour 3 Oscars. Pourtant, ce n'est pas la première fois que l'on parle de cette affaire. 

Déjà en 1992, Dylan Farrow avait informé sa mère de ces abus et la comédienne avait publiquement accusé le réalisateur, tandis qu'ils se déchiraient dans un procès concernant la garde des enfants par Woody Allen, après que Mia Farrow ait découvert qu'il entretenait une relation avec une autre de ses filles adoptives, Soon-Yi Previn (qu'il a épousé en 1997).

Pour sa part, le studio Sony (producteur des derniers films d'Allen) a fait savoir qu'il croyait en la présomption d'innocence du réalisateur et qu'il le soutenait tout en célébrant l'incroyable travail qu'ils ont fourni ensemble.

De son côté, Woody Allen aurait lu les déclarations de Dylan Farrow et les auraient trouvé "sans fondement et honteux", promettant d'y répondre très prochainement. 

 

Tout savoir sur Woody Allen

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire