Fincher brûle Millenium

Simon Riaux | 18 juillet 2011
Simon Riaux | 18 juillet 2011
À la vue des adaptations plus que fades de la désormais célèbre trilogie policière de Stieg Larsson, on ne pouvait que se réjouir de voir David Fincher en réaliser un remake, surtout après le trailer pour le moins renversant de The girl with the dragon tattoo découvert il y a quelques semaines. Que tous ceux qui ne seraient pas encore rassurés se le disent, le réalisateur n'entend pas être limité ni par le matériau de base, ni par ses précédentes transpositions, comme le révèle à Variety monsieur Peter Gustaffson, producteur pour la télévision suédoise.

« Ce que j'ai vu est fabuleux, » clame-t-il. Il faut dire qu'il n'est pas tendre avec les prédécesseurs de Fincher, dont le travail « n'a jamais abouti à un scénario à proprement parler. C'était basé sur deux très bon scripts de télé, avec quatre ou cinq fins, soit exactement ce que vous ne feriez pas si vous envisagiez une sortie sur grand écran. Ce que j'ai compris en entendant Fincher parler, c'est qu'ils avaient chauffé tout ça à blanc pour en retrouver l'essence, s'étaient concentrés bien plus sur l'histoire principale, sur Lisbeth Salander. »

 

 


 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire