Le Discours d'un roi : Hooper opte pour la censure

Clément Benard | 1 février 2011
Clément Benard | 1 février 2011

La semaine dernière, on vous annonçait qu'Harvey Weinstein souhaitait remonter Le Discours d'un roi pour ressortir le film dans une version PG ou PG-13. La classification R du long-métrage est ainsi dû à l'utilisation du mot "Fuck" par Colin Firth alors qu'il essaye de surmonter son bégaiement. Tom Hooper ne semble pas vouloir se laisser faire et a annoncé qu'il n'avait pas l'intention d'exécuter les coupures que lui suggérait son producteur. Le réalisateur déclare ainsi : "Je ne donnerais jamais mon autorisation pour qu'on effectue des coupes. Nous sommes en train de voir si nous pouvons mettre des "Bip" à la place des mots qui posent problème". Vous avez bien compris, les "Biiiiiiiip" qui gangrènent la télévision américaine sont sur le point de se répandre au grand écran. Helena Bonham Carter semble elle aussi agacée par le situation : "Je pense que tous les jeunes de 13 ans connaissent ce mot, même ceux de 8 ans d'ailleurs. Ca n'a rien d'offensant".

Harvey Weinstein a malgré tout bien l'intention de trouver une solution pour permettre cette resortie du film pour un public plus large : "Le classification R nous a fait mal. Je pense que le film pourrait faire bien mieux que 100 millions de dollars si on se libère de ça. Au Royaume-Uni, le film a mieux marché pour une seule raison : il est classé PG-13. Toute la famille peut voir le film ensemble. Je pense que la MPAA aime le film mais les règles sont les règles. Tom a plusieurs idées pour tenter d'obtenir une nouvelle classification sans avoir à couper le film. Nous sommes en train de voir ça". Cette solution miracle serait donc ainsi ni plus ni moins que l'utilisation du "bip", soit une forme de censure aussi hypocrite que risible. Fuck !

 

 

 
Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire