Après la gifle, l'Académie des Oscars sanctionne Will Smith (et menace sa carrière ?)

Mathias Penguilly | 9 avril 2022 - MAJ : 09/04/2022 13:16
Mathias Penguilly | 9 avril 2022 - MAJ : 09/04/2022 13:16

La semaine dernière, Will Smith avait déjà rendu sa démission. Cette semaine, l'acteur a perdu de nouveaux rôles... et son invitation pour les prochains Oscars.

La carrière de Will Smith est-elle finie ?

Depuis la cérémonie des Oscars, qui s'est tenu à Los Angeles le 28 mars dernier, à Hollywood, on ne parle plus que de ça : la gifle. Petit rappel si vous vivez en ermite depuis la fin du mois de mars : après une blague un peu insensible sur la maladie de sa femme, Will Smith s'est levé pour aller giflé le comédien Chris Rock, venu remettre le prix du Meilleur documentaire. L'histoire aurait pu se terminer là... si l'acteur américain n'avait pas reçu la récompense ultime pour un interprète : la statuette du Meilleur acteur (pour son rôle dans La Méthode Williams). L'acteur a alors profité de son heure de gloire pour s'excuser, se doutant certainement que le temps des sanctions arriverait plus tard.

Et ça y est ! Ce temps est arrivé. L'Académie des Oscars a d'abord annoncé ouvrir une enquête sur l'incident. Puis, l'acteur s'est de lui-même retiré de l'Académie, avant d'être boudé par plusieurs de ses employeurs. Vendredi 8 avril, l'Académie a rendu ses conclusions : Will Smith va être sanctionné.

 

Men In Black II : photo, Tommy Lee Jones, Will SmithSi seulement on pouvait effacer la mémoire des gens...

 

C'est le site internet Deadline qui a révélé l'information en premier. Une lettre de David Rubin et Dawn Hudson, président et directrice générale de l'Académie a été envoyée à chacun de ses 10 000 membres :

"Aujourd'hui, le conseil des gouverneurs s'est réuni pour discuter de la meilleure manière de répondre aux agissements de Will Smith lors des Oscars. Nous acceptons sa démission. Le Conseil a par ailleurs décidé que pour une période de dix ans à compter du 8 avril 2022, M. Smith ne pourra assister à aucun évènement organisé par l'Académie, en personne ou virtuellement. Cela inclut la Cérémonie des Oscars, mais pas uniquement."

Voilà qui devrait compliquer les possibilités de réseautage de l'acteur américain. Outre la cérémonie des Oscars, appartenir à l'Académie est surtout le meilleur moyen de se mêler au gratin d'Hollywood : les membres disposent de projections premium gratuites et d'invitations régulières à des événements organisés par l'Académie.

 

Ennemi d'état : photo, Will SmithLa fuite en avant

 

Le conseil des gouverneurs auquel le communiqué fait référence à l'organe de direction de l'Académie, composé d'une cinquantaine de membres (trois par branche représentée au sein de l'organisation). Parmi eux, on retrouve les cinéastes Ava DuVernay et Steven Spielberg, le scénariste Eric Roth (Forrest Gump) ou encore les actrices Laura Dern, Rita Wilson et Whoopi Goldberg. Dans son émission The View, cette dernière s'est voulue rassurante quant à la carrière de Will Smith :

"Est-ce que certains projets futurs de Will Smith sont remis en question ? La question, c'est : 'est-ce qu'il a un moyen de revenir ?', a-t-elle expliqué, Bien sûr qu'il pourra revenir. Il ira bien, il sera de retour. Pas d'inquiétude."

Reste que ces dernières semaines ont quand même laissé planer le doute sur la capacité du Prince de Bel-Air à rebondir et à relancer sa brillante carrière.

 

Diversion : photo, Will SmithWill mérite de petites vacances...

 

La semaine dernière déjà, plusieurs de ses projets semblaient en mauvaise posture. Parmi eux : le prochain volet de la franchise Bad Boys, ou encore le film d'action Fast & Loose, dirigé par le réalisateur de Fast & Furious : Hobbs & Shaw pour Netflix. Ce n'est pas tout : depuis, d'autres projets ont pris l'eau. Le film Bounce, que l'acteur et son épouse devait produire, a perdu son distributeur (Paramount Pictures) et son interprète principale (la youtubeuse JoJo Siwa). Dernier événement en date, Netflix et Apple TV se seraient retirés de la course pour obtenir les droits de Will, l'autobiographie de l'acteur parue à l'automne 2021. 

Si Whoopi Goldberg a raison, il faudra du temps pour que Will Smith puisse réintégrer les bonnes grâces de la haute-société hollywoodienne. Rien n'est impossible : après tout, Louis C.K. a gagné un Grammy moins de cinq ans après avoir été cloué au pilori pour exhibitionnisme. 

 

Ali : photoL'heure de raccrocher les gants ?

 

Will Smith n'est pas la première personne à être ainsi privé d'Oscars. Cinq autres hommes ont été bannis : l'acteur Carmine Caridi, pour avoir piraté des films qu'il avait reçu en avant-première, ainsi que Harvey Weinstein, Adam Kimmel, Bill Cosby et Roman Polanski, tous bannis à vie pour des affaires de viol ou d'agression sexuelle. Voilà un club pas trop fréquentable pour l'acteur de Je suis une légende...

Tout savoir sur Will Smith

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Pi
10/04/2022 à 19:37

C'est marrant tous ces gens qui trouvent la sanction disproportionnée.

Il se trouve que l'académie des Oscars a un règlement intérieur et que ses membres se doivent d'avoir un comportement public irréprochable. Will Smith se conduit comme un violent incapable de se contrôler face à un Chris Rock dont tout le monde connait l'humour caustique il est sanctionné, c'est normal et il devait s'y attendre.

Le rôle de Chris Rock était de réveiller la veillée mortuaire qu'est ce genre de cérémonie, comme Ricky Gervais aux Golden Globes. D'ailleurs heureusement que Rock est moins méchant que Gervais sinon il l'aurait roué de coups ?

Donc résumons, ces cérémonies qui puent l'entre-soi d'une bourgeoisie artistique qui se voit asticotée une fois par an par des bouffons du roi dont le boulot et de les mettre en boîte et de rire à leurs dépends. C'est le jeu.

Les "fragiles" ce ne sont pas ceux qui bannissent Will Smith de l'académie des Oscars, c'est Will Smith qui se la joue viriliste bas du front en refusant qu'on écorne son image pauvre petit chou. Et après il nous fait les larmes de crocodile en recevant son prix...

Franchement, le mec a de la chance que Rock ne le poursuive pas en justice et demande des dommages et intérêts.

Enfin bref, ce qui risque de porter préjudice à Smith c'est moins son bannissement des Oscars que l'image qu'il a donné de lui en public.

abougoudouflash
10/04/2022 à 08:03

Pov ouilsmiss
Il pourra pu corriger les gens à coup de tatane
C balo

Poing
09/04/2022 à 18:57

Heureusement qu'il a pas donné un coup de poing il aurait eu la peine de mort

The riddler
09/04/2022 à 16:33

Tout ça pour une baffounette à deux ronds. C'est dire dans quel monde de fragiles et de repentance nous vivons. Le Moyen Âge avait quand même plus de gueule.

The insider38
09/04/2022 à 15:26

Will smith fini? Pas sûre , quand Tom Cruise s’est virer de son studio. Tout le monde le disait fini également ? Résultat il n’a jamais été aussi bankable. Will smith va rebondir , et mettre a genoux ceux qui veulent sa tête.
Car oui sont geste n’est pas tolérable, mais est ce que ça vaut une carrière ?

Mouais Bof...
09/04/2022 à 13:26

Pas fan de la filmographie de Will Smith,il reste tout de m^me de bon roles au cinéma.

La résurgence de Will Smith se fera d'abord en larguant sa orciere de femme,visiblement son influence est plus que toxique. La meuf se sert de son nom de famille et l'humilie publiquement . Je pense que s'il lâche cette intriguante sans talent,peut etre qu'i se liberera de quelque chose.

Will Smith a tojours voulu calculé sa carriere et la modéliser. Ce qui lui a valu la perte de films importants( Matrix entres autres).Il devrait choisir ses roles à l'instinct comme le font les immenses acteurs. L'echec du Suicide Squad en est parfaitement le bon exemple, apparemment il a parasité le tournage ,proposant un deadshot lisse et sans envergure.

Faut se lacher, et choisir des roles plus ambitieux et beaucoup plus tragiques ou auto-derisoires.

Pialco
09/04/2022 à 12:18

Il suffit au il fasse un film genre indépendant ,je suis sure qu il cartonnera directe au box office et les producteurs veront que l acteur aura toujours la cote et ca carrière relancé.

Kyle Reese
09/04/2022 à 12:05

C'est fou dans l'autre article sur sa carrière on apprendre que Spielberg était là pour découvrir son talent à une audition improvisé (avec Steve Wonder et Quincy Jones) juste avant Le prince de bel air et juger du talent indéniable de Smith.
30 ans plus tard il est de nouveau là faisant parti du conseil des gouverneurs pour juger de la sanction de Smith. Il aura été le témoin de sa découverte et de sa chute.

J'espère que Smith pourra se relever après un travail de fond sur lui-même et revenir pour surprendre tout le monde. C'est tout le mal que je lui souhaite.

Tout ce qui nous tue pas nous rend plus ...

bizarre ! :)

Andarioch2
09/04/2022 à 11:50

Ce qui me parle dans cette histoire c'est la dilution des faits dans le magma "d'informations" mâtiné de parti pris qui prend son origine dans les réseau sociaux. A force de lire tout et n'importe quoi on fini par dire tout et n'importe quoi.
Je prend pour exemple cette phrase de votre article: "après une blague un peu insensible sur la maladie de sa femme"
Elle est au pire fausse, au mieux une interprétation subjective.
Car Rock n'a pas fait une blague sur la maladie de JPS mais sur sa coiffure, ce qui n'est quand même pas du tout la même chose.
De plus il semble qu'il n'avait pas connaissance de la dite maladie. Le fait que JPS se soit étendu sur le sujet lors d'un talk show n'en fait pas une info de premier plan à laquelle personne n'a pu échapper. Son ignorance du sujet reste plausible. Donc le "insensible" dans la phrase est de trop.
Vous auriez du dire:" après une blague sur la coiffure de sa femme"
C'est purement factuel
A moins, évidemment, que votre formulation soit choisie pour exprimer l'opinion que Rock l'a fait exprès et donc, au fond, méritait un peu la beigne qu'il s'est prise.
Mais ce n'est plus de l'info.
Bref...

Dragonninja
09/04/2022 à 11:15

Autant je trouve le geste regrettable et inadapté, autant la sanction me semble quand même fort exagérée.
Même si j'aime pas Will Smith, 10 ans de "boycot" pour une giffle donnée en réaction à une mauvaise vanne, c'est chaud!

votre commentaire