Films

Fast & Furious 9 : le vrai gros succès de l’ère pandémie, devant Marvel et compagnie ?

Par Maeva Antoni
17 octobre 2021
MAJ : 18 octobre 2021
5 commentaires
photo

La saga menée par Vin Diesel a fait son retour avec Fast & Furious 9 qui a continué à être un bulldozer malgré une sortie en pleine pandémie.

Malgré toutes les cascades les plus folles, la saga Fast & Furious n’a jamais crevé de pneu. Huit films, un spin-off et 6 milliards de recette totale sur l’ensemble du globe : la franchise menée tambour battant par Vin Diesel est un succès sur la durée. Le neuvième opus, très attendu par les fans, risquait pourtant de faire rétrograder en seconde la saga rapide et furieuse de par sa sortie en pleine pandémie.

Bien qu’il ait été repoussé pendant un an, le film a finalement vu le jour le 15 juin aux États-Unis et le 14 juillet en France. Et chose promise chose due, ce dernier opus de la franchise est aussi bête et bourrin qu’il est drôle, comme on le précise dans notre critique de F&F9.

Un pari risqué vu la petite fréquentation des salles, mais qui s’est avéré payant pour le métrage réalisé par Justin Lin. Fast & Furious 9 a encaissé plus de 716 millions de dollars dans le monde. Un box-office très loin des sommets milliardaires de la saga, mais qui montre que la recette marche toujours aussi bien, et que les sorties exclusives en salles rapportent encore. Avec une sortie en pleine pandémie, Fast & Furious 9 est bien loin d’avoir été ridicule et tient la dragée haute à d’autres mastodontes.

 

photo, Vin DieselÀ chaque muscle tendu, 100 000 entrées

 

Le plein de super

Le coût des films de la saga n’a cessé de monter. On est passé de 38 millions pour le premier Fast & Furious à 200 millions pour Fast & Furious 9Une sacrée augmentation qui a sans doute été motivée par le succès en constante hausse au niveau du box-office. Mais cette augmentation de budget plus que conséquente a également suivi les récits toujours plus dingues de film en film.

Il faut dire que tout faire pour défier constamment les lois de la physique, cela coûte son prix. Avec des cascades de plus en plus folles alors que le bon sens a foutu le camp depuis longtemps dans la franchise, les budgets de Fast & Furious s’envolent autant que les voitures.

Avec chaque nouveau film devenant le plus cher de la franchise (le spin-off Hobbs & Shaw mis à part), Fast & Furious 9 fait pour la première fois une baisse dans le budget avec ses 200 millions de dollars investis là où le huitième épisode avait coûté 250 millions. Même si cela reste suffisant pour transformer une quatre portes en vaisseau spatial, le métrage reste une exception dans la logique de toujours plus de la saga. À croire qu’Universal n’était pas prêt à surenchérir pour cette nouvelle aventure.

 

photoC’est ce genre de bazar qui coûte des sous aussi

 

Peut-être démotivé par les petites guerres internes notamment entre Dwayne Johnson et Vin Diesel, le fait est que Fast & Furious 9 se retrouve plus près du budget de Fast & Furious 7 et ses 190 millions. Mais finalement, à y regarder de plus près, la facture du neuvième film pourrait en réalité être bien plus salée. Car on arrive 200 millions en laissant de côté tout le marketing assez furieux d’Universal. Avec toute la publicité pour le film pris en compte, le neuvième volet aurait au bout du compte coûté environ 300 millions de dollars selon Screenrant.

Effectivement, à cause de la pandémie, le métrage réalisé par Justin Lin a été repoussé régulièrement pendant une année en sortant le 25 juin 2021 au lieu de mai 2020 aux États-Unis. Pendant cette année d’attente, il a bien fallu continuer à faire de la promotion, sans compter que garder un film sous le coude coûte de l’argent. À cause du délai et de la pandémie, il se pourrait qu’au final, Fast & Furious 9 ait continué la tradition pour être le film le plus cher de la franchise.

 

photo, Vin Diesel, Michelle RodriguezMais la famille ça n’a pas de prix

 

Pole position

Partons alors du principe que Fast & Furious 9 a coûté plus ou moins 300 millions. À quel point la sortie compliquée du film en ces temps troublés a été une victoire pour le studio ? 

Avec un démarrage sur le sol américain à 70 millions de dollars, dépassant ainsi les prédictions qui misaient sur du 50 millions, le film établissait à l’époque le record de l’ère pandémique passant devant Mortal Kombat (23 millions), Godzilla vs. Kong (31 millions) et Sans un bruit 2 (47 millions).

Au final, le film a encaissé environ 174 millions de dollars de recette au box-office domestique, et plus de 716 millions de dollars de recette à travers le monde. On est certes bien loin du 1,2 milliard de Fast & Furious 8, mais il faut aussi reconnaitre que les conditions étaient bien différentes.

 

photo, Vin DieselFonce dans le tas

 

Le neuvième opus est le premier film à ne pas passer la barre du milliard depuis Fast & Furious 6, mais vu le contexte, c’est tout de même une victoire. La comparaison avec le mastodonte Marvel Black Widow est intéressante, les deux films ayant des budgets similaires, mais celui avec Scarlett Johansson étant sorti simultanément sur Disney+.

Au box-office domestique, c’est Black Widow qui l’emporte, avec 183 millions, contre 173 millions pour F&F9. Mais à l’échelle mondiale, les bolides ont tout écrasé, avec 716 millions, contre 379 pour l’héroïne du MCU.

Tout s’est donc joué à l’international et notamment en Chine, où Black Widow n’est pas sorti, mais où la famille Terreto a engrangé plus de 203 millions de dollars. 

 

photo, Vin DieselUn marcel contre Marvel

 

Une affaire qui roule ? 

Avec ses 716 millions au box-office mondial, Fast & Furious 9 a donc été un succès. Un score qui était même inespéré au vu de la conjoncture actuelle. On peut aisément imaginer qu’en des temps moins sombres, le métrage aurait largement établi un nouveau record après les 1,2 milliard du huitième opus.

Un succès qui est sans doute dû autant à une promotion lourde, qu’à la création de la cascade la plus attendue de la saga (car enfin, ils sont allés dans l’espace) ; mais également à une exploitation traditionnelle si on ose la qualifiée ainsi, avec une sortie au cinéma sans l’ombre du streaming planant au-dessus. Contrairement à Black Widow, le concurrent direct, la non-diffusion de Fast & Furious 9 en streaming a permis au film de garder une constante dans le box-office et de s’éviter une dégringolade.

 

photoLe fan service, ça rapporte

 

Bien que le métrage ait été malmené par la pandémie et ainsi repoussé pendant une année, Universal n’a pas changé son fusil d’épaule en ce qui concerne la sortie. Comme tous les autres métrages de la franchise (et tous les films en général avant l’arrivée de la Covid), Fast & Furious 9 est sortie exclusivement en salles. Pas une fenêtre d’exclusivité avant un rapatriement sur une plateforme, une vraie sortie au cinéma comme cela se fait rare pour les blockbusters sous l’ère pandémique.

Du coup, pas de piratage, pas de procès et 100% de profit pour Vin Diesel et sa clique. Le film a eu l’occasion de faire des sous pendant des semaines et des semaines, l’esprit tranquille loin des pirates du net. Finalement, la bonne vieille sortie cinéma n’est pas si archaïque que cela, la preuve est que le résultat est là. Une formule qui expose les limites de la sortie hybride, à tel point que même Disney y revient après le succès surprise de Shang-Chi et la légende des Dix Anneaux (qui a bénéficié d’une fenêtre d’exclusivité pendant 45 jours). Le studio de Mickey, comme Warner, va désormais miser sur cette exploitation plus sage, en deux temps.

 

photo, John Cena« T’as dit combien ? »

 

Famille nombreuse à bord

Et pour la suite ? Avec un succès qui ne se ternit pas, l’autoroute de l’avenir est toute tracée pour la franchise Fast & Furious. Un dixième et onzième films arrivent (avec toujours Justin Lin aux manettes), pour un bouquet final. Même si Vin Diesel, le moteur de la saga, ne manque pas d’idées pour élargir l’univers des fous du volant sous protéines après la fin normalement programmée pour le Fast & Furious 11.

Certes, il y a déjà le spin-off Hobbs & Shaw, porté par Dwayne Johnson et Jason Statham. Avec plus de 758 millions de dollars au box-office, le film n’a pas tardé à ouvrir la voie à une suite, annoncée puis confirmée dans la foulée. Mais sans date de sortie précise, chose à peine étonnante vue l’agenda méga-rempli de The Rock.

 

Photo Michelle RodriguezLes spectateurs face à Fast & Furious 27

 

Mais Diesel a plus d’un tour dans sa boite à gant et des idées à la pelle pour la suite de la franchise. Si personne ne croit (ou ne veut croire) à un opus en mode comédie musicale (même si les comédies musicales reviennent sur le devant de la scène), le spin-off féminin, discuté depuis longtemps, lui est plus réaliste. Certes, le public de Fast & Furious pourrait ne pas être client d’une version moins « testotéroné », surtout quand on voit les critiques du public autour des films d’action portés par des femmes super-badass comme Kate ou Bloody Milkshake.

Sachant que tous les films de la saga ont rapporté approximativement 6 milliards de dollars, il est fort à parier qu’Universal trouvera un moyen (que ce soit des prequels, suites, reboot ou spin-offs) pour continuer à remplir les tiroirs-caisses jusqu’à ce que le public finisse par être écœuré. Donc, ce n’est pas près de se terminer cette histoire, car tant qu’il y a de l’argent à se faire, il est peu probable qu’Universal lâche sa poule aux pneus d’or.

Rédacteurs :
Tout savoir sur Fast & Furious 9
Abonnez-vous à notre youtube
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Vins62370@hotmail.fr

Comme précisé dans l’article sans la.pandemie le film aurait sûrement fais plus quand.on voir que fast 9 est à moins de 1millions que hobbs abd shaw sorti en 2019 et à moins de 50millions au.niveau mondial c’est clairement un succès qui serait aller chercher le milliard sans ce satané covis (après la qualité du film c’est un autre debat)

LE ROI FUJIKAMA 007

fallait arreter au 5 qui était tres sympa au braziiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
c’est imbuvable le 9
sans moi pour les 10 et 11
C du grand n’importe quoi

Mika

Le pass sanitaire, le port du masque et les jauges au cinéma ont clairement atténué le succès de ce film (que j’ai hâte de voir, pour le coup).

Morcar

Le 8 était déjà l’épisode de trop (le meilleur étant le 5), mais alors ce 9è… Quand une franchise devient une parodie d’elle-même…

16Mars1962

Bonjour quand nous pourrons avoir le DVD de Fast & FUrIOUIS9 j Attend votre réponse????! Merci beaucoup.
Cordilamement
Me Conroy Evelyne