Les nouveautés films et séries à voir sur Netflix ce week-end

La Rédaction | 3 septembre 2021 - MAJ : 03/09/2021 20:23
La Rédaction | 3 septembre 2021 - MAJ : 03/09/2021 20:23

Netflix balance à tout va nombre de films et séries dans son catalogue chaque semaine, sans qu'on les remarque ou que la plateforme ne l'annonce officiellement. Chaque fin de semaine, Ecran Large reviendra donc sur quelques nouveautés ajoutées par Netflix dans son catalogue, films et séries confondus, originaux ou pas, dans une liste non exhaustive.

Alors, quels sont les films et les séries à ne pas manquer ce week-end sur la plateforme de streaming ?

 

photoRouge dans le sens des arrivées

 

La Casa de papel - Partie 5, volume 1

Ça parle de quoi ? Huit voleurs font une prise d'otages dans la Maison royale de la Monnaie d'Espagne, tandis qu'un génie du crime manipule la police pour mettre son plan à exécution.

Pourquoi il faut la regarder ? Parce que c’est le début de la fin. La série s’éternise depuis déjà cinq parties et après avoir suivi les pérégrinations des braqueurs pendant tant d’années, autant y aller jusqu’au bout maintenant. Si La Casa de Papel est devenu un étrange produit surprotéiné avec un twist par épisode, l’avantage c’est que, quand le bon sens a foutu le camp, le gros divertissement décomplexé peut prendre toute la place

Cette dernière partie, elle-même divisée en deux parties (faut suivre), va placer le gang des Dali en mauvaise posture après que la police ait marqué un grand coup. Un retour qui pourrait être vraiment explosif après une quatrième saison un peu molle, en tout cas si on croit la bande-annonce sur parole. Les criminels en rouge n’ont à l’évidence plus rien à perdre, alors ça va être sanglant (enfin, on l'espère).

Notre critique.

 

 

Deadly Class - Saison 1

Ça parle de quoi ? Marcus Lopez, un jeune orphelin SDF, est admis au sein d'une mystérieuse école privée qui accueille la progéniture de criminels. Ils se voient enseigner l'art du meurtre, du combat et autres pratiques pour devenir le parfait criminel.

Pourquoi il faut la regarder ? Parce que c'est l'adaptation récente d'un comics à la réputation assez impressionnante, écrit par Rick Remender et illustré par Wes Craig. Produite par Syfy, la série s'est elle même forgé un petit pedigree, autant chez les lecteurs aguerris que chez les néophytes. Son arrivée sur Netflix est donc une très bonne nouvelle, et risque même de rallier un public différent, puisqu'on retrouve à la distribution Benedict Wong, bien connu des amateurs de marvelleries.

On lui prédit donc un certain succès, comme la plateforme sait en générer. Et cerise sur le gâteau : annulée après une saison, elle est par conséquent très courte, et peut se savourer d'une traite. Dix petits épisodes de 50 minutes n'effrayeront pas les inconditionnels de la plateforme, rompus aux séances intensives de bingewatch.

 

photo, Benedict WongEt une sublime moustache en prime

 

À quel prix ?

Ça parle de quoi ? Après le 11 septembre, un avocat est confronté au bilan émotionnel de la tragédie quand il doit chiffrer en dollars la valeur des vies perdues.

Pourquoi il faut le regarder ? Le cinéma hollywoodien a cette capacité fascinante à transformer les événements nationaux traumatisants en oeuvres thérapeutiques de masse. Les attaques terroristes sur le sol états-unien du 11 septembre 2001 ont laissé des plaies purulentes dans l'inconscient collectif américain, qui ont alimenté nombre de films / séries depuis ces 20 dernières années. Et c'est à l'occasion de "l'anniversaire" des 20 ans de cette tragédie qu'est sorti A Quel Prix ?

Réalisé par Sara Colangelo, pur produit de Sundance où elle était venue présenter The Kindergarten Teacher sous la bannière Netflix en 2018, et scénarisé par Max Borenstein (les récents films du Monsterverse), A Quel Prix ? est de ces films-piège à récompenses qui donnent envie de les aimer. Servi par un casting cinq étoiles (Michael KeatonStanley TucciAmy Ryan) et porteur d'un sujet fort, le long-métrage offrira sans doute moult moments de gymnastique lacrymale et belles performances de comédiens. Sortez les Oscars et les mouchoirs !  

 

 

Un after mortel

Ça parle de quoi ? Une femme à la vie sociale débordante vit la pire des fêtes… en mourant la semaine de son anniversaire. À sa grande surprise, elle se voit offrir une seconde chance, avec la possibilité de réparer ses erreurs passées en renouant avec ses proches et, surtout, en prouvant qu'elle mérite sa place dans le grand salon VIP du paradis.

Pourquoi il faut le regarder ? Amateurs de pitchs débiles, de feel-good movies téléphonés et de rédemptions américaines, réjouissez-vous, Un after mortel (traduction hilarante d'un titre déjà peu engageant, Afterlife of the party) semble cumuler toutes les tares de ce sous-genre américain plein de bons sentiments. Certes, on s'avance, parce qu'on n’a pas eu la chance de s'infliger la chose, mais la bande-annonce en dit déjà beaucoup sur la nature de cet enf.. de ce paradis filmique.

Mieux encore, c'est une parfaite prolongation de notre dossier sur la saga Critters. Si, si, le réalisateur, Stephen Herek est l'homme qui a offert au monde ces adorables boules de poils carnassières. Alors rien que pour lui rendre hommage, ça vaut le coup de s'infliger les pérégrinations d'une Victoria Justice abonnée à ce genre de productions.

 

photo, Victoria JusticeNous, à chaque fois que Netflix sort de nulle part une comédie romantique

 

Mais aussi...

Flash - saison 6Supergirl - saison 5Queer ForceUn balcon sur la merMon Beau-Père, mes Parents et MoiUn Homme pour l'éternitéKiller Under the Bed...

Tout savoir sur Netflix

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire