Scarlett Johansson v. Disney : Emma Stone et Cruella 2 à la rescousse ?

Mathias Penguilly | 14 août 2021 - MAJ : 14/08/2021 12:54
Mathias Penguilly | 14 août 2021 - MAJ : 14/08/2021 12:54

Après la bataille judiciaire entamée par Scarlett Johansson, on pensait qu'Emma Stone la suivrait. Finalement, l'actrice vient de signer pour un deuxième film.

Depuis quelques semaines, le bruit courait qu'une suite de Cruella (222 millions de dollars de recettes) était en préparation - rien d'anormal, Maléfique et Alice au Pays des merveilles avaient aussi eu droit à leur deuxième film.

Et puis, Scarlett Johansson a jeté un gros parpaing dans la flaque en attaquant Disney pour non-respect des contrats. L'actrice disposait d'un intéressement sur les recettes en salles, or, la sortie en streaming de Black Widow a bien réduit l'impact du blockbusrer dans les salles obscures. Un vrai manque à gagner pour l'actrice, estimé à 50 millions de dollars. L'affaire a profondément divisé Hollywood, d'autant qu'on s'attendait à voir d'autres célébrités suivre Scarlett Johansson... notamment Emma Stone avec Cruella, lequel a connu le même destin que Black Widow.

Il n'en sera rien : Disney s'est vraisemblablement acheté la coopération de l'actrice.

 

photoEmma Stone, dans son élément parmi le gratin hollywoodien

 

Dans un communiqué envoyé au site américain Deadline, l'agent américain Patrick Whitesell a effectivement confirmé qu'Emma Stone avait signé pour une suite avec Disney. La déclaration reprend presque exactement la rhétorique des avocats de Scarlette Johansson :

"Bien que le paysage médiatique ait beaucoup évolué pour tous les distributeurs, leurs partenaires créatifs ne peuvent pas être laissés de côté, en supportant le poids des pertes potentielles, sans aucun intérêt éventuel sur les recettes. L'accord signé montre qu'une solution équitable existe, qui protégerait les artistes et ferait coïncider leur talent avec l'intérêt des studios. Nous sommes très fiers de travailler avec Emma et Disney, et nous apprécions la volonté du studio de reconnaître sa participation en tant que partenaire créative. Nous espérons que cela va ouvrir la voie à d'autres membres de la communauté créative, qui pourront à leur tour contribuer au succès de nouvelles plateformes."

 

photo, Scarlett JohanssonScarJo, prise à la gorge

 

Ce communiqué sonne un peu comme un camouflet pour Scarlett Johansson et son armée d'avocats. Si l'actrice est soutenue dans sa démarche par d'autres collaborateurs de Disney, et même les puissantes guildes hollywoodiennes, elle n'est pas encore suivie par les stars les plus visibles. 

Par ailleurs, Disney ne semble pas prêt à céder aux demandes de l'actrice : au contraire, Bob Chapek, son PDG, a expliqué à Variety que le studio allait garder la main sur la manière dont les films sont distribués, indépendamment des demandes de leurs acteurs :

"Bob Iger [le président du CA de Disney], l'équipe de la distribution et moi-même, avons estimé que c'était la meilleure stratégie pour nous permettre d'atteindre le public le plus large possible. Depuis le début de la pandémie, nous avons signé des centaines de contrats avec des personnes talentueuses et tout s'est déroulé pour le mieux. Nous avons trouvé des manière de la rétribuer justement de sorte à ce que tout le monde soit satisfait, peu importe notre manière de faire sortir les films."

 

photo, Emma Stone"Je suis venue pour négocier..."

 

Disney ne semble pas déstabilisé et ce n'est pas l'actrice de La La Land qui aidera à faire plier le géant hollywoodien. D'ailleurs, les paroles de la chanson de Florence Welch - aka Florence + the Machine - qui conclut le premier film, retentissent comme une prophétie :

"Vous pouvez dire que je suis folle / Mais vous êtes bloqués dans le passé / Alors que j'ai deux coups d'avance.

Une vie de pénitence me semble gâchée / Le diable a bien de meilleurs goûts..."

L'actrice aurait-elle vendu son âme à Disney ? Pour l'instant, on ne sait pas quel accord a été signé, mais on imagine que certains détails filtreront s'ils deviennent la norme. À ce stade, une chose est certaine : Disney semble avoir sauvé les meubles. Cruella 2 aura bien lieu, et on retrouvera le scénariste Tony McNamara et le réalisateur Craig Gillespie aux manettes, avec bien sûr, Emma Stone dans le rôle-titre.

 

Tout savoir sur Cruella

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
GTB
15/08/2021 à 11:10

Pifpaf> Vous avez mal compris ce dont il est question. Il y a une exploitation différente des films légalement et/ou moralement problématique vis-à-vis des contrats. Bien sûr il est question d'argent, mais surtout il est question d'encadrement business. Si tu signes un contrat avec une rémunération en intéressement box-office, toute décision impactant l'exploitation en salles vient toucher à ton contrat.

Momo
15/08/2021 à 09:50

Ironique pour une actrice qui joue une "rebelle" de se soumettre à sa boite

brucetheshark
15/08/2021 à 09:16

Qu'est-ce qu'il peut dire comme âneries ce Rayan...

Bob
14/08/2021 à 20:19

@Matrix R
…………….."dirty sexy money, ah! J'aurais voulu suivre la saison 2 de cette série que j'avais trouvé sympa."

Sympa, c’est vrai, mais il lui a manqué ce petit quelque chose…
Il serait judicieux de foncer sur la série HBO Succession !

Pifpaf
14/08/2021 à 18:32

Avant de critiquer Disney et les autres studios en général il faut aussi voir la situation de l industrie qui va perdre 80 % de chiffres d affaire en 2021 et encore plus en 2020 , donc moi perso je trouve pas ça aberrant que les acteurs touchent moins en sachant qu ils gagnent déjà des dizaine de millions par film dans le cas de scarlett johansson

Matrix R
14/08/2021 à 17:48

Money money money.dirty sexy money, ah! J'aurais voulu suivre la saison 2 de cette série que j'avais trouvé sympa.
Emma Stone pense à son ventre, Scarlett eti, Disney aussi

Rayan
14/08/2021 à 15:57

@Pseudo1234

Ça date pas d aujourd'hui, les auteurs de comics ont toujours été payés comme des mer*es, injustement et ca ne concerne pas uniquement disney/marvel comics, les auteurs de comics sauf si ils sont des superstars se font payer que des miettes

Pog
14/08/2021 à 15:57

Ce petit site pas très crédible appelé Deadline l'a confirmé. Tout comme cet autre petit site, Collider, avec même un nom de scénariste attaché. Et considérer que quelques semaines de non news (avec au milieu la tornade de cette affaire justement) sur un projet en développement est le signe que c'est faux... merci, j'ai bien rigolé.

Rayan
14/08/2021 à 15:55

C'est une rumeur qui date de 1 mois et demi et qui n a aucune suite depuis

Oui le cerveau

Rayan
14/08/2021 à 15:53

@Pog

Faux, cette info n existe nul part

Plus
votre commentaire