Après Scarlett Johansson et Marvel, Emma Stone pourrait aussi attaquer Disney en justice

La Rédaction | 30 juillet 2021 - MAJ : 30/07/2021 18:18
La Rédaction | 30 juillet 2021 - MAJ : 30/07/2021 18:18

Comme Scarlett Johansson avec Black Widow, sorti au cinéma et sur Disney+, Emma Stone pourrait se retourner contre Disney pour Cruella.

Est-ce le début du feuilleton de l'été, catégorie petit divertissement et gros sous ? Alors qu'une guerre s'ouvre entre Scarlett Johansson et Disney à cause de la sortie simultanée au cinéma et sur Disney+ de Black Widow, ce qui représenterait une rupture de contrat et une perte de 50 millions pour l'actrice, un autre soldat de Mickey pourrait préparer son attaque.

Emma Stone pourrait ainsi traîner à son tour le studio en justice, pour les mêmes raisons, puisque Cruella a également été exploité dans les salles de cinéma et sur le service de SVOD de Disney. Ce pourrait être le début d'une grande bataille hollywoodienne, conséquence indirecte de la pandémie et donc, du changement de stratégie des studios hollywoodiens dans la guerre du streaming.

 

photo, Emma StoneNo Future pour Cruella 2 donc ?

 

C'est Matt Belloni, ex-The Hollywood Reporter, qui rapporte la chose dans What I'm Hearing... Il explique qu'Emma Stone réfléchit à suivre Scarlett Johansson dans une procédure judiciaire, et qu'Emily Blunt pourrait faire de même dans les prochains jours pour le blockbuster Jungle Cruise.

Les raisons de cette colère ? Le pourcentage sur les recettes du box-office, qui grossit les salaires des acteurs et actrices de blockbuster. A titre d'indication, Robert Downey Jr. avait empoché plus de 55 millions rien qu'avec ce pourcentage, et en plus de son salaire, sur Endgame. Ce bonus potentiellement massif est inclus dans les contrats.

Quand Disney a choisi de sortir Black Widow et Cruella dans les salles de cinéma et sur Disney+, l'impact a donc été réel pour Scarlett Johansson et Emma Stone. Quelques pourcentages de plusieurs centaines de millions, c'est un détail de taille dans l'industrie, et un déséquilibre énorme pour les actrices par rapport à leurs collègues hors pandémie - surtout vu la réalité des écarts de salaires hommes-femmes, bien ancrés dans le système.

D'autant que l'arrivée sur Disney+ a servi le piratage massif, si bien que Black Widow a chuté au box-office dès la deuxième semaine. La carrière du film a certainement été bien abîmée par cette double sortie, tout en servant le business de Disney qui cherche à attirer des abonnés. En somme, Mickey gagne toujours, comme Parker Lewis. La donnée SVOD a donc tout changé - sauf les contrats, de toute évidence.

 

photoHorizon dégagé sans Disney

 

D'après la plainte déposée par Scarlett Johansson, Disney aurait ainsi "intentionnellement incité Marvel à rompre l'accord, sans justification, afin d'empêcher Mme Johansson de réaliser le plein bénéfice de son contrat avec Marvel." Il y aurait eu tentative de négociations avec le studio, qui aurait refusé.

Scarlett Johansson aurait touché un salaire de 15 millions pour Black Widow, soit l'équivalent de ses collègues masculins du MCU. Difficile d'imaginer qu'Emma Stone n'a pas touché à peu près pareil pour Cruella, entièrement construit sur elle.

A noter que Disney n'a pas le monopole des ennuis liés à la SVOD. Paramount aurait eu les mêmes discussions houleuses avec John Krasinski et Emily Blunt pour Sans un bruit 2. Seul Warner Bros. aurait jusque là bien négocié ce virage, en trouvant un accord avec Patty Jenkins et Gal Gadot lorsque la sortie de Wonder Woman 1984 a été largement gérée en SVOD sur HBO Max, en décembre dernier. Même si Christopher Nolan, Denis Villeneuve et d'autres n'ont pas apprécié la décision du studio d'exploiter les films sur la plate-forme de streaming.

 

Photo Jack Whitehall, Emily Blunt, Dwayne JohnsonActrice attendant soutien d'un acteur

 

D'ordinaire expert en communication, Disney n'a en tout cas pas digéré la manoeuvre de Scarlett Johansson. Dans un communiqué officiel et officiellement enragé, le studio a qualifié cette poursuite de "triste et affligeante, pour son mépris insensible et son manque de considération pour les effets horribles et prolongés de la pandémie de Covid-19. (...) Disney a pleinement respecté le contrat de Mme Johansson et, de plus, la sortie de Black Widow sur Disney+ via le service Premier Access a considérablement amélioré sa possibilité de toucher une compensation supplémentaire, en plus des 20 millions de dollars qu'elle a déjà reçus à ce jour." 

Reste à savoir si tout ça va finir en eau de boudin, bouleverser le fonctionnement de l'industrie, et sonner la divorce entre ces actrices et Disney. Ce qui pourrait à terme enterrer Tower of Terror (où Scarlett Johansson a été annoncée comme actrice et productrice), et la suite de Cruella. Qui a dit tant mieux pour le cinéma ?

Tout savoir sur Cruella

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Jarville
02/08/2021 à 21:38

Franchement on va quand même pas plaindre ces acteurs et actrices.

Free Spirit
02/08/2021 à 10:41

Ce sont Les Studios Qui Décident...Et puis franchement 30 Millions De Dollars pour un Film çà va !!! il y a Des Métiers qui Méritent Plus que Leurs salaires... Les Pompiers ; Les Services Médicaux pour ne cités Qu'eux ...Car il y en à D' Autres...Les acteurs Et Actrices Sont Loin D êtres Malheureux, Surtout à Cette échelle!!!

Sara
02/08/2021 à 09:02

C'est simple. Scarlet comme nous le savons est une actrice très appréciée et c'est en grande partie pour elle que les gens regardent le film. Elle y a mit beaucoup d'efforts . Si Disney change de méthode de vente il est évident que la paye ne sera plus la même vu que les recettes changeront. Puisque si le changement avait entraînéune grosse perte c'est sûr que son salaire aurait diminué. Le travail c'est avant tout le sien donc on ne peut pas juste la mettre sur le côté et empocher tout le reste. Ce sont des acteurs pas des esclaves à exploiter. Disney qui commence déjà à perdre sa magie sans Marvel et tout ceux qu'il rachète risque de se retrouver mal s'il fait des coups bas . Mais ce n'est pas la première fois sinon Miley Cyrus, Selena Gomez ... n'auraient pas déguerpi. Je suis une grande fan de Disney depuis toute petite alors j'espère qu'ils penseront plus aux fans qu'au bénéfices comme au temps de Walt Disney, au temps de la grande magie.

Kyle Reese
01/08/2021 à 16:06

@ Principe

« Un jour il n'y aura plus de cinémas, et plus tard peut-être même plus d'acteur. Uniquement des acteurs virtuels. »

Ça j’y ai cru et fantasmait à une époque où j’étais passionné d’images de synthèse. (Je bossais dans le milieu. A une petite échelle) Comme ça le créateur réalisateur pourrait tout contrôler de A à Z, sauf que maintenant je ne fantasme plus du tout la dessus. L’humain est primordial, un film avec uniquement des acteurs virtuels parfaitement indissociables des acteurs réels seraient d’abord un exploit et une curiosité mais ensuite ça ne pourrait que retomber. Le facteur humain est bcq trop important. C’est comme pour les SFX. Avant quand j’étais jeune j’y allais surtout pour ça mais plus maintenant bien au contraire vu comment ils sont utilisés.

Principe
01/08/2021 à 14:24

Une autre perception*

Principe
01/08/2021 à 14:23

https://hitek.fr/actualite/kevin-feige-furieux-contre-disney_30125 :

"le contrat de l'actrice stipulait que ses bénéfices seraient calculés en fonction du box-office"

Le film est bien sorti au ciné, et elle va toucher son pourcentage.

À moins qu'on qu'une clause ne stipulait que la sortie ne devait se faire qu'exclusivement au ciné, SJ aurait raison, sinon ce sera Disney.
D'un point de vu simpliste avec juste des on-dits d'articles...

En l'absence de clause, libre à elle de s'estimer lésée et se plaindre qu'elle ne touchera que 30 millions au lieu de 50 hypothétiques.
En ces temps difficiles une partie du public aura une autre perception de cette acceptation actrice.

Les acteurs devront s'y faire de tout façon, ce sont les studios qui décident. Un jour il n'y aura plus de cinémas, et plus tard peut-être même plus d'acteur. Uniquement des acteurs virtuels...

Kyle Reese
01/08/2021 à 12:31

Tient pour alimenter le débat:

Marvel : Kevin Feige est furieux contre Disney

https://hitek.fr/actualite/kevin-feige-furieux-contre-disney_30125

Principe
01/08/2021 à 12:24

Je n'ai aucune idée du contenu des contrats, et je me garde bien d'affirmer que l'une ou l'autre partie a tort ou raison.
D'après ce que j'ai pu lire sur divers site, SJ affirme une chose et Disney le contraire.
Comme la plupart des intervenants ici sont convaincus que Disney est le vilain méchant et SJ la gentille fille qui se fait spoiler, je fais remarquer qu'à ce jour personne ici présent n'a accès au contrat, et n'est donc en mesure de savoir si SJ est plus dans son bon droit que Disney.

Kyle Reese
01/08/2021 à 12:06

@Principe ? et @caca

Vous les connaissez vous les contrats ?

Si Scarlett Johansson attaque c'est qu'il y a matière à attaquer et qu'elle en tant qu'actrice et productrice connait surement très bien le système ainsi que les problématiques financières du moment.
Elle doit penser à son avenir dans ses 2 rôles et voit très bien que les données ont changé et pas en faveur des acteurs. Elle n'a surement pas d'autre choix que d'y aller franco, car personne ne décide d'attaquer Disney pour le plaisir je pense. Il n'y pas de raison que Disney ou les autres Studios qui tentent avec raison de sauver leur bizness et bénèf le fassent au détriment des stars ou acteurs/actrices bankable et les autres. Cela déséquilibre le système, mais ce n'est pas la première fois qu'ils essayent (voir la gréve des scénaristes en 2007) et ce n'est bon pour personne. Donc ou est l'indécence ?

Caca
01/08/2021 à 11:48

Ok y a un contrat qui doit être respecté mais avec la situation actuelle du monde ces actrices sont un peu indécentes .

Plus
votre commentaire