Films

Monster Hunter : Paul W.S. Anderson s’excuse après la polémique en Chine

Par Déborah Lechner
9 décembre 2020
MAJ : 11 décembre 2020
8 commentaires
photo, Milla Jovovich

Le réalisateur Paul W.S. Anderson s’est dit « mortifié » après que Monster Hunter ait suscité la polémique en Chine à cause d’un jeu de mots jugé raciste.

Puisque 2020 a été un véritable séisme pour l’industrie cinématographique, quoi de mieux pour boucler cette année apocalyptique qu’un Gal Gadot vs Milla Jovovich pour Noël ? Au cas où quelqu’un serait passé à côté de l’info, Wonder Woman 1984 arrivera à l’affiche (et en streaming aux États-Unis) dans quelques jours, tout comme la nouvelle adaptation de jeu vidéo de Paul W.S. Anderson, qui n’est cependant pas de taille à rivaliser avec l’Amazone de DC sur le territoire national.

Adapté de la licence éponyme de l’éditeur japonais Capcom, Monster Hunter misait jusqu’ici énormément sur le marché asiatique, en particulier en Chine où le film est distribué par le géant Tencent (on en parle plus en détails ici). Mais contrairement à Resident Evil : Chapitre Final qui avait sauvé les meubles en encaissant près de 160 millions de dollars sur le sol chinois, le nouveau nanar du réalisateur ne va pas pouvoir faire son beurre du côté de l’Empire du Milieu. Les premières projections ont en effet attiré l’attention du public chinois, mais pas du tout de la façon dont Sony l’aurait souhaité.

 

photo, Milla JovovichMilla Jovovich

 

Le film est actuellement au coeur d’une polémique à cause d’un dialogue d’une dizaine de secondes entre un acteur caucasien et l’acteur Jin Au-Yeung, qui fait un jeu de mots avec « knees » (genoux) et « chinese » (chinois) dont la prononciation est assez proche en anglais. Si la blague n’a rien de bien méchant de prime abord, certains y ont vu une allusion directe à la comptine raciste « Chi-nese, Jap-a-nese, dir-ty knees, look at these« , destinée à se moquer des personnes d’origine asiatique. Après ce bad buzz dont il se serait bien passé, Monster Hunter a carrément été déprogrammé de plusieurs cinémas chinois, laissant présager un flop à la Mulan sur le territoire auquel il faisait du pied.

Pour tenter de corriger le tir, le film est repassé fissa par la case montage, comme l’a confirmé le réalisateur Paul W.S. Anderson qui a récemment présenté ses excuses via Deadline :

 

photo, Milla JovovichC’est ce qu’on appelle louper sa cible

 

« Je suis absolument dévasté qu’une réplique de Monster Hunter ait offensé certains spectateurs en Chine. Je m’excuse pour les soucis ou la contrariété que cette phrase et son interprétation ont pu causer. Monster Hunter a été conçu comme un divertissement amusant et je suis mortifié que quelque chose ait pu involontairement offenser. Nous avons respectueusement retiré la réplique du film. Notre intention n’a jamais été d’envoyer un message discriminatoire ou de manquer de respect à qui que ce soit. Au contraire, le coeur du film est justement l’unité. »

Sony a de son côté avancé d’une semaine la date de sortie américaine du film, qui n’arrivera donc plus le 25 décembre pour un tête-à-tête avec la super-héroïne de Gal Gadot, mais le 18 décembre, histoire de s’assurer une maigre longueur d’avance. La sortie française reste quant à elle calée bien plus tard, au 28 avril 2021, en plein embouteillage de blockbusters

En attendant, pour revoir la bande-annonce et les gros guns de Milla Jovovich, c’est de ce côté. On revient aussi sur la soi-disant malédiction des adaptations de jeux vidéo dans le dossier juste là et sur la saga Resident Evil dans celui juste ici

 

Rédacteurs :
Tout savoir sur Monster Hunter
Suivez-nous sur google news
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
alulu

Anne Hathaway sort de ce corps.

Rayan Montreal

Y a quand même un débile qlq part qui s est dit que placer une blague pareil allait passer crème en Chine…

Et bah…

Opale

Ne t’excuse pas man, on parle de la Chine là, ce grand pays démocratique où l’on respecte si bien les droits de l’homme… Faut arrêter de faire les paillassons, tout ça pour un poil d’humour maladroit…

RobinDesBois

« dévasté, mortifié, offensé » heureusement que ça concerne la Chine et pas le Japon sinon il était pas loin de se faire hara kiri pour une ligne de dialogue.

zetagundam

Ce que je ne comprends , c’est que les producteurs Chinois ont laissés passé cette ligne de dialogue à moins que la Chine soit également frappée par le mal dont est frappée l’occident c’est à dire ces ultra minorités hurlantes extrémistes et toxiques