Après Mank, David Fincher pourrait s'attaquer à la culture du boycott pour Netflix

Gael Delachapelle | 16 novembre 2020 - MAJ : 16/11/2020 18:13
Gael Delachapelle | 16 novembre 2020 - MAJ : 16/11/2020 18:13

Alors que son très attendu Mank n'est pas encore sorti sur la plateforme, le cinéaste David Fincher a déjà envie d'une nouvelle série pour Netflix.

La promotion de Mank bat son plein et David Fincher laisse aller son franc-parler depuis quelque temps maintenant, que ce soit au sujet de l’industrie hollywoodienne et de ses blockbusters ou de la politique de certains studios notamment concernant le Joker de Todd Phillips. Même le légendaire Orson Welles, réalisateur de Citizen Kane, dont l’ombre plane sur Mank, a en pris pour son grade. Comme quoi, rien ne l’arrête…

Et apparemment, David Fincher ne semble pas en avoir fini avec Hollywood et sa bien-pensance, puisque le réalisateur s’est confié, auprès de The Telegraph, au sujet de son possible prochain projet.

 

photo, Joaquin PhoenixJoaquin Phoenix, qui rigole beaucoup moins quand il entend David Fincher... 

 

Il s'agirait d'une série sur la "cancel culture" ou en français, la culture du boycott et/ou de l'annulation. Un sujet à débat très actuel dans l’industrie hollywoodienne, démocratisée par les réseaux sociaux. Le dernier exemple en date le plus parlant est sans aucun doute le départ de l’acteur Johnny Depp de la franchise Les Animaux Fantastiques, ce dernier ayant été remercié par Warner Bros., qui lui a gentiment demandé d’abandonner son rôle de grand méchant dans la saga.

David Fincher en a dit un tout petit plus sur la manière dont il aimerait aborder ce sujet :

« Au cœur de ce projet [de série], il y aurait cette question de la façon dont nos sociétés modernes gèrent les excuses. Si vous faites des excuses sincères, mais que personne n’y croit, vous êtes-vous vraiment excusé ? C’est une idée troublante. Mais on vit dans une période troublée. »

 

Photo Arliss Howard, Charles DanceTout le monde a hâte d'écouter David

 

Une idée intrigante qui traverse, par ailleurs, déjà la filmographie de David Fincher : The Social Network posait un regard très cynique sur la transparence des réseaux sociaux, quand la culpabilité du personnage incarné par Ben Affleck se joue également à l’échelle de l’opinion publique dans Gone Girl. Le phénomène de la "cancel culture", vu par le regard cynique du réalisateur de Zodiac ? Autant dire qu’on signe tout de suite. 

Comme Fincher a récemment signé un contrat pour quatre ans de plus avec la plateforme au N rouge, il y a fort à parier que cette nouvelle série verra le jour sur Netflix après Mank ; et alors que Mindhunter, ne devrait pas revenir de sitôt pour une troisième saison. Une chose est sûre, Mank arrivera le 4 décembre 2020 sur Netflix. Afin de prendre votre mal en patience, découvrez comment le cinéaste a bien failli faire péter un câble à Gary Oldman sur le tournage.

Tout savoir sur David Fincher

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Brady
16/11/2020 à 20:16

Ce n'est pas nouveau que Fincher n'à pas la langue dans sa poche : ce qui est une bonne chose.

alulu
16/11/2020 à 18:46

Fincher s'éparpille et se contredit. Il se plaignait qu'il faisait des heures de malade pour Mindhunter et il rempile pour une autre série. Le mieux aurait été de clore la série en la mettant en balance lors du nouveau deal.

votre commentaire