Les 4 Fantastiques : Kate Mara parle de son "expérience horrible" sur le film de Josh Trank

Gael Delachapelle | 13 novembre 2020 - MAJ : 13/11/2020 15:29
Gael Delachapelle | 13 novembre 2020 - MAJ : 13/11/2020 15:29

L'actrice Kate Mara est revenue sur son "expérience horrible" dans le rôle de Sue Storm, dans Les 4 Fantastiques de Josh Trank.

Au fur et à mesure des années, Les 4 Fantastiques de Josh Trank est quasiment devenu un cas d’école parmi les gros ratages à Hollywood. Le reboot de la franchise par la Fox est aujourd’hui connu de tous pour avoir été un terrible accident industriel, dont le résultat a donné un blockbuster charcuté par ses producteurs, que son réalisateur a complètement renié depuis.

Le film fut également un échec commercial cuisant, avec seulement 167 millions de dollars récoltés pour un budget de 120 millions, hors-marketing. Un gros four pour la Fox, qui a enterré définitivement ses ambitions de franchise avec la bande de super-héros. Josh Trank a donc eu beaucoup de regrets par rapport au film qu’il aurait voulu faire. Mais il n’est apparemment pas le seul à regretter que les choses ne se soient pas passées autrement.

 

photo, Kate Mara, Miles Teller, Michael B. JordanC'est dur quand tu es la seule femme de la bande...

 

En effet, l’actrice Kate Mara, interprète de Sue Storm dans le film (que le réalisateur aurait voulu noire), s’est exprimée, récemment, auprès de Emmy Magazine, sur le tournage des 4 Fantastiques, qu’elle n’hésite pas à qualifier comme « une expérience horrible ». Notamment en pointant du doigt le fait que les deux expériences les plus désastreuses de sa carrière ont eu lieu avec des « réalisateurs masculins » :

« J’ai eu une horrible expérience sur Les 4 Fantastiques. Je n’en ai jamais parlé auparavant. Je me suis mariée à l’un de mes partenaires à l'écran [Jamie Bell, ndlr], donc rien que pour ça, je ne regrette pas du tout d’avoir fait ce film. Mais est-ce que j’aurais aimé avoir réagi différemment sur certaines choses ? Oui, absolument. […]

Le fait est que mes deux terribles expériences avec des réalisateurs, c'était avec des réalisateurs masculins. Est-ce que ça m'est déjà arrivé de ne pas m'entendre avec une réalisatrice ? Absolument. Et est-ce que ça n'était pas une super expérience de travail ? Bien sûr. Mais il n’y a jamais eu un moment où je me suis dit, 'Ca arrive parce que je suis une femme.’ Là où avec les réalisateurs masculins, ça n’arrivait à 100% qu’avec moi ; c’était une question de pouvoir. »

 

photo, Kate Mara, Miles TellerSavoir s'imposer dans un milieu de travail... masculin

 

L’actrice sous-entend donc clairement, dans ses propos, que si son expérience sur le film de Josh Trank a été aussi désastreuse, c’est en grande partie à cause de son réalisateur et de sa misogynie - de quoi renvoyer aux rumeurs sur son comportement ingérable. Kate Mara s'est exprimée davantage sur la question, dans un épisode de Collider Ladies Night, à l'occasion de la promo de la série A Teacher, où l'actrice a évoqué de nouveau le tournage du film et son ressenti :

"Je pense que la chose à laquelle je reviens toujours sur cette expérience, c'est que j'aurais dû suivre davantage mon instinct. Quand je me disais à moi-même : 'Tu ne devrais probablement pas laisser passer ça, ce que cette personne vient de dire', ou si on ressent d'une certaine manière cette énergie, et comment ça affecte la performance. On est payé pour faire une certaine chose, mais si quelque chose empêche ça, on a le droit de parler et dire : 'En fait, je ne peux pas faire ce pourquoi je suis ici, à cause de X, Y et Z.

[...] Je pense que prendre la parole est quelque chose que nous apprendrons encore et encore à faire, pour suivre notre instinct, et si vous ressentez quelque chose qui vous inquiète ou autre, il y a une raison à cela. [...] C'est une autre grande leçon que j'ai apprise - demander conseil à d'autres acteurs - et j'ai appris cette leçon non seulement sur ce film, mais sur quelques autres après cela - en demandant aux autres acteurs quelle était leur expérience de travail avec un producteur ou un réalisateur ou un autre acteur.

 

Photo House of CardsKate Mara dans la série House of Cards 

 

Je n'avais jamais fait ça et maintenant je le fais, parce que je pense que si vous respectez vraiment un autre acteur et qu'il a travaillé avec une personne avec qui vous envisagez de travailler, vous pouvez apprendre beaucoup rien qu'en lui parlant. Et je dis toujours, si quelqu'un veut me poser des questions sur mes expériences, alors faites-le !"

Comme beaucoup d'actrices actuellement à Hollywood, Kate Mara prône donc la parole comme mot d'ordre pour lutter contre la misogynie de certains membres d'Hollywood, démontrant toujours les biens faits du mouvement #MeToo, plus de trois ans après l'affaire Weinstein. 

Pour rappel, depuis l'échec de ses 4 Fantastiques, Josh Trank a pris ses distances avec la grosse machine hollywoodienne, notamment en réalisant le biopic Capone, avec Tom Hardy défiguré dans le rôle-titre. Vous pouvez découvrir ce que l'on pense de ce nouvel échec du réalisateur, avec notre critique disponible par ici. Ainsi que ce que l'on pense de la carrière de Tom Hardy, qui est en train de devenir tout pourri, avec notre dossier disponible par là.

Tout savoir sur Les 4 Fantastiques

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Iwamaru
16/11/2020 à 09:18

Tiens c'est curieux, j'avais laissé un commentaire sur cet article... il a disparu...
Cool la rédac...

Olivier637
14/11/2020 à 13:19

« Vous pouvez découvrir ce que l'on pense de ce nouvel échec du réalisateur, avec notre critique disponible par ici. Ainsi que ce que l'on pense de la carrière de Tom Hardy, qui est en train de devenir tout pourri, avec notre dossier disponible par là.« 

Lol. Il est chaud le stagiaire.

Hank Hulay
13/11/2020 à 18:15

Mara nous les casse (?)...

Hank Hulay
13/11/2020 à 18:14

Mara est à bout...

Gael Delachapelle - Rédaction
13/11/2020 à 15:35

@Euh,

Oui en effet, cette traduction de ma part est un peu lourde, comme une fin de semaine. Ça vient d'être corrigée, toutes mes excuses pour cela. L'équipe d'Ecran Large m'a mis une bonne fessée pour ça. Merci pour votre commentaire.

Euh
13/11/2020 à 15:09

"Je pense que la chose sur laquelle je reviens toujours là-dessus, c'est que j'aurais dû suivre davantage mon instinct" ouch, c'est un peu lourd, on va dire que c'est vendredi, dure semaine :)

Wesley
13/11/2020 à 14:59

En même temps si une réalisatrice arrive à lui faire croire que c'est parce qu'elle est une femme qu'il y a un problème... chapeau bas!

votre commentaire