Maïwenn défend Polanski, et moque Adèle Haenel et les féministes

La Rédaction | 23 octobre 2020 - MAJ : 22/11/2020 21:34
La Rédaction | 23 octobre 2020 - MAJ : 22/11/2020 21:34

Alors qu'approche la sortie de son film ADN, Maïwenn s'est exprimée sur la question du féminisme et des féministes, d'Adèle Haenel et Roman Polanski, notamment lors des César. Des propos qui ont rapidement embrasé les réseaux sociaux.

Il paraît qu’on ne peut plus rien dire en ces temps de bien-pensance, de dictature de "le bien" et autre cancel culture. Heureusement Maïwenn, réalisatrice de PolisseMon roi et ADN, est là pour nous rappeler que ce n’est pas vraiment le cas.

En effet, dans une interview accordée à Paris Match, l’artiste est revenue sur plusieurs questions qui ont marqué l’actualité ces derniers mois, du féminisme au statut de Roman Polanski, jusqu’aux agressions sexuelles de rue. 

 

photo, MaïwennQuand tu te dis que là, va falloir couper Twitter

 

On se souvient, à la suite du mouvement #MeToo, de la tribune signée entre autres par Catherine Deneuve et publiée par le journal Le Monde, au sujet de la liberté d’importuner les femmes dans l’espace public. Un texte qui avait engendré quantité de réactions négatives. Rien de tel chez Maïwenn. 

"J’espère que les hommes me siffleront dans la rue toute ma vie. Je ne me suis jamais sentie offensée parce qu’un homme portait un regard bestial sur moi. Au contraire, je prends ça comme un compliment.” 

Et il est justement question de compliments dans cette interview. Maïwenn en adresse à Roman Polanski, dont le sacre lors de la cérémonie des César 2020 avait révolté une partie de l’opinion et de nombreuses militantes féministes, lesquelles avaient parallèlement applaudi le geste de révolte d’Adèle Haenel. L'actrice de Portrait de la jeune fille en feu avait quitté la cérémonie dès l'annonce du César du meilleur réalisateur, remis à Polanski pour J’accuse.

“Polanski a reçu un prix pour un film formidable, où est le problème ? On ne lui a pas non plus décerné un prix Nobel ! Adèle Haenel doit avoir un gros bobo quelque part, pour être partie comme elle l’a fait.” 

 

Photo Adèle HaenelBien le bonjour

 

“C’est fou ce qu’elles peuvent dire comme conneries, ces derniers temps ! Ce sont des femmes qui n’aiment pas les hommes, c’est clair, et qui sont à l’origine de dommages collatéraux très graves.” 

Le prochain film de la réalisatrice, ADNsort le 28 octobre, et il n’est pas dit qu’il provoque autant de réactions que ses propos (notre critique arrive bientôt). Notons qu'ils n'ont rien d'inédit, Maïwenn ayant plusieurs fois par le passé refusé d'être associée à aucune forme de féminisme, notamment lors de la sortie de Mon roi. Autour de ce film racontant la descente aux enfers d'une femme vivant une relation toxique, son autrice avait vivement défendu son personnage masculin, à la surprise d'une partie des spectateurs.

 

 

 

 

 

 

Tout savoir sur ADN

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Kyle Reese
26/10/2020 à 16:08

@alulu

T’inquiète j'avais bien compris ton délire ;)
Je n'ai rien contre les strip-teaseuses et les combats de femmes en bikini dans la boue ... à réserver à un public adulte, et du moment qu'elles y trouvent leur compte avec des règles et du respect. Aucun jugement moral là dessus. Il y a bien des mecs en slip qui font du Free-fight.

Guéguette
26/10/2020 à 13:29

Tiens...pourquoi mon commentaire a été retiré?
Je disais juste que venant d'une personne qui s'est retrouvée mineure sous la coupe de Besson, ce n'était pas surprenant.

Thekiller
26/10/2020 à 10:30

Hallelujah ! Il y a au moins encore une femme avec un cerveau.

alulu
25/10/2020 à 19:54

@Kyle Reese

Je déconne mais bien bien-sur que tout passe par l'éducation et le respect mutuel. Les hommes doivent apprendre que un "non" c'est un "non" et si la fille s'habille sexy c'est sûrement pour un petit copain qu'elle va rejoindre et non pour les badauds dans la rue. A la limite, tu peux mater mais sans la bave aux lèvres, lui faire un compliment et puis basta. Le rapport homme-femme évolue malgré tout, il n'est plus le même que dans les années 50 par exemple. Il reste quelques combats comme l'égalité dans les salaires pour un travail égal, l’accès à des postes à responsabilité mais ça avance.

Après la petite guéguerre entre féministes m'amuse car il n'y a pas de consensus entre elles, plutôt que d'aller vers les combats qu'elles ont en commun, elles se tirent le chignon sur des sujets plus satellites. Ça ne fait pas pro tout ça, surtout quand on demande au camp d'en face d’être plus zen. Sur la question du patriarcat que l'on a hérité, ce n'est sûrement pas le bon modèle mais malheureusement, je ne pense pas qu'il y en a un de bon. La révolution doit se faire localement et surtout dans nos têtes sans pour autant dénaturer les spécificités propres à chacun par une quelconque idéologie, vivre en bonne intelligence en somme.

Birdy
25/10/2020 à 17:50

@ Kyle : En ce moment, si tu montes papoter à 21h dans la chambre de ton producteur, t'y reste jusqu'à 6h donc... ça limite les situations ambiguës...

Kyle Reese
25/10/2020 à 15:33

@alulu

« Je suis à fond pour le combat des femmes surtout quand elles sont dans la boue et en bikini :)« 

+1 Ce genre de programmes manquent de visibilité pour un juste équilibre des choses...

Plus sérieusement, tant que la société n’aura pas dépassé le model patriarcal dominant, en commençant par une meilleure éducation à ce niveau dans les écoles et partout ailleurs les combats des femmes (et je ne parle pas des féministes) auront de beaux jours devant eux.

Maiwen aime se faire siffler dans la rue ... tant mieux pour elle. Ça n’engage qu’elle, y a pas de mal faut prendre du recul. Elle n’est pas prof de civisme en primaire ou à l’école.

Son « Si j'accepte de me rendre dans la chambre d'un homme à 1h du matin, je me doute bien que ce n'est pas pour parler d'un rôle !"
Ne me choque pas non plus. C’est du bon sens. Si une fille fait ça mais dit clairement qu’il ne se passera rien de sexuel d’un ton sérieux c’est autre chose et ça doit être respecté par le mec et c’est là le problème. Un problème de respect et d’éducation qui manque cruellement aujourd’hui et je rajoute un problème d’accès bien trop libre à la p*rnographie pour les mineurs.
Respect et éducation, là est la priorité du moment au plus tôt dans les écoles. Car après c’est bien plus compliqué.

Je partage quasiment tout ce qu’a écrit Birdy.

Vacherin Prod
25/10/2020 à 11:49

Vous pensez un jour ça deviendra siiiiiiiiiiiiiiiii ridicule qu'on en arrivera à un #cancelMaïwenn ?

alulu
25/10/2020 à 09:25

Je suis à fond pour le combat des femmes surtout quand elles sont dans la boue et en bikini :)

Goncourt
25/10/2020 à 05:51

C'est qui Haenel? Polanski, on connaît....Ras le bol de ces bobos oisives aux hormones dérangées qui font le buzz !!! Au Panthéon, réservez une place pour Rika Zaraï, voire Sibeth N'diaye.

Popol danse
25/10/2020 à 01:15

Les stars qui veulent donner leur avis sur tout bon ok ça se respecte, mais elle, pour beaucoup, on ne sait pas qui elle est.

Plus

votre commentaire